Bibliok'lipop : L'éducation sexuelle des 9/10 ans

October 27, 2021

 
 
Ce ne sont pas les livres qui se chargeront de l'éducation sexuelle de nos enfants, certes. Mais dans une société où il n'est pas si facile de parler de désir et d'amour,  ils représentent des alliés de choix !

Le premier problème, au sujet de la sexualité c'est que nous, parents, ne savons pas toujours si c'est le bon moment ou pas. Notre enfant ne nous questionne pas : est-ce manque d'intérêt ou pudeur ? Glissons un livre dans sa bibliothèque et nous serons tout de suite informés : s'il ouvre, c'est que l'ouvrage répond à des questions muettes. S'il s'en désintéresse, on remise le livre pour quelque temps. Un bouquin, c'est une perche ! 😊

La seconde difficulté, c'est de parvenir à cibler les messages importants. Je ne crois pas que l'enfant soit  avide de détails, mais il a besoin de maitriser les codes pour les décliner dans sa vie sociale : comment savoir si je suis amoureux ? Qu'est-ce qu'aimer ? Si j'embrasse un copain sur la bouche, c'est que je suis amoureux ? L'éducation sexuelle n'est pas un cours de biologie (dommage, ce serait si facile à dispenser ...), c'est l’acquisition d'une langage.  Les livres décantent pour nous ce vaste sujet sans non-dits, et ciblent ce qui est fondamental. Évidemment, selon la tranche d'âge visée par l'ouvrage, ce "fondamental" ne sera pas le même. À 5 ans, on découvre son sexe et la question du genre, à 9 ans on veut comprendre la conception et l'accouchement, et à 16 ans, on a besoin d'être initié à la contraception. Alors, les livres grandissent ne même temps que nos petits.

Justement, voici ma petite sélection spéciale "9-10 ans", puisque c'est ici que nous en sommes à la maison ! Peut-être vous sera-t-elle utile !
 

Dès 9 ans.
 
 
Présentation aérée, textes courts, drôles et percutants, le ton est donné : voici un livre que tout intéressé peut lire seul, sans l’étayage de Papa ou Maman. En éducation sexuelle, pas question de laisser de côté les "petits" lecteurs : ce manuel largement illustré à grands traits se lit comme une BD, et c'est parfait. Il est bon de lire sans Papa et Maman parfois (et sur la sexualité notamment) 😊 Ce qui est intime est intime, après tout.


Il est difficile de faire la liste des sujets abordés dans ce frais ouvrage : l'ensemble se construit presque comme une histoire - le cycle de la vie, la rencontre amoureuse, la grossesse ...  - mais suit la pensée sautillante de l'auteure. C'est comme une rêverie ponctuée de dessins au brouillon. Le genre de truc qu'on griffonne en réunion, quand on s'ennuie, vous savez ? De petits dessins assez moches, comme autant d'allers spontanés et de portes directes sur notre inconscient. Point de grands discours scientifique, mais tout est là quand même, de manière complètement décalée.


Le cœur du propos : la tolérance mutuelle et la communication filles-garçons. Pari réussi à mon avis!

Le livre a été lu par une Damoiselle de 9 ans (qui connait pas mal de choses sur les garçons, en particulier parce qu'elle a un frère) et par un Damoiseau de 10 ans (qui connait pas mal de choses sur les filles, en particulier parce qu'il a une sœur). Ils l'ont lu chacun de leur côté - pas ensemble, comme c'est parfois le cas avec certains livres. Je n'ai pas eu de retour, mais il me semble avoir perçu deux ou trois sourires en coin, et quelques rires sous cape. Pari réussi, je vous dis ! 😊

2. Zizi, Lolos, Smack !, Delpine Godard, Nathalie Weil, Stéphane Nicolet, Nathan, 2013.

 
Dès 9 ans.

 
Votre attention, s'il vous plait : de notre petit panier, c'est ce livre-ci qui fut élu le grand favori par les deux enfants (et moi-même) ! Nous l'avons commencé en lecture offerte, et nous avons tous été séduits par le parfait équilibre entre naturel et scientificité
 

 
Mention spéciale pour la double page qui présente TOUS les mots existants (ou presque !) pour désigner les caractères sexuels, primaires ou secondaires. On s'est amusé à les trier selon le registre de langue et nous avons fait une belle collecte de mots familiers (les roberts, les bijoux de famille, Popaul ...), de mots du registre courant (sans commentaire, c'est le registre qu'on connait le mieux, et c'est le moins marrant !), ou soutenu. Euh, en fait, il n'y eut pas tant de mots soutenus que cela, hormis "postérieur" et "derrière", qu'Antonin a tenu à faire tomber sous cette catégorie ! 😄
 
Et puis, il y eut des mots vulgaires, oh là, là !  Oui, oui, mais vous savez ce qu'on en dit : les mots vulgaires, il faut les connaître. Absolument ! Mais pas les dire, non, non, non. Jamais. Enfin, pas quand les parents sont à portée d'oreilles, quoi. 😉
 
On ne peut pas les dire ... mais on peut les  lire ... s'ils appartiennent à un livre aussi génial de Zizi Lolo Smack. N'est-ce pas ? 😉
 

 
Ce qui nous a amené à la question (justement fort bien traitée à la page suivante du bouquin) : pourquoi tant de vilains mots relatifs au sexe ? Est-ce par pudeur ? Par gêne, voire par honte ? Est-ce justement pour ne pas en parler, pour masquer le réel ? Les "gros" mots sont efficaces pour cela : ils prennent toute la place (ils sont si GROS !), et cachent la réalité dans leur dos. Je gage que ceux qui les emploient sont dérangés par ce qu'il y a derrière les mots ... Qu'en pensez-vous ? 😊

Bref, on a bien rigolé, on a bien réfléchi, et on a beaucoup appris ! 😄
 

 
Dès la page 14, le livre a été lu chacun pour soi : parfait !! 
 

Parmi les thèmes abordés dans ce livre, on trouve : les stéréotypes genrés, l'anatomie, la loi et les interdits, le baiser, la puberté, les règles, le plaisir, la sexualité des animaux, la fécondation, la contraception, la grossesse, l'accouchement ... Toujours avec ce mélange de légèreté et de mots vrais qui me sied tout à fait ! ❤
 

3. C'est ta vie, Thierry Lenain, Benoit Morel,  Oskar éditeur, 2013.


Dès 10 ans.
 

C'est l'ouvrage sérieux de notre panier : point d'humour ici, on est dans le monde des grands. Des sages. Qui parlent avec les mots qui vont bien, et qui abordent les choses par un biais que l'on n'attendait pas toujours, et qui ouvrent des points de vue nouveaux. Les larges illustrations contrastées seront les seules fantaisies permises - on aime ou on n'aime pas !


Visuellement, ces larges doubles pages, aux textes denses, peuvent rebuter les plus jeunes. Mais l'ouvrage se prête à merveille à la lecture offerte, malgré le sujet intime : le ton neutre, informatif, les mots simples, permettront à chacun de s'exprimer et de questionner sa vie intime et affective.


Les thèmes abordés par cet ouvrage recouvrent ceux des autres livres sur le sujet (l'hétérosexualité et l'homosexualité, les relations sexuelles, les lois, le corps et le sexe des filles et des garçons, la puberté, la fécondation, la grossesse, la naissance), mais tissent autour de ces thématiques une dimension plus "humaine" assez rarement abordée : qu'est-ce qu'une relation ? Qu'est-ce que la vie commune ? Qu'en est-il de l'envie d'être parent ? Le devient-on forcément ?
 
On referme l'ouvrage en ayant la sensation d'être un animal "augmenté" : la dimension affective et sociale de la vie sexuelle est  bien décrite, mais sans affect, à la manière d'un strict documentaire. 
 

4.  Le meilleur en tout, Thomas Scotto, Thierry Magnier, 2015.

 
Dès 9 ans.



Oups, j'ajoute en dernière minute un petit roman qui m'avait échappé ... Et que le hasard a glissé dans les mains de mes enfants alors que j'allais terminer cet article !
 

Quoi, un roman dans cette sélection ?

Oui, oui, un roman, un tout petit roman publié dans une collection qu'on adore. Un petit roman vite lu, drôlement bien écrit, et sacrément incisif - du moins pour un enfant de 9/11 ans.

L'humour délicat et tendre de l'auteur n'a d'égal que l'extrême vantardise de son héros. Car notre jeune narrateur n'est rien d'autre que le meilleur en tout ! En tout, vous dis-je ! 😄

Ses vantardises vont mettre le jeune Édouard dans une situation délicate. Enfin, quand je dis "délicate" ... Chut ! Ne le dites pas à votre enfant : sous couvert de mettre son héros dans de mauvais draps, Thomas Scotto raconte en fait une expérience que tous les enfants de cet âge ont vécu, chacun à sa façon. Il fait tomber les tabous, sous le regard bienveillant des adultes de l'histoire. Le message est clair : chacun a le droit de s'interroger et de chercher des réponses ! 

Antonin a lu ce livre et s'est empressé de le conseiller à sa sœur, et ils ont passé un long moment à se bidonner sur certaines pages ... J'ai emprunté le livre dès que l'intérêt est retombé, et je m'attendais presque à y trouver des passages salés ... Point du tout. Ce qui les a tant fait rire n'est que le reflet authentique des curiosités de leur âge ... assaisonné, à son apogée, d'une scène hautement cathartique ("Ooooh ! La honte !!"), mais je ne vous en dis pas plus ! 😂 Visiblement, cela leur a fait beaucoup de bien !
 
❤❤
 
Oui, les livres sont des outils précieux pour parler sexualité avec nos proches - sans eux, c'est simple : on n'y arriverait peut-être pas ! 😊
 
Avez-vous d'autres ressources à me conseiller ?

You Might Also Like

10 comments

  1. bonsoir; alors je prendrai le temps de lire ton article à tête reposée plus tard elsa; je l'ai seulement parcouru, et je voulais juste dire en passant que j'étais ravie qu'un roman de la collection "Petite poche" chez Thierry Magnier soit à l'honneur, car nous aimons beaucoup aussi cette collection, que nous suivons depuis plusieurs années; j'ai en tête de nombreux souvenirs de lectures partagées autour de ces petits romans... et d'ailleurs, je pensais à eux aujourd'hui, car nous nous apprêtons à effectuer un voyage en train, et je pensais emprunter qqs nouveaux titres de la collection à ma bibliothèque en guise de lectures de voyage; nous en avons en effet souvent lu en voiture; la collection porte bien son nom: "petite poche": pratique à transporter, et lecture courte qui nourrit un trajet... merci pour ce nouveau titre que nous n'avons jamais lu!

    ReplyDelete
  2. et puisqu'on parle de livres par ici et qu'halloween approche à grands pas, je ne peux m'empêcher de vous glisser une piste de lecture : "Mortina" de Barbara Cantini; il existe trois tomes à ma connaissance; ce sont des "1ères lectures", mais nous les lisons ensemble avec ma fille de 9 ans et mon fils de 12 ans; génial pour se plonger dans une atmosphère d'halloween (lieux, noms, illustrations, intrigue...) tout en restant bon enfant; et des clins d'oeil sont glissés dans les illustrations, cela rend la lecture encore plus savoureuse; oups je me demande en écrivant si je n'ai pas eu l'idée de ce titre sur ton blog elsa!!!!! tant pis, ça fera une piqûre de rappel!! ;)

    ReplyDelete
  3. Merci :)
    https://thierrylenain.blogspot.com/2021/10/post-scriptum-41-merci-montessori-dit.html

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oh là là !! :-o

      Merci pour le lien, je suis tellement touchée que Thierry Lenain m'aie lue !! :-O

      Delete
  4. Oula la que j'aurais aimé avec ce "matériel" en temps utile (mes enfants sont trentenaires)
    Mais une idée que j'ai appliqué quand ils etaient adolescents (donc un peu plus vieux que Antonin et Louiselle : mettre des "documentations diverses" sur des sujets délicats à disposition dans les toilettes ... ( la sexualité la contraception, la drogue, l'alcool)et encore et toujours MERCI de vos partages que je répercute à l'occasion chez les mamans concernées que je connais

    ReplyDelete
  5. Merci Elsa pour toutes ces pistes...avec un 10 ans, évidemment, la question se pose même s'il ne veut à priori pas aborder encore le sujet. Mais j'aimerai bien devancer les copains sur ces sujets. Surtout qu'il commence à lire des mangas et que je trouve que le thème est toujours abordé d'une manière un peu trop "érotique" par les japonais. J'avais laissé quelques ouvrages de mon époque trainer, sans succès...bien moins rigolos que les tiens il est vrai. Mon mari et moi allons peut-être refaire une tentative et laisser trainer un de tes ouvrages conseillés, au cas où, pour ouvrir la discussion.
    PS: c'est vraiment un âge particulier, les 10 ans. Toujours enfant mais pas encore pré-ado. T. n'a visiblement pas envie de grandir (vu le contexte en même temps...). Cela pose quelques pb à la maison. On a refusé un saut de classe à cause de ça (en l'écoutant). Merci aussi pour tes autres articles (et notamment sur Fibonacci où l'on suit ton sujet).

    ReplyDelete
  6. Merci pour cette sélection. Mon aînée a 10 ans et forcément elle se pose des questions. Mon mari a acheté le livre Corps, amour, sexualité, les 100 questions que vos enfants vont vos poser. Je le trouve bien fait avec un message plein de bienveillance et de respect.

    ReplyDelete
  7. Bonjour, mon petit fils n'a que 4 ans mais je vois tout ce qu'il est possible de partager et que je n'ai pas fait avec mes enfants, m^me avec une parole libérée. As tu entendu parler du livre de Charline Vermont "Corps Amour Sexualité". Je l'ai commandé pour Noël pour ses parents !
    Je vais explorer ton article, c'est chouette tout ce qui peut évoluer à grands pas en ce moment!

    ReplyDelete
  8. Merci pour cet article, qui m’a rappelé d’aller relire celui que tu avais écrit les plus jeunes (et donc adapté à mes enfants maintenant). Il est facile à retrouver via Google, mais je mets le lien si ça intéresse qq. http://www.mercimontessori.com/2018/02/education-sexuelle-3-7ans.html?m=1.
    Encore merci pour tous tes articles 😘

    ReplyDelete
  9. Merci pour cet article, qui m’a rappelé d’aller relire celui que tu avais écrit les plus jeunes (et donc adapté à mes enfants maintenant). Il est facile à retrouver via Google, mais je mets le lien si ça intéresse qq. http://www.mercimontessori.com/2018/02/education-sexuelle-3-7ans.html?m=1.
    Encore merci pour tous tes articles 😘

    ReplyDelete