Louiselle, 7 ans

May 15, 2019


Notre anniversaire, c'est un peu comme notre "Nouvel An" personnel. Quel que soit notre âge et la manière dont il est fêté par notre entourage, ce jour-là est spécial. On songe au chemin parcouru depuis notre naissance. On prend un peu plus de temps, le matin, pour se regarder dans le miroir, et on fait le point, peut-être, sur ce que l'année qui s'achève nous a apporté. On réaffirme nos objectifs en secret, on se donne un rendez-vous solennel dans 365 jours ...

L'anniversaire d'un enfant n'est pas différent du nôtre sur tous ces points. Sauf qu'en tant que parent, j'y vois de surcroît une occasion d'exprimer à mes enfants le rôle essentiel qu'ils jouent dans ma vie. C'est une opportunité pour partager une journée mémorable et les gâter un peu !

Cette année, Louiselle (qui attendait son anniversaire de pied ferme, et comptait les jours ... tous les jours ! 😅) avait prévu le coup. Elle avait rédigé non pas une liste d'envie, mais trois

- Une liste pour les cadeaux : pas moins de 4 références de Playmobils country pour compléter le centre équestre reçu à Noël, une piñata, des peluches, une "licorne qui fait de la patà proute" 😨 et une "tablette à code" 😱. 

- Une liste de ce qu'elle souhaitait manger : une pizza en forme de licorne, du poulet au citron, du riz au ketchup, des hamburgers au fromage, deux gâteaux d'anniversaires, des tonnes de bonbons et des pommes d'amour. 

- Une liste de ce qu'elle souhaitait faire pendant cette journée spéciale ... aussi gargantuesque que les deux précédentes, comme vous pouvez le constater :


Alors, mon travail d'organisation était facilité, voyez-vous ! Je n'ai eu qu'à suivre les listes ... dans la limite du possible et du raisonnable, bien entendu.

Je suis ravie que Louiselle fasse de telles listes. Elles lui permettent de rêver, et si elles sont si longues, c'est aussi à cause de leur format - ben, il y a 10 lignes, il faut bien les remplir ! Louiselle sait très bien qu'elle n'aura pas tout cela, mais rien ne l'empêche d'exprimer ses désirs, après tout : ils la définissent, dans une certaine mesure. Quant à moi, j'ai un cerveau mature, comme dirait Catherine Gueguen  et je suis celle qui dit "Non", parfois. Non à la pâte à prout, non à la tablette et aux tonnes de bonbons. Et on peut raisonnablement considérer qu'un seul gâteau d'anniversaire sera suffisant, OK ? 😊

Plus mes enfants grandissent, plus nous parlons du fait que nous préférons vivre des choses significatives plutôt que de surconsommer ; et une fête d'anniversaire est parfaite pour illustrer ce principe. Ce qui est drôle c'est que, parallèlement à ma quête de valeurs simples et de traditions bien ancrées, grandit, de manière inversement proportionnelle pourrait-on dire, cette révélation : une fête d'anniversaire peut être beaucoup plus que ce que j'en avais jamais rêvé ! Il suffit pour cela de s'appliquer à fêter cet individu unique au monde, à l'histoire et au destin sans pareils, et c'est tout simple, en fait.

L'ambiance est si particulière quand il y a du monde à la maison - déjà, en soit, avoir toute la famille élargie réunie sous le même toit pendant quelques jours, c'est la fête ! Les cache-caches endiablés avec la petite cousine, les repas à la table des enfants en totale liberté, la nuit sur un matelas gonflable et cette mémorable partie de foot géante ...  Mais de plus, quand on sait, et quand on s'entend dire, que tout ce petit monde est venu spécialement pour vous, en votre honneur, pour fêter l'anniversaire de votre naissance

Ce fut vraiment un bon anniversaire ! 😊

Samedi dernier, Louiselle a fêté ses 7 ans de vie terrestre, et voici comment cette journée magique s'est déroulée :

1. Réveil en ballons, et petit déjeuner au lit



Vous vous souvenez, c'était écrit sur la liste ! Louiselle rêvait d'un petit déjeuner au lit ... Voilà un désir assez simple à satisfaire, n'est-ce pas ? Mon homme est allé chercher des viennoiseries pendant que je pressais des oranges et cuisais un vrai chocolat chaud ... Antonin était chargé de guetter discrètement le réveil de sa sœur et de nous en avertir.

Nous avons tous déboulé dans sa chambre avec le grand  plateau en braillant "Joyeux Anniversaire" à tue-tête. C'était très drôle, mais il y a encore mieux que le réveil en fanfare : c'est le réveil en ballons ! Le Papa des enfants a sorti de sa poche une poignée de ballons de baudruche fantaisie et s'est mis à les gonfler. Les enfants étaient tellement ravis de découvrir leur formes - animaux, personnages - qu'ils en ont oublié le petit déjeuner. Quand ils se sont recentrés sur le plateau, les chocolats étaient froids, mais peu importe : ils étaient bien d'accord pour dire qu'un chocolat bu au lit est bien meilleur que celui qu'on consomme à la table de la cuisine.

Après ce premier repas de fête, direction le centre équestre, où la Damoiselle passe la matinée pendant que je finalise les préparatifs ... Hi hi, pratique !

2. On mange ! (encore ...)



Les menus du jour ont été fort simples, conformément aux désir de la Damoiselle : le midi, poulet au citron (il faut dire qu'on ne mange pas souvent de poulet, chez nous ...) et riz nature avec ketchup à volonté (il faut dire qu'on ne mange pas souvent de ketchup, chez nous ...). Le soir, pizzas maison pour toute la smala.

La grande affaire, c'était le gâteau, car Louiselle, avec une confiance absolue en mes talents de pâtissière, m'avait commandé une pièce montée à la framboise. Rien que ça. J'ai suivi la recette d'Amour de cuisine, et je m'en suis sortie comme une cheffe. Si ma version n'était pas aussi esthétique que l'original, elle était délicieuse et suffisamment girly pour faire briller les yeux de la Damoiselle.

3. Les cadeaux, les cadeaux !!



Voici les jouets que nous avions amoureusement choisi pour célébrer l'être au monde de la Damoiselle  : le poney-club Playmobil, des jumelles Monte Stivo, une petite peluche licorne argentée "Histoire d'ours" et un jeu de Jenga. 

Louiselle a pris un long moment, dans l'après-midi, pour se remémorer et énumérer les cadeaux qu'elle avait reçu à chaque anniversaire, depuis sa naissance - du moins d'aussi loin qu'il lui en souvenait. Elle a une mémoire plutôt musclée, et se souvenait presque de chaque objet ! J'y vois la preuve qu'ils ont été choisi sur mesure, et qu'ils représentent à ses yeux autre chose que de simples choses.

4. Le facteur est passé !



Pas question d'oublier "l'heure du facteur" ! Malgré l'euphorie des cadeaux, Louiselle guette. Elle sait qu'elle recevra du courrier ce jour-là, car certaines personnes n'y dérogent jamais - et comme elles sont un peu magiques, elles se débrouillent toujours pour que les cartes arrivent pile le jour J ! ❤


Vous ai-je déjà dit à quel point j'aimais ma famille ? 😍

5. La piñata



La piñata, c'est un concept (si, si !) que j'ai découvert il y a un an. Bien sûr, j'en avais vaguement entendu parler avant, mais cela restait très flou dans ma tête, jusqu'à ce que la Damoiselle en exprime le désir, après en avoir vu une à l'anniversaire d'une amie.

Bon, cette année, l'idée de la fabriquer m'a un peu découragée ... puisque la bête allait finir en miettes de toute façon ... Je l'ai lâchement achetée, voilà.

En milieu d'après-midi, Louiselle s'est subitement rappelé quelque chose, et s'est approchée de moi, vaguement inquiète :

"Mais, maman, au fait ... On n'a pas eu de bonbons !"

C'était vrai - si on excepte les fraises Tagada qui ornaient le gâteau. Or, aux anniversaires, généralement, les enfants ont droit à quelques bonbons. Ils attendent cette occasion d'en manger toute l'année, et je n'ai pas le cœur de les en priver.

"Mais oui, dis-je. Je te conseille d'aller demander à Antonin s'il a un message pour toi."

Oui, il avait. Sous la forme d'un rébus qu'il avait concocté le matin même pendant le cours d'équitation de la Damoiselle :


Louiselle a couru "dans l'atelier" (vous aussi, vous aviez déchiffré !😄) où sa piñata l'attendait. Restait à l'installer au jardin pour le sacrifice de rigueur...

J'avoue que nous avons bien rigolé ! La piñata s'est cassé avec beaucoup d'application, c'est-à-dire lentement, patte après patte, en faisant durer notre plaisir, et en libérant, à chaque coup, une poignée de confettis, et divers babioles : petits accessoires pour cheveux (il fallait refaire le stock), autocollants, bracelets de perles et même un porte-clef - oui, Louiselle rêvait d'un porte-clef. 😊

Ah, il y avait quelques bonbons, aussi. Mais comme je savais que l'attention des enfants allaient être absorbée par l'activité, j'en ai profité pour diminuer la dose. Et ils n'ont rien remarqué. 😉

Vive les piñatas, elle font désormais partie de notre rituel d'anniversaire !

6. Portrait chinois



L'idée de cette activité, c'est Antonin qui l'a eu subitement ce jour-là, alors que nous interrogions Louiselle sur ses "goûts de 7 ans" - couleurs, jouets, activités, films ...


Pourquoi ne pas proposer à l'enfant de rédiger un portrait chinois à chaque anniversaire ?

C'est un exercice rapide et très ludique, et ce sera très émouvant de comparer les productions d'année en année ...



Voilà qui s'inscrit parfaitement dans nos traditions : hop, adopté ! Nos célébrations évoluent au fils des ans, mais l'essentiel est bien de construire des souvenirs impérissables : tous les souvenirs des 7 ans de Louiselle commencent aujourd'hui ! Ce jour est une pierre angulaire de sa mémoire !

{ S'il vous plait de remonter dans le temps ...
- Son portrait à 2 ans est LÀ,
- Celui de ses 3 ans ICI

🙏

Et le rituel d'anniversaire montessorien, me direz-vous ?

Ah, et bien, le rituel d'anniversaire montessorien, je lui réserve un article à part entière - à  paraitre ces prochains jours. Car il a pris de l'ampleur, ce rituel, et il mérite qu'on prenne le temps de s'y arrêter !

En attendant, je vous souhaite, tout au long de cette année, des fêtes d'anniversaire significatives !! ❤

Portez-vous bien !

You Might Also Like

0 comments