Une saison de films pour enfants #10

December 14, 2021

Le jour des corneilles, notre coup de cœur de l'automne 2021
 
Voici les films jeunesse vus cet automne !

Je vous signale ceux qui ont fait l'unanimité avec une embardée de ❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤ ! 😄
 

Nicolas Vanier, 2013.

 

❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤

Louiselle est une fan absolue de la série animée franco-japonaise de 1981 (intégralement disponible ICI, faites-vous plaisir !) ; le film de Vanier s'est donc rapidement imposé comme une évidence ... Et nous sommes tombés sous le charme de sa beauté brute : nos montagnes sont merveilleusement filmées, tous les acteurs jouent à la perfection - y compris les animaux. Voilà un film familial rond en bouche, dénué de cynisme et de second degré, comme à l'ancienne - mais de jolies surprises l'émaillent au niveau du scénario. J'ai aimé qu'il se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale, avec tous les motifs qui nous font vibrer - résistance, agent double et compagnie.

Âge indicatif : dès 9 ans.

Jorge Gutiérrez, 2014.

 

Je frétillais d'enthousiasme à l'idée de voir ce film qui a inspiré notre cher Coco ... Mais nous avons été un poil déçus, sans doute que nous en attendions trop ! Certes, il s'agit d'une production chatoyante, mais l'histoire est longue à se mettre en place - on aurait aimé plus d'ampleur au dernier tiers du film. La bande son est fade, le romantisme chamallow finit par écœurer un peu. Je n'ai pas bien saisi l'utilité de l'introduction, ni le rôle des petites marionnettes, autant de motifs qui, à mon sens, alourdissent le propos ... ?

Âge indicatif : dès 8 ans.

Alfredo Soderguit, 2013.

 

Oooh, un film uruguayen !!, à l'intrigue simple, très simple, qui déploie ses subtilités avec brio. C'est doux, et jamais bêbête. On vit le malaise enfantin, on subit le harcèlement (on le provoque, aussi, parfois !), on s'enflamme à la chaleur de l'amitié, on tremble dans les cauchemars de notre petite héroïne ... Un film d'enfance qui n'est pas idéalisée, ni idéale ; tout ici a un écho particulier. Quelques longueurs, certes, dans ce monde ordinaire où rien de magique ne se produira jamais (encore que ?). Mais quelle ambiance !

Âge indicatif : dès 7/8 ans.

 Pete Docter, 2015.

 
 
❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤

Il y a deux sortes de Pixar : ceux qui sont vraiment bien, et ceux qui marquent l'histoire du cinéma d'une pierre blanche (phosphorescente !). Évidemment, Vice Versa fait partie des chefs d’œuvre. Il y a un "avant" et un "après" Vice Versa, n'est-ce pas ? Un film sur les émotions, c'est forcément un film hautement pédagogique. Mais si poétique, aussi : il enchante véritablement les humbles organismes que nous sommes. Un sujet inouï, inédit, lumineux, traité avec une technique irréprochable. Mention spéciale pour le doublage en français : par-fait !

Âge indicatif : Dès 9 ans.


Chris Colombus, 2001.

 
 
J'ai cédé aux sirènes. J'étais lasse de récolter les regards compatissants de mes proches : "Ah, tes enfants n'ont TOUJOURS pas vu Harry Potter ? Les miens les ont tous vus, et plusieurs fois, alors qu'ils sont bien plus jeunes ...". Nous vivons dans une société où il FAUT avoir vu Harry Potter, c'est comme ça. Comme je ne suis pas Maitre Yoda, je me venge sournoisement : "Tes enfants ont vu les films ? Mais ont-ils lu les romans ?" Bam. C'est bas, je sais. 😏

En vérité, je ne pose pas la question pour être méchante. Je la pose parce que je crois sincèrement que les romans sont fort bons, et les films, juste passables. (Vous avez le droit de ne plus jamais me parler après avoir lu cette phrase, je sais qu'elle peut susciter bien des émotions !! 😄)

J'avais vu les films - longtemps après leur sortie, ils ne m'attiraient guère. Ils ne m'avaient pas éblouie à l'époque. 

Je voulais absolument attendre les 10 ans révolu de la Damoiselle avant de montrer ce film à mes enfants. Et j'ai craqué à ses 9 ans et demi, et me disant qu'on n'était pas à 6 mois près.

La Damoiselle a eu très peur. Elle s'est demandé si elle n'allait pas sortir du salon, à un moment. Elle ne prenait plus plaisir. Pourtant, elle a lu le roman (hautement terrifiant !) plusieurs fois. C'était la première fois qu'un de mes enfants avaient peur devant un film - je veux dire, vraiment peur. Je ne parle pas de ce fameux frisson auquel on prend plaisir (on aime se faire peur, parfois !), mais d'un vrai malaise. 
 
Quand je pensais "10 ans", ce n'était pas "9 ans et demi". J'aurais dû écouter mon feeling, et attendre quelques mois de plus. Antonin (10 ans et demi) a visionné le film avec beaucoup de sérénité, lui.

Leur ressenti général ? "C'est trop rapide !!! Il manque plein plein plein de choses !! Que devient le dragon de Hagrid, on n'en parle même pas, alors que c'est une solution géniale !! Et l'énigme des potions ? Elle est passée où, l'énigme des potions ???" C'est notre épreuve préféré !! Et il est où Peeves ?! Il est trop marrant, Peeves, et il est super important !! On ne le voit pas dans le film !!" Etc. etc.
 
D'un point de vue technique, je vais être concise : ce film manque de poussière. Oui, oui, une bonne couche de poussière. Le jeu des petits acteurs est assez plat - surtout celui de Daniel Radcliffe, en fait. Il manque un petit quelque chose aux effets spéciaux, mais quoi ? Ah, oui, j'y suis : une bonne couche de poussière. 😄
 
Âge indicatif : Personne ne s'accorde sur l'âge auquel on peut montrer ce film, et je ne prétends pas trancher la question ici. Chaque enfant est différent, et chacun le vivra différemment en fonction de son vécu et de ses habitudes. Pour moi, et l'expérience vient de me le confirmer, je ne vois pas bien l'utilité de se précipiter. Pas seulement parce que le film fait peur. Mais aussi parce qu'on peut prendre le parti de prendre le temps, dans la vie. À chaque âge ses plaisirs, et ce n'est pas comme si on manquait de films à montrer à nos têtes blondes. 😊


Tomm Moore, Ross Stewart, 2020.

 
 
❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤

Ah, on l'attendait, hein, ce troisième volet du triptyque ? 😄 On est tous d'accord pour dire que c'est un sans faute, n'est-ce pas ? Quel bonheur de retrouver les thèmes chers à Thomas Moore : un féminisme effréné, une dose de folklore semi fantastique, semi-féérique, des décors enchanteurs, une animation splendide ... Bref : ça valait le coup d'aller au cinéma !

Pour l'anecdote,  nous avons vu ce film-évènement dans le plus grand cinéma d'Europe, la classe ! Sauf qu'il a fallu répéter trois fois le titre du film à la jeune femme de l'accueil - visiblement, elle n'en avait jamais entendu parler ... Nous nous sommes retrouvés dans une toute petite salle, et nous n'étions que deux familles, en tout et pour tout ... Les blockbusters n'ont pas de soucis à se faire !! 😂

Âge indicatif : dès 8 ans.

Dean DeBlois, 2019.

 
 
❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤

Je ne vous l'ai jamais caché : cette série nous plait beaucoup. Beaucoup, beaucoup. Selon moi, ce troisième volet est extrêmement abouti, je l'ai préféré au second (trop œdipien). Bon, mes enfants, eux, ont préféré le second (parce qu’œdipien 😊). Ici, comme toujours, l'émotion est bien dosée, l'humour, savoureux, le graphisme, stupéfiant. C'est une histoire qui fait grandir. D'ailleurs, on gagnerait à échelonner cette série dans le temps, au fur et à mesure que l'enfant grandit. Car, c'est ce que fait le héros : il grandit ! Le voilà jeune adulte à présent, et vos ados s'y retrouveront à coup sûr. 

Âge indicatif : dès 9 ans.

Alain Chabat, 2002.

 
 
❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤

Il y a parfois, sur notre chemin, ce genre de films : des films qui ouvrent un monde (d'humour) insoupçonné. Proposés au bon moment, ils marqueront les esprits ! 😊

Certains gags ont vieilli, et nécessiteront une explication (c'est toujours dommage, pour un gag) mais dans l'ensemble, les répliques cultes s'enchainent ! Voilà un film parfait pour les dix-douze, avec le rythme et la dérision qui vont bien. La distribution est hilarante, et permet à nos jeunes de découvrir quelques stars de notre-époque-à-nous (Djamel Debouze remporte tous les suffrages !). Certaines transitions sont un peu laborieuses, mais dans l'ensemble, le rythme est bien assis, et on rigole !

Âge indicatif : dès 9/10 ans.


Carlos Saldanha, 2009.

 
 
J'en ai un peu marre, des Âges de glace ... 😔

Le bon point, c'est qu'on voit les progrès en terme d'animation graphique, d'un film à l'autre. Y a pas photo. Et puis Scart l'écureuil ne prend pas une ride - qu'il est drôle, il porte le film à lui tout seul.

Mais la montessorienne que je suis est fort gênée aux entournures. Quoi ? Des dinosaures au Pléitocène ? Et avec des paysages dignes du Carbonifère, encore !! Grr. Comme si nos petits n'étaient pas déjà assez embrouillés dans cette longue période qu'est la Préhistoire .... 

Pour le reste, le scénario manque cruellement d'intérêt, de rebondissements, et de rythme. Quant aux personnages pseudo-déjantés : ils sont fatigants ! 😄

Âge indicatif : Dès 9 ans.

Guy Ritchie, 2019.

 
 
C'est un DVD qu'on nous a prêté ... Je n'avais pas trop envie de le voir ... mais j'ai passé un très bon moment, et toute ma petite famille aussi ! 😊

Il s'agit d'un live action, vous connaissez le principe ? Disney reprend trait pour trait un de ses dessins animés, et le tourne à l'identique, mais en prises de vue réelles. Mes enfants n'avaient pas vu le long métrage de 1992, cela n'a donc pas fait doublon.

Et bien, à choisir, je préfère encore le film ! Quelle belle surprise : des effets spéciaux époustouflants, un rythme irréprochable, une ambiance magique très réussie ! Le casting est très inégal, mais Will Smith rattrape le tout - encore une tête d'affiche des années 90 que mes enfants découvrent avec délice ! Les personnages féminins (et la servante, en particulier !) sont hauts en couleur - la chanson de Jasmine, aux relents de Reine de neige, aurait pu nous être épargnée néanmoins ... 😅

Âge indicatif : dès 9 ans.
 

Jean-Christophe Dessain, 2012.

 
 
❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤
 
Je découvre Jean-Christophe Dessain avec ce film - nous en verrons d'autres, quel talent !
 
Le conte est légèrement teinté de fantasy, mais ne vous fiez pas à ces images d'animaux humanisés - vous comprendrez qui il sont en voyant le film. 😉 En réalité, il s'agit d'un récit très réaliste, une immersion dans une Nature brutale et magnifique, doublé d'un voyage dans les affres de l'essence humaine : un père aime-t-il nécessairement son enfant ? Un enfant sauvage est-il un animal, ou un être humain ? A-t-on le droit d'aimer selon son cœur ? Est-il possible d'apprendre, de changer ?

L'intolérance prend pour visage une vieille villageoise truculente - Miyazaki n'est pas loin. 

Rythme enlevé, beauté formelle, attention omniprésente aux détails : c'est notre belle surprise de la saison ! ❤
 
Âge indicatif : dès 9 ans.

 

Côté documentaire :

 

 ❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤ 

On achève la série BBC "Sur la terre des dinosaures", un délice qui nous passionne depuis 6 mois !! Plus que quelques épisodes, et il nous faudra dégoter un nouveau documentaire tout aussi passionnant pour nos petits dimanches soirs ... 
 
J'avais pensé à L'Aventure des plantes ... D'autres idées ? 😊

Bons visionnages en famille, prenez soin de vous et de vos petits ! ❤

You Might Also Like

7 comments

  1. pour notre part nous avons visionné la série "belle et sebastien" de 1965, c'est certes lent et en noir et blanc mais ça nous a vraiment plu; ensuite nous avons vu le film de Vannier et nous avons été moins enchantées;

    ReplyDelete
  2. Tu me fais rire avec Harry Potter: T. a lu les 4 premiers tomes (j'ai résisté longtemps pour le 4ème mais il l'a lu l'été dernier, donc à ses 10 ans). Il voulait absolument voir le film 1 à 8 ans. J'ai attendu 9 ans et il a été très déçu ! (comme tes enfants). Du coup, pour le moment, on a vu le HP 2 aux vacances d'octobre 2021 mais il n'est plus demandeur pour la suite en terme de films...il veut les livres ;-)

    Pour le reste, merci pour tes pistes.
    Ici, peu de temps pour visionner des films mais nous sommes entrés dans l'ère de Mr Bean (sans commentaires). Sinon, nous avons visionné aussi un très joli film "le jardin secret" version 1993 après avoir lu le livre. Un vrai bijou (mais pas autant que le livre ;-) et oui, je suis un peu réticente aux adaptations mais celle-ci est réussie)
    Côté séries dessins animés, Lucky Luke et Tom Sawyer.

    LC

    ReplyDelete
  3. Merci pour toutes ces belles suggestions!

    ReplyDelete
  4. Ces partages me sont tellement précieux pour mes enfants qui sont un poil plus jeunes que les votres... ici ils ont beaucoup aimé le merveilleux voyage de Marona, Vic le vicking, les aristochats ( un petit classique) , Rio. Belle fin d’année à vous quatre, et merci pour tout ce que vous partagez avec tant d’intelligence...

    ReplyDelete
  5. Ma 7 ans et demi a beaucoup aimé Le Jour des corneilles, qu'elle a découvert en publicité dans un vieux J'aime Lire.
    Est-ce que Louiselle a lu Calpurnia apprentie vétérinaire ? C'est très très bien. On a même enchaîné en lecture offerte sur les pavés du même auteur avec les mêmes personnages, mais plutôt pour ados, et là, c'est génial. Vraiment. Il y a Darwin, le féminisme, la démarche scientifique, l'observation de la nature et ça prend sens avec la lecture de la Naissance du monde en 100 épisodes. Et maintenant, toujours en lecture offerte, on est sur le livre d'Audrey Dussutour, encore la démarche scientfique...

    ReplyDelete
  6. bonsoir
    -avec ma fille de 6 ans :
    -"Ma vache et moi" (parfois distribué sous le titre "Go west") de Buster Keaton
    -"Babar et le Père Noël"!
    -avec mon grand de 12 ans :
    -"Les compères", ainsi nous avons clos notre cycle de comédies avec Depardieu et Richard (bon c'est plutôt pour ados/adultes; le protagoniste de 17 ans boit et casse des voitures... cela a questionné mon fils, ce fut donc l'occasion d'en parler; mais l'attention est surtout retenue par le duo contrasté et comique de Depardieu/Richard)
    -« L’histoire sans fin », qui n’a laissé un souvenir impérissable à personne… on a trouvé le film longuet et ayant mal vieilli…
    -avec mes grands de 9 et 12 ans :
    -« Fantômas n°1 », avec Jean Marais et De Funès ; ma fille est devenue une fan de De Funès et s’intéresse à son jeu d’acteur d’un film à l’autre ! Le visage de Fantômas est plus intriguant qu’effrayant, et ma fille a été ok pour poursuivre le film ; sinon, enquête, aventures et humour sont au rdv donc ça a beaucoup plu ! vivement les deux suivants !
    -« L’adorable voisine » : ce fut un bon moment familial ; mes enfants ont été intrigués et impressionnés par le personnage (et le regard !) de Kim Novak ainsi que son chat !!, et tenus en haleine je crois par l’idylle en dents de scie entre l’héroïne et James Stewart ; un film tranquille, qui prend le temps d’installer l’intrigue, qui recèle beaucoup de surprises (il y a des scènes de magie dans ce film car les héros sont ces sorciers) et qui a du charme (une partie du film se passe à Noël, dans un New York enneigé…)
    -avec mes trois grands (12, 9, 6 ans) :
    "L'enfant qui voulait être un ours", et je suis d'accord avec toi Elsa je ne le recommande pas avant 6/7 ans comme toi, contrairement à l'âge indiqué dans mon guide
    « L’école des facteurs », de Jacques Tati
    Belles Fêtes à tous ! L’occasion de regarder plus de films ?

    ReplyDelete
  7. Ces suggestions sont si bien pensées et parfaites pour cette période ! Nous aimons particulièrement Vice Versa qui est une si belle histoire et qui aide nos enfants à mieux comprendre les émotions :)

    ReplyDelete