Maman d'aventurière

November 17, 2021


Mon  homme et moi avons engendré une aventurière - alors que nous ne sommes pas, nous-mêmes, baroudeurs pour deux sous.
 
"Papa, Maman, est-ce que je peux dormir à la belle étoile, cette nuit ?

Nous échangeons un regard. La voilà qui remet ça.

"Mais enfin, ma chérie, nous sommes en novembre !

- Et alors ? J'ai tellement envie d'installer mon campement dehors, s'il-te-plait !"

C'est le jeu préféré de la Demoiselle : préparer d'énormes sacs avec tout ce qu'il faut dedans pour ses expéditions plus ou moins imaginaires - avec tant de soin que je ne trouve plus rien dans son armoire, cherche la lampe de poche pendant deux heures, et m'étonne de la disparition subite du dentifrice ... Ah, oui, bien sûr,  il faut que je m'y fasse. Quand un objet s'évanouit (allumettes, serviette de toilette, tupperware ...), c'est qu'il est dans la malle de Louiselle. Au fin fond du jardin glacé et boueux. Soupir.

Après quelques hésitations, on s'est fait violence, et on a dit oui. On se rassurait :  tout le plaisir résidait dans le bonheur de faire son sac, de gonfler un matelas et d'installer son campement. La nuit venue, la Damoiselle serait bien contente, finalement, de revenir dormir dans la maison chauffée.

"Mais pas à la belle étoile, Louiselle, il fait trop froid. Plante une tente.

- Oh non, Maman, ce n'est pas pareil !!

- Bon, alors, installe le tarp, au moins, ou un truc."

Docile, elle a tendu une bâche, et arrangé toutes ses p'tites affaires. Après le dîner, elle nous a souhaité une bonne nuit tranquillement et est sortie dans l'obscurité froide, quelques bouquins sous le bras. Elle n'est pas rentrée à la maison. Elle dormi dehors cette nuit-là, et celles qui ont suivi.

Nous avons engendré une aventurière, et j'aimerais pouvoir vous dire que j'en suis fière. Mais le sentiment qui domine, c'est la peur. Une peur ancestrale, irrationnelle : j'ai peur qu'un animal sauvage ne dévore ma fille dans la nuit. Louiselle m'explique qu'il n'y a plus d'ours dans les Alpes. J'ai peur qu'un voleur d'enfants n'escalade notre mur, et n'enlève la prunelle de mes yeux.

"Voyons, Maman, ce n'est pas possible. Notre mur est trop haut, et puis les voleurs d'enfants, la nuit, ils dorment."

Alors, j'ai peur du froid.
 
À partir de quelle température peut-on mourir de froid, lorsqu'on est abrité seulement par cinq couettes ?
 
J'ai consulté le grand Internet, pleine d'espoir. Mais le grand Internet m'a trahie : "moins 28°C", m'a-t-il répondu. Le félon.

"C'est d'accord, Louiselle, mais dès que la température, la nuit, chute à 2°C ou moins, tu replies le camp."

Louiselle surveille la météo. Jusqu'ici, ça va, la limite ne sera pas encore atteinte cette semaine.

En attendant, j'apprends, de mon lit, à dormir avec mes peurs. J'y parviens assez bien, de mieux en mieux, je m'entraîne. Un jour, cette enfant partira dans le vaste monde accomplir des exploits que je n'ai jamais osé. Et j'aurai peur. Autant que je m'exerce tout de suite.

You Might Also Like

13 comments

  1. Ah oui c'est rude... Je suis bien contente de ne pas avoir d'enfants aventuriers ! Mais c'est bien pour elle !

    ReplyDelete
  2. Oh quel beau texte ! Qu'il me semble précieux de laisser les enfants expérimenter leurs aventures !

    Elsa, je tenais à vous remercier chaleureusement pour ce blog, pour le temps consacré à partager des tranches de vie. J'ai avidement lu votre blog durant ma grossesse (je ne suis pas la seule, sous mes conseils une amie a fait de même l'année d'après, pendant sa grossesse). Maintenant mon fils a plus de 2ans et je reviens régulièrement pioché des idées Montessori ou autre: que proposait Elsa à Louiselle ou Anthonin pour leur 30 mois ?!
    Mon conjoint aussi vous connait. Il m'a récemment parlé du fait de matérialiser la taille d'une baleine dans le jardin ! Il va falloir attendre un peu que notre fils grandisse pour la baleine mais MERCI MerciMontessori !
    Pauline

    ReplyDelete
    Replies
    1. Je plussoie ! Je crois que nous sommes nombreuses à s'être régalés du blog d'Elsa pendant leur congé mat 😍 (voir même avant, je me souviens avoir entamé la lecture du blog en plein parcours PMA ... impatiente moi ? 🙈) Aujourd'hui mon aîné a 6 ans et c'est toujours un plaisir de venir ici. MERCI Elsa ❤

      Delete
  3. Whaouou effectivement quelle aventurière ! et que d'angoisses pour la maman en perspective !!!

    ReplyDelete
  4. Magnifique campement, bravo à la courageuse aventurière! Difficile de voir grandir nos petits, de les voir aimer des choses différentes de nous, vivre des expériences sans nous... Ton article me rappelle l'importance du lâcher prise, merci.
    Belle 2ème moitié d'automne à vous.
    Claire.

    ReplyDelete
  5. Waouw je comprends tes peurs ! Mais je suis aussi impressionnée par se côté aventurier. Ici ils ont dormi 1 fois dans la tente, dans le salon et il a fallu que leur papa dorme à côté sur le canapé 😂

    ReplyDelete
  6. J’ai une amie qui vit ça… c’est la maman de charbs_explorer ( je te laisse chercher son compte Instagram) mais je pense que la fierté l’emporte. Tu as encore du temps pour t’entraîner 😉!

    ReplyDelete
  7. Oh punaise cette aventurière à toute épreuve ❤️.. mais c'est trop chouette. 😍 Je garantis pas que j'aurai réussi à dire oui 😂 je dors déjà tellement mal comme ça alors en savoir un dehors 😂 (bon et ici la température est de 1 à 2 degrés dans la journée depuis 2 jours alors comment dire... d'ailleurs il pleuviotte... et on est dans le brouillard depuis 3 jours... on attend la neige. Mais l'an prochain je veux un coin pour poser un camp et dormir dehors plus souvent. Au final on ne l'a pas fait cet été.. entre mauvaise météo, vents forts, et manque de motivation...

    ReplyDelete
    Replies
    1. Et bien sur avec tout son petit monde hein 😂 eux aussi faut qu'ils prennent l'air. 😂 ce déménagement qu'elle a fait

      Delete
  8. Bravo à tous ! A la choupette pour vivre vraiment ce qu'elle aime et aux parents pour l'accompagnement qu'ils font de leur mieux !

    ReplyDelete
  9. L'été prochain on emménage dans une maison avec jardin (enfin), je vais planter une tente pour 5 tout l'été ! C'est sur et certains !

    Bon, en novembre, j'aurais fait comme toi, j'aurais eu peur... mais plutôt des tempêtes (c'est que je voudrais pas qu'elle s'envole)

    Un bon cadeau de Noël pour ta baroudeuse, ce serait un sac de couchage basse température (le mien est prévu pour un bon confort entre 0 et 15°)

    ReplyDelete
  10. Merveilleuse enfant! Merci à vous, à votre époux, à son grand frère de l'avoir faite telle qu'elle est, celle-là. Le monde en a besoin.

    ReplyDelete
  11. Bâche, couverture, double matelas, duvet et couettes, elle a l'air bien organisée votre aventurière. Si elle veut dormir en dessous de 2°C, recommandez lui de ne pas oublier son bonnet (et offrez lui si ce n'est pas déjà fait un duvet à capuche à sa taille, surtout pas trop grand, il serait plus difficile à chauffer).
    Mais je comprends bien la peur du froid, j'ai beaucoup de mal à lâcher prise quand mes enfants se découvrent, je n'ai pas envie de devoir gérer les rhumes ensuite !

    ReplyDelete