Bibliok'lipop : La Préhistoire

July 13, 2021


 
 
Soyons francs : des livres sur la Préhistoire, il y en a des tonnes. Que dis-je ? Si nous pouvions entasser tous les ouvrages jeunesse existant sur ce thème et les peser, nous obtiendrions certainement un nombre à plusieurs zéros. De tonnes. 😄

Et ben, moi, aujourd'hui, je vais vous en présenter trois. Enfin, trois de chaque - trois fictions, trois documentaires, et je ferai le tour des ressources audio-visuelles, aussi.
 

Je commence par la fiction. Elle a - curieusement - la priorité dans mon cœur sur ce chapitre de notre Histoire. La Préhistoire est une période si lointaine, et par définition, si peu documentée, que la meilleure façon d'en parler reste peut-être la poésie. Nul ne se souvient de sa naissance, et l'humanité ne fait pas exception : pour parler de nos origines, rien de tels que les mythes, les inventions et la fantaisie !!

Dans une certaine mesure, néanmoins. Les trois ressources suivantes sont des coups de cœur AB-SO-LUS, la crème de la crème littéraire de tout ce que nous avons pu lire sur le sujet. Mais rien ne nous empêche de les passer au crible de nos savoirs scientifiques d'aujourd'hui ! Certains s'en sortent un peu mieux que d'autres, vous allez voir !
 

Cécile Alix, Barroux, 2016

 Album, dès 5 ans.

 

Vous connaissez le principe de cette fabuleuse collection "Pont des Arts (l’Élan Vert), qui propose d'approcher l'Art par le biais de la fiction ? Nous tombons souvent sous le charme de leurs albums ... ❤
 
Bienvenue dans le clan de Flime et Thaïm. Chez eux, la société est apparemment égalitaire - même si ce sont exclusivement les hommes qui chassent. Les aptitudes et les prédispositions de chacun sont accueillies et respectées. La famille est bien définie - il s'agit même d'une famille nucléaire tout ce qu'il y a de plus moderne.  Dans l'ensemble, voici un voyage dans une Préhistoire tout à fait crédible, mais qui adopte au passage un discours de fond très moderne sur la discrimination et l'exclusion.
 
Fiction somptueuse autant qu'ambitieuse : ce grand album aux couleurs fauves nous transporte aux origines des incroyables peintures rupestres de la grotte Chauvet - Pont d'Arc, il  a 35 000 ans. Et ça marche !! Ce livre est une incroyable machine à remonter le temps !
 
Le texte est magnifique, très littéraire et très rythmé ; sa poésie roule sur la langue. Ne vous privez pas de le lire (ou de vous le faire lire) à haute voix, c'est un enchantement !
 
Les illustrations, largement brossées, évoquent irrésistiblement les techniques de l'art pariétal, jouent avec la lumière - on sent que Barroux est excellemment documenté et il témoigne, avec beaucoup de sensibilité : " Je trouvais assez incroyable l'idée d'illustrer un livre pour enfants qui parlerait du tout premier illustrateur de tous les temps. J'ai essayé de trouver un équilibre fragile entre une illustration narrative et des images plus abstraites, plus picturales ? Dans toutes les scènes à l'intérieur de la grotte, mes images sont plus brutes, plus libres. J'ai essayé de retrouver une sorte de force primaire dans la réalisation de mes animaux. "

Mention spéciale pour le petit dossier documentaire en fin d'album, un régal !
 

Jennifer Dalrymple, 2016,

 Roman dès 9 ans.

 

Ici, la société est plutôt égalitaire ; comme d'habitude en fiction préhistorique, les chasseurs sont exclusivement des hommes, et les techniques de chasse ne semblent être transmises qu'aux garçons. Mais les femmes participent aux prises de décisions importantes. La différence affirmée d'un enfant va questionner le clan, qui finira par l'accepter sans trop de résistance. La communauté des hommes est appelée "les Pères", celle des femmes, plus discrète dans l'histoire, "les Mères". J'ai aimé cette dénomination qui suggère un type de famille différent - il est possible que dans ce clan, les enfants soient élevés "en commun".

Dans sa forme, ce petit roman est très intéressant : il est très court, et découpé en chapitres, organisés en paragraphes bien aérés. Les larges illustrations occupent un plein verso sur chaque double page. Voilà qui devrait convaincre n'importe quel petit lecteur réticent ! 
 
Pour le reste, l'exigence est au rendez-vous : lexique et syntaxe soutenus, dans une forme assez pure et directe. Attention, malgré son apparente facilité, ce n'est pas un texte pour les tout petits - l'histoire recèle une violence sourde, le sang (de la marmotte) sera versé ! "De la culpabilité à la responsabilité", voilà le fil d'Ariane ... 

Le ton est juste, sans condamnation d'aucune sorte. Ce texte est une ode à l'acceptation de chacun tel qu'il est, tout en proposant une immersion réussie et émouvante dans notre passé lointain ... Nous sommes conquis !

Florence Reynaud, 2005 - 2010,

Roman, dès 9 ans.

 

L'analyse de cette société nous révèle un monde très conventionnel, si l'on s'en tient aux rôles de chacun. La famille est calquée sur un schème archi-moderne : le père, la mère, les enfants, tout ça, tout ça.  Les hommes chassent ; le chef est un mâle, du genre costaud, brutal et un peu limité ; les femmes sont toutes mignonnes, frêles et coquettes, mais c'est parmi leur sexe qu'on recrute les guérisseuses et les sorcières. Classique, et un poil caricatural, quoi.
 
Mais à y regarder de plus près, les choses ne sont pas si limpides, et tout semble s'organiser pour bousculer les rôles préconçus :  la chaman est la véritable gouvernante de tout ce petit monde. Mais c'est un personnage assez négatif, auquel les petites filles n'auront pas envie de s'identifier. 😏
 
Surtout, il y a l'héroïne, qui va faire un grand ménage dans tout cela.
 
Un des aspects qui est vraiment bien traité, et c'est fort rare, c'est l'absence totale d'intimité lorsqu'on vit en horde. Un individu isolé est en danger. Le besoin de solitude, l'excentricité et la différence sont fortement condamnés au nom de la santé du groupe.
 
Le gros défaut de l'ouvrage, c'est que l'auteure ne parvient pas à se dissocier du discours de la société qu'elle brosse. Elle nous assène des phrases du genre, dès la page 6 du tome 1 : "Elle apprend sa science à son unique enfant, cette fille aussi forte et courageuse qu'un garçon." . Mais hélas, ici, c'est le narrateur omniscient qui parle ! C'est l'auteure elle-même qui endosse ce discours, au lieu de le faire porter par ses personnages !   Lorsque mes enfants lisent ce genre de phrases, je VOIS (pour de vrai) de gros points d'interrogation s'élever au-dessus de leurs têtes - comme dans les BD, vous savez ? Pour nous, c'est incompréhensible. Ce le serait si Yona était perçue comme telle par son clan, mais ici, c'est l'auteure qui n'est pas claire ...
 
C'est un grand dommage, au vu de la qualité de la série !!! Je vous conseille de ne pas vous en priver pas pour autant, et de parler de ce point précis à vos enfants, en expliquant que l'auteure fait une erreur. À 9 ans, les enfants sauront faire la part des choses et lui pardonner ...
 
Mais pourquoi est-ce que je vous parle de ce livre ?! Parce que, pour le reste, c'est un chef d’œuvre, au moins aussi addictif qu'Harry Potter. D'ailleurs, ce n'est pas un livre, c'est une saga !! Et nous, les sagas, on adore ça. Vous allez me dire : oh, encore des dizaines de tomes à lire !! Et bien oui. Sauf que cela ne s'essouffle pas une seconde - vrai de vrai, allez-y, vous ne le regretterez pas ! Le personnage principal est hyper-attachant, les rebondissements vous couperont le souffle, et vous serez transportés au cœur de la dernière période glaciaire comme si vous y étiez !
 
Original, passionnant, à dévorer tout seul comme un grand malgré le nombre impressionnant de pages au final !


Place aux ouvrages documentaires, à présent ! 😊 

 

Eleonora Barsotti, 2012, 

Documentaire, dès 5 ans.

 

J'ai longtemps cherché LE documentaire qui puisse être lu aux petits, et ... je ne suis pas sûre de l'avoir trouvé. 😄 Si celui-ci a emporté mon cœur, je crois que c'est pour une très mauvaise raison : il m'a irrésistiblement rappelé un documentaire que j'adorais étant enfant, il me semble même  retrouver l'esprit des illustrations ! L'ouvrage aborde tous les aspects de la vie préhistorique : l'usage du feu, la fabrication des outils du quotidien, l'habitat, la chasse, les rituels et les funérailles ... Toutes les bases y sont, mais pour approfondir notre sujet, il faudra compléter cette lecture !
 
Ce petit documentaire ne prend pas trop de risque et, du coup, s'épargne bien des fausses notes : il n'y est pas dit que ce sont les hommes qui chassent et les femmes qui s’occupent des travaux domestiques par exemple - même si les illustrations, elles, semblent parfois suggérer des activités genrées. Le fait de présenter une période de l'Histoire par le biais de la vie d'un enfant de l'époque est toujours très efficace auprès des petits comme des plus grands - à vrai dire, l'enfant Jora sert surtout de prétexte. Plus que sa vie d'enfant, c'est un petit qui "joue au grand" qu'on nous présente. Il est peu probable que les bambins d'alors se couvraient de peau de rennes pour aller chasser, ou alors en imagination dans leurs jeux ! 😅
 
 

J'ai déjà chanté ailleurs les louanges de cette collection, que je trouve fort astucieuse : le documentaire s'organise autour d'un récit, et d'une succession de trois genres : roman, bande dessinée, et documentaire. Chaque chapitre prend le relai du précédent, et tout se lit d'une traite. 
 
L'ouvrage est de haute qualité, extrêmement bien documenté, très vivant, et propose des hypothèses originales et passionnantes : les chiens tirent les travois (ce n'est pas bête !), les hommes construisent des totems de bois à effigie du clan ... Vous comprendrez pourquoi vous ne parvenez pas à tailler le silex, alors qu'il ne fallait à nos ancêtres que quelques minutes pour réaliser un outil d'une extrême précision, et vous apprendrez la recette de la colle à l'écorce de bouleau ...
 
Mention spécial pour le chapitre La rencontre, dans lequel la clan de sapiens tombe nez à nez avec un groupe de néandertaliens. On ne dit pas assez que les hominidés, loin de se succéder comme on le montre souvent sur ce type d'images trop largement diffusées ...
 

Source : Encyclopédie Larousse

 
... ont coexisté pendant des milliers d'années !
 
Le sapiens (apparu il y a 200 000 ans) a pu non seulement rencontrer des néandertaliens (disparus il y a seulement 30 000 ans), mais aussi des erectus, des denisovensis, des floresiensis ... qui tous ont disparu il y a 50 000 ans... Comme cela doit être étrange de tomber nez à nez avec un être de notre genre, mais qui n'est pas de notre espèce ! Nous ne connaitrons jamais cela ... Que se passait-il alors dans notre corps et dans notre esprit ? 
 
Bref, un ouvrage d'une grande finesse que je recommande, et qui est tout  fait dans le ton de ce que je vous proposais ICI
 

Pascal Picq,  2017

Documentaire, dès 10 ans.

 

Voici un ouvrage qui sort clairement du lot ! Bien qu'il ne présente pas le sapiens - mais une grande variété d'autres hominidés, souvent méconnus ! - je dois lui réserver une part de choix dans cette sélection. En refermant cette mosaïque illustrée par des photos (!) magnifiques, nous comprenons à quel point nous sommes le fruit d'une évolution lente et complexe, non pas linéaire, mais foisonnante ...

Bien sûr, la plupart des affirmations sont ici des hypothèses - mais des hypothèses fines, qui se dégustent comme une histoire et s'appuient toujours sur des faits archéologiques.

Attention, c'est un ouvrage très exigeant, à lire en famille. Les adultes, d'ailleurs apprendront des tonnes de choses. Ce livre est un voyage incroyable, on a le tournis en le refermant.

J'apprends en le découvrant qu'il s'appuie sur un film - que je ne connais pas et dont je ne peux rien vous dire ... Mais je vais essayer de le trouver ! 

Et puisqu'on en parle, passons au dernier point de cet article ... 😏


Commençons, très logiquement, par nos chers C'est pas sorcier, la revue scientifique favorite des 7 - 12 ans, et qui a l'immense avantage d'être disponible en streaming.

Pas moins de trois reportages sont consacrés à nos ancêtres préhistoriques (CLIC pour visionner ) :
 
Pour poursuivre ce paragraphe, je signale, même si cela ne concerne pas l'histoire de l'homme, La relève du dinosaure (en streaming), dès 8 ans, qui a beaucoup plu aux enfants, et en particulier à la Damoiselle, qui aime VOIR les dinosaures ! 😄 Ce travail donne une image "intelligente" de l'évolution, non pas fataliste et linéaire, mais éclatant en mosaïque complexe. J'y ai appris beaucoup de choses !
 
Pour le reste, notre rythme audiovisuel étant ce qu'il est ... Voici des films que je n'ai pas encore montrés à ma petite famille ! Je les distillerai dans le temps et je reviendrai peut-être poser ici les impressions de mes enfants lorsque cela sera fait !

Werner Herzog, 1h30, 2011

Dès 7 ans


 
 
Le documentaire n'est pas pensé pour les enfants, mais peut être montré dès 7 ans . Sa construction linéaire, au rythme lent, autorise un visionnage par épisodes. Parfait pour voir la grotte Chauvet "en vrai" après avoir lu La grotte des animaux qui dansent. 😉

Richard Dale,  1h30, 2004

Dès 9 ans

 

 
Attention : l’œuvre est majoritairement basée sur des théories, dont certaines sont aujourd'hui définitivement dépassées. Les maquillages outranciers ne convaincront pas les adultes, mais raviront, je le sais, mes enfants - Louiselle aime VOIR les hommes préhistoriques, aussi. 😄... À la base, ce travail a été élaboré pour la télévision britannique, et était diffusé par épisodes de 25 minutes ... Un format parfait pour les plus jeunes !
 
Il s'agit du troisième opus d'un triptyque, et je trouve les deux premiers volets plus convaincants : Sur la terre des dinosaures, et Sur la terre des monstres disparus. Nous nous attèlerons à la trilogie dans l'ordre !

Pierre Stine, 1h20, 2006

Dès  12 ans.

 
 
 
Il n'est pas spécialement pensé pour les enfants, mais les ados se régaleront et percevront bien la révolution liée à cette découverte : avec Toumaï, nous doublons les profondeurs de nos racines !!, comme le dit si bien son découvreur, Michel Brunet. La théorie de l'East side Story est complètement bousculée ... Et les images de synthèse sont bluffantes !

Jacques Malaterre, 2001/ 2004 / 2007, 4h 30

Dès 12 ans.



Visible en streaming en fouillant un peu, le début est ICI.
 
La trilogie culte n'a pas pris une ride : le tempo est parfait, les reconstitutions, incroyablement vivantes. Passionnant, intelligent : un incontournable, même si le troisième volet est un peu en dessous des autres. Attention : certaines scènes nécessitent un accompagnement auprès des plus jeunes - sexualité  crue, morts violentes et compagnie.

Axel Clévenot, 2h, 2010,

Dès 12 ans.

 
 
 
Plus austère, moins rythmé et fort long, c'est un documentaire à déguster par petits morceaux, peut-être - en ayant à l'esprit, comme d'habitude, que certaines théories présentées sont aujourd'hui dépassées. La   réalisation est soignée néanmoins, et le sujet précis bien traité. 
 
❤❤

Voilà de quoi nous occuper des mois entiers, des fois qu'on aurait peur de s'ennuyer, hein ... ! 😄

Pour l'heure, je ressens le besoin d'une petite pause numérique - sans doute pas très longue, mais les enfants partent en vacances (sans nous, leurs parents) dès la fin du stage d'équitation de Louiselle, et mon homme et moi allons savourer cette petite parenthèse loin de notre rythme quotidien. À nous les grasses matinées et les vadrouilles à deux ! Mon temps d'écran quotidien va sauter, ce qui me sera fort bénéfique ! Mais je reprendrai le clavier dès que j'en aurai besoin (ce qui ne saurait tarder, je me connais !).

Profitez bien de vos instants en famille, avec vos amis, vos amours - ou seul(e) à seul(e) avec vous-mêmes. Prenez-soin de vous ! 😘

❤❤

D'autres articles sur la Préhistoire sur ce blog :

- Cartes de nomenclatures : les hominidés (téléchargement gratuit).
- Préhistoire : le récit (téléchargement gratuit).

You Might Also Like

4 comments





  1. Je suis dans la même thémathique que vous, avec mes enfants (bien sûr, ce n est pas un hasard, je suis une lectrice assidue de votre blog). J aurais dû attendre votre article... Nous avons visionné l Odyssée de l espèce il a y 3 jours et mon fils de 8 ans a éclaté en sanglots dès le début. Il a quitté la pièce, incapable d en voir plus. J avais proposé ce film en toute confiance après avoir lu qu il était montré à l école primaire à des enfants de 7/8 ans. Je me dis après coup que le commentaire n était pas fiable! Décidement, on ne peut compter que sur votre blog ;0)

    ReplyDelete
  2. Super article et que de bonnes références! Pour ma part j'aime à partir d'une vision plus large et il serait intéressant de commencer par l'étude des hominoïdes dont fait partie les hominidés pour aborder ce thème. Inclure nos cousins chimpanzés, gorilles, orang-outans et gibbons desquels nous sommes si proches génétiquement et qui n'ont pas encore disparu, est à mon avis primordial pour réaliser à quel point ces animaux non-humains nous ressemblent. Nous n'aurons pas la chance c'est vrai de rencontrer Toumaï mais nous avons le privilège de rencontrer, de comprendre et de protéger les grands singes qui sont de notre famille. Il y a plus de différences génétiques entre un gorille et un chimpanzé qu'entre un chimpanzé et nous. A l'heure où l'éducation écologique est devenue indispensable, révéler cette proche parenté aux enfants est vraiment intéressant. De ce constat, on peut cheminer dans notre préhistoire en précisant toutefois qu'elle n'est pas figée et qu'elle sera sans doute bien différente dans quelques années à l'aune des nouvelles découvertes et nouvelles technologies qui ouvriront d'autres portes pour la compréhension de cette période des plus passionnantes! Bon été à tous!

    ReplyDelete
  3. GabrielleJuly 14, 2021

    Merci une nouvelle fois pour ces références !!! Dont 2 à partir de 5 ans ... je sens qu'on va se régaler 🤗
    Très bonnes vacances et déconnexion !!! Nous attendons août avec impatience pour un moment de décompression en famille ❤

    ReplyDelete
  4. Bonsoir
    Je vais indiquer ici une référence pour adulte: il s'agit du roman "Meurtre chez les Magdaléniens" que j'ai lu cet été. Ce roman est censé être un "polar préhistorique" mais alors je ne l'ai pas du tout lu comme cela... oui il y a un meurtre et la recherche d'un coupable mais pour moi cela était secondaire et j'ai vécu ma lecture comme une plongée au coeur de la nature avec un peuple nomade; j'avais l'impression d'être toujours dehors en lisant ce roman, comme les personnages quoi! et c'était génial! et si tant est que vous avez déjà mis les pieds dans le Périgord, alors vous aurez les images qui vont avec et là c'est top!
    Pour la petite histoire, l'auteure s'appelle Sophie Marvaud; or Elsa tu nous as conseillé un de ses livres pour enfants, "13 Martins à Noël", que nous avons lu à Noël justement (et soit dit en passant, mon aîné l'a quand-même placé en top 1 de ses livres préférés parmi ceux lus en lecture offerte en 2020!); et c'est en effectuant une recherche sur le site de notre médiathèque au nom de l'auteur que je suis tombée sur ce titre de roman adulte... voilà! merci donc!

    ReplyDelete