Bibliok'lipop : Le temps des pionniers

May 04, 2021

Attention, lecture intense ! 😊

Les enfants ont découvert La Petite Maison dans la Prairie ! 😄
 
J'avais exactement l'âge d'Antonin quand j'ai lu cette série, sous l'impulsion d'une amie qui avait alors le même âge que Louiselle aujourd'hui (il n'y a pas de hasard ... 😏). Cette amie m'avait prêté tous les tomes, un à un, au fil de ma lecture ; je n'ai donc jamais possédé ces livres dans mon enfance.
 

Profondément marquée par cette auto-biographie, j'ai acheté le premier tome, bien des années plus tard, dans une édition fraiche et moderne. C'était quelques mois avant la naissance d'Antonin, je me rappelle. Mais ... cette version-là n'était pas pareille. Les illustrations de Garth Williams me manquaient terriblement ! 😄


Il faut dire que ma version n'était pas illustrée - du tout. J'aime d'ordinaire assez l'absence d’illustrations, qui laisse l'imagination du lecteur doter les personnages des visages qui lui conviennent, mais le texte de Laura Ingalls Wilder est un peu particulier. Trèèèèès descriptif, voire franchement technique - ouch, la construction d'une maison au pas à pas n'est pas toujours facile à se représenter ! Les (bonnes) illustrations sont vraiment un plus ! Et Garth Williams est un perfectionniste doublé d'un passionné, qui travailla ses dessins pendant 10 ans avant de les éditer ... Bref, il est irremplaçable. Ses dessins font corps avec le texte, dont la réalité décrite est si loin de nos vies d'aujourd'hui !
 
Vous l'avez compris, j'ai récemment craqué pour un exemplaire identique à celui de mon enfance. Je voulais que mes enfants connaissent Garth Williams en même temps que Laura Ingalls Wilder ! L'avantage immédiat, c'est que chaque enfant a disposé de "son" tome 1, qu'ils ont pu  lire en parallèle. C'est une autre version de la lecture "partagée" que nous aimons tant à la maison ! 😉


Enfin, j'ai imprimé une carte des Etats-Unis et nous colorions les états traversés par la famille Ingalls au fur et à mesure de son aventure.

Verdict : les enfants se sont RÉ-GA-LÉS.
 
Réactions à chaud :
 
Louiselle, 8 ans, tout au long de sa lecture, ne cessait de s'exclamer : "Dire que c'est vrai, dire que tout ça est vrai ! Dire que ça s'est vraiment passé !". C'est clairement l'aspect auto-biographique qui a ébranlé la Damoiselle. Et notre future traveleuse (qui nourrit depuis des années un projet de tour du monde à cheval, et qui le fera sans doute !) a tissé de nombreux liens avec Robinson Crusoé ou Les Robinsons Suisses.  Nous devons à cette lecture un certain nombre de cabanes au jardin construites en toute autonomie (et un beau paquet d'heures passées dedans en autarcie) ! 😄

Pour Antonin, 10 ans, c'est surtout le contexte politique de l’œuvre qui l'a passionné : "Tu vois, maman, je suis à la fois d'accord avec les Indiens, et avec les colons. On peut se mettre à leur place et comprendre les deux parties. Pour les Indiens, c'est profondément injuste d'être chassés de chez eux par des étrangers, et par la force en plus ! Et pour les colons, c'est compliqué lorsque le gouvernement de Washington leur promet des terres, et revient sur sa décision ensuite, alors qu'ils ont commencé à construire et à semer. Mais on peut comprendre le gouvernement, aussi : c'est une situation si compliquée, qu'il est sans doute normal de changer d'avis, en cours de route."

Bref, les enfants se sont empressés de réclamer le tome deux. 😊
 


Pour fêter l'acquisition d' "Au bord du ruisseau" (édition de 1978 😉), j'ai constitué un petit panier de lectures thématiques ... Vous connaissez le principe : on dispose quelques livres choisis dans un joli panier, qu'on laisse négligemment BIEN en évidence dans le salon ... C'est irrésistible ! 😄


Je vous dévoile rapidement son contenu ce soir :
 

Le temps des pionniers

 
 
 
 
Je viens d'acquérir ce petit livre d'occasion, et c'est un énorme coup de cœur ! Voici l'un des rares albums jeunesse à aborder la conquête de l'ouest en montrant la réalité du voyage et ses dangers : la maladie, la mort, les attaques ...


Les illustrations s'organisent comme une bande dessinée et fourmillent de détails. Un must have dès 7 ans (Notez qu'il existe en grand format).




C'est Astrapi qui nous a fait connaitre ce roman, et les enfants voulaient le lire absolument ! Il a été écrit d'après le film de Rémi Chayé, que nous visionnerons vendredi prochain. Là encore, la carte des Etats-Unis est de sortie, pour suivre l'improbable trajet de la jeune Martha Jane, du Missouri à l'Oregon !
 

Je n'aime pas trop d'ordinaire les romans rédigés d'après des films, mais je dois admettre que je n'ai pas grand chose à reprocher à celui-là. J'aurai peut-être aimé un lexique moins moderne, témoignant d'un autre mode de pensée que le nôtre (celui d'alors). Mais c'est le défaut principal de tous les romans historiques, et je m'y suis résignée. 😉

Pour le reste, c'est dynamique et trépidant, les scènes d'introspection sont bien retranscrites  - l'ensemble se lit agréablement. Il s'agit du récit de l'enfance de Calamity Jane, vous l'aviez compris ! 😊
 
Une lecture féministe pleine d'aventures, à lire tout seul dès 10 ans.

3. Conquête de l'ouest, Sur la route des pionniers américains, Bruno Wennagel, Matthieu Ferret, Quelle Histoire édition, 2020.



Mes enfants aiment tant et tant cette collection "Quelle histoire" ! Et chaque volet est si peu cher, que je mets volontiers la main à la popoche ... 😏 Notre série grandit !


Toujours bien organisé, complet et exigeant, c'est le petit docu parfait pour notre thématique ! 😊

Je n'ai pas changé d'opinion sur les illustrations, qui continuent de me déplaire. Mais très honnêtement, c'est le moindre défaut de cette série, et je lui pardonne ! 😊
 
Dès 7 ans, avec explications (et digressions !) parentales.

 

Un album à la structure classique, littéralement transcendé par les illustrations de Ronan Badel - quelle ambiance !
 
 
Il est parfait pour poser une "première imagerie" de l'univers des pionniers dans l'esprit des petits - bien avant qu'ils soient en âge de lire leurs premiers Lucky Luke, qui ont tous, bien entendu, une place de choix dans cette sélection ... Il va falloir que je fouille dans notre réserve pour en ajouter au panier, d'ailleurs ! 😄

Louiselle adore cet album, qu'elle lit et relit sans se lasser, en riant beaucoup. Elle le conseille très fort à tous les enfants dès 4 ans ! 😊

❤❤

 
Que pensez-vous des paniers de livres ? Les disposez-vous ainsi, parfois ? 😊


J'espère que vous êtes tous en pleine forme, ainsi que vos petits bouts !  Prenez-soin de vous ! ❤

You Might Also Like

26 comments

  1. Mes enfants (4 et 7 ans) ont adoré la petite maison dans la prairie et m'en parlent encore. On a donc enchaîné avec la petite maison dans les grands bois, qui est le "prequel" de la petite maison dans la prairie, que les enfants ont également beaucoup aimé. Je leur ai donc offert pour Noël le bel album "A Little House Picture Book Treasury: Six Stories of Life on the Prairie", illustré par Renee Graef, sur la base du travail de Garth Williams: on y retrouve la précision des descriptions, mais en grand format et en couleurs. C'est en anglais, donc pour l'instant, le texte ne nous sert pas à grand chose. Merci pour toutes ces ressources: je piocherai dedans quand on se lancera dans la petite maison près du ruisseau!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bonjour,
      J'ai tenté de lire à mes enfants la petite maison dans les grands bois, pour suivre l'ordre chronologique, mais ils n'ont pas du tout accroché (Je m'y suis peut-être prise trop tôt : ils avaient 3 et 4 ans, mais comme Laura a 4 ans dans ce tome-là, je voulais tenter.)
      Je pense, avec le recul, que La petite maison dans les grands bois est peut-être plus ardu pour commencer (On n'a pas le fil rouge du voyage et de l'installation, on reste dans du quotidien et des anecdotes).

      Après avoir lu les deux à vos enfants, pensez-vous que ma conclusion est bonne ? Devrais-je retenter dans cet ordre-là ?


      PS anecdotique : J'ai fait lire le premier tome à mon beau-fils de 11 ans, il n'a pas aimé "parce que c'est trop sexiste !"

      Delete
    2. Bonjour Claire,
      Merci pour la référence de Renee Graef, je la note préciseusement ! <3

      Delete
    3. Bonjour Maëlle !

      Tiens, je n'ai pas trouvé cela sexiste, moi ... Votre beau-fils a-t-il développé son ressenti ? Peut-être est-ce parce que la maman fait la cuisine, alors que le papa va à la chasse ? Mais, ça, c'était une réalité sociale, à l'époque (je ne dis pas que c'est bien ou mal, juste que c'était vrai). ;-)

      Nous n'avons pas lu "La petite maison dans les bois", ni les enfants ni moi. Je ne puis donc rien vous en dire, je n'ai découvert l'existence de ce livre que très récemment. Je le garderai donc pour la fin (si les enfants en veulent encore après avoir lu les 8 tomes de la série originelle !!) :-D

      Delete
    4. Bonjour.
      Il a développé son avis, oui, exactement de cette façon-là : Les tâches sont mal réparties et les filles sont toujours en robe et font de la couture, des colliers, jouent à la poupée, ...
      Je lui ai expliqué ça, en effet, que c'était la réalité de l'époque, et que la société avait évolué depuis.

      Delete
    5. Alors, ton beau-fils devrait aimer Calamity ! Martha Jane est orpheline de mère et son père est alité : personne pour conduire le chariot et comme elle est l'ainé, elle demande naturellement à ce qu'on lui apprenne à mener un attelage. Réponse : impossible, puisque tu es une fille. Bon, la jeune Martha Jane ne va pas se décourager, et va apprendre toute seule (d'ailleurs, elle n'a pas le choix). Elle se bricole un pantalon en retouchant un pantalon de son père, car c'est la seule manière de monter un cheval. Lorsque ses amies la voient ainsi, elles se détournent d'elle avec horreur - c'est un monstre !- et son père la renie en s'exclamant : "Tu me fais honte !". A l'époque, c'est obscène, tout simplement ! :-o

      Delete
  2. Ah la petite maison dans la prairie... mon livre préféré entre tous, et même à presque 40 ans, je ne me lasse pas de relire tous les tomes de temps en temps !
    J'avais très envie de le faire découvrir à ma fille, mais l'été dernier, à 6 ans, je crois qu'elle était un peu trop jeune... il faut dire que Laura Ingalls fait beaucoup de descriptions, beaucoup beaucoup. Moi j'adore, mais ma fille a plus l'habitude d'albums courts, ou de petits livres "à suspense", comme la Cabane Magique. Du coup, tous mes tomes sont remontés au grenier, en attendant que les enfants grandissent ! Chaque chose en son temps :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oui, six ans, c'était sans doute un peu tôt ... A retenter dans quelques années ! :-)

      Delete
  3. Bonjour Elsa,
    J’ai moi aussi la collection de La petite maison dans la prairie, que j’ai également lue et relue maintes fois. Par contre je n’ai pas le tout premier livre, la petite maison dans les grands bois, je compte le racheter car il est dommage de passer à côté. Bonne soirée
    Camille

    ReplyDelete
    Replies
    1. Il parait qu'il est très bien !! :-)

      Delete
  4. La petite maison dans la prairie ! tu me donnes presque envie de le lire !! je n'ai vu que des épisodes à la télé ! Y'a combien de tomes ?

    ReplyDelete
    Replies
    1. Huit tomes, plus le préquel "La petite maison dans les bois", donc neuf. A noter que le tome 4 "Un enfant de la terre" peut se lire indépendamment, et relate l'enfance du futur mari de Laura, fils de fermier. C'était mon tome préférée quand j'étais petite (ah, la recette de la glace et celle du caramel qui colle les dents du cochon (si, si, tu verras), et les récits des dimanches "à ne rien faire" où l'enfant s'ennuie sec !) <3 <3 <3

      Delete
    2. Chouette! je zieute à la médiathèque ! Merci !

      Delete
  5. Bonjour Elsa, merci pour toutes ces idées de lecture passionnantes!
    Vivant sur le territoire mapuche, je me permets de signaler que le terme "Indien" pour parler des peuples originaires d'Amérique est similaire à l'utilisation du terme "Nègre" pour parler de personnes issues du continent africain, ce qui est vécu par certains de ces peuples comme une insulte (le terme "indien" étant utilisé par les colons pour désigner de manière irrespectueuse les habitants du continent envahi).
    C'est un terme qu'il vaut mieux remplacer par le nom des tribus (Apache, Sioux, Aymara, Mapuche, etc) ou alors reprendre le principe des termes anglophones et parler de "peuples premiers", "américains natifs", ... afin de ne blesser personne (même si en Bolivie certains habitants se revendiquent "Indios", il vaut toujours mieux laisser la personne choisir la manière dont elle souhaite se définir plutôt que de la lui imposer ;)
    Bien à vous,
    Delphine

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bonjour Delphine,
      Lorsque Antonin parle d'Indiens, il reprend tout simplement le terme employé dans le roman. Ce livre a été écrit en 1934 (l'histoire se passe en 1870), c'est ce qui fait tout son intérêt !! ;-)

      Delete
    2. Merci pour votre réponse Elsa. Oui je me doute bien que c'est pour cela qu'Antonin utilise ce terme et c'est aussi pour cela que je me suis permis de vous partager cette observation, afin d'enrichir la réflexion sur ce thème particulier:)
      Si ce sujet continue de l'interpeller, il lira sans doute avec grand intérêt les "Souvenirs d'un chef sioux" de Luther Ours Debout, rédigé dans les années 1920 et racontant sa vie après sa naissance en 1968 (mais je ne sais pas à partir de quel âge recommander cette lecture).
      Un grand merci en tout cas pour toute cette mine d'idées! Ici aussi je propose à Pitchou des livres par thématiques mais il n'accroche pas encore vraiment au principe. Un jour peut-être!

      Delete
    3. Merci pour cette référence, que je note très précieusement ! <3

      Delete
  6. Bonjour. Merci pour cet article intéressant. J'ai tenté de lire le tome 1 à ma fille de 7 ans et demi il y a quelques mois en lecture offerte mais elle n'a pas accroché... Nous n'avons pas dépassé le chapitre 3. Elle se plonge pourtant facilement dans toutes sortes de récits habituellement. Je retenterai peut-être plus tard.
    J'en profite pour poser une question, depuis un certain temps ma fille s'est prise de passion pour les bandes dessinées, et alors qu'elle enchaînait les romans auparavant, elle rechigne un peu à en lire maintenant... Ou alors seulement ceux qui ne sont pas trop longs. Cela me chagrine un peu, bien que je sois rassurée par le fait que je lui choisisse, ou qu'elle s'oriente, toujours vers des BD de grande qualité... Faut-il y faire quelque chose selon toi ?

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bonjour Rose !
      As-tu pensé aux romans graphiques ? C'est une forme moderne que j'aime beaucoup, qui mêle le roman (souvent de qualité) avec des larges illustrations et des planches de BD. C'est un style vraiment intéressant, je trouve. En vrac : la cabane à 13 étages (et tous les tomes suivants), Prince Koo, ou (plus proche de l'album, mais avec un texte exigeant et des illustrations dignes d’œuvre d'art) Les Chintiens d'Anne Brouillard ... Et pour plus tard, l'excellent "Journal d'un dégonflé" (plutôt pour les 10-15 ans).

      Delete
  7. j'ai réussi à dénicher dans ma bibliothèque municipale 7 des 8 tomes version 1978 : ils n'avaient pas été empruntés depuis des années selon la bibliothécaire qui les a retrouvé en magasin (c'est-à-dire stockés en dehors de la salle principale jeunesse) et ne sont pas loin du rebut ! (si j’arrive à mettre à la main dessus, ce serait cool. il faut que je demande). Seul le tome 3 a disparu mystérieusement. J'ai commencé à lire les tomes 1 et 2 et je pense que cela va plaire à notre fils. Je prévoit de le lancer dans cette série en juin. C'est très "old school" mais cela correspond au type de littérature "classique" que je recherche en ce moment. Merci pour le conseil. J'en ai un petit marre des rééditions avec des réécritures "simplifiées" des romans de ma jeunesse. Nos enfants ne sont pas plus idiots que nous à leur âge ! Leur vocabulaire s'appauvrit avec ce style manœuvre. C'est une politique absurde des éditeurs jeunesse qui fait monter les prix des anciennes éditions sur les sites de seconde main !
    Par ailleurs, vous pouvez écouter sur le podcast des Odyssées de France Inter une émission pour enfants sur Calamity Jane (très bien faite).

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oh, super, LC, merci pour cette référence de podcast, nous allons nous régaler !

      Hihi, moi aussi je suis une spécialiste des réservations obligeant les bibliothécaires à aller fouiller dans leur réserve ..; ;-) Le dernier en date : Roverandom, de Tolkien. Il n'avait pas été emprunté depuis plusieurs années, et était comme neuf ! La bibliothécaire ignorait même l'existence de ce livre !! A chaque fois, j'ai une petite satisfaction de les faire sortir prendre l'air ... ;-)

      Delete
  8. AnonymousMay 09, 2021

    Bonjour Elsa,
    Pour moi, la petite maison dans les grands bois n'est pas à lire en dernier, après les autres.
    Chez nous, nous avons lu les deux premiers puis la petite maison dans les grands bois qui fut peut-être le préféré de mes garçons. Nous nous sommes arrêtés là car les suivants, avec une Laura plus adolescente, me semblait trop éloignés d'eux.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Et vous avez certainement raison ! "La petite maison dans les grands bois" a d'ailleurs été écrit en premier, en 1932. Il semblerait donc logique de commencer par lui ... Seulement, j'ignorais l'existence de ce tome en commençant la série avec mes enfants, alors nous verrons plus tard ... :-)

      Delete
  9. AnonymousMay 24, 2021

    Bonsoir Elsa !

    J'ai aussi lu "la petite maison dans la prairie" avec délices quand j'étais enfant, et relu plusieurs fois ado, puis adulte toujours avec bonheur. Toutefois, je vis maintenant au Québec où je suis libraire, et le fait de vivre en Amérique du Nord, au contact de beaucoup d'autres récits, m'a poussée à élargir ma vision de cette époque.

    En effet, il me paraît aujourd'hui indispensable de considérer également la vision autochtone de ce continent et de cette période. Qui étaient les nations autochtones nord-américaines, quelles étaient leurs cultures, leurs modes de vie, quel impact a eu la colonisation... Et surtout à hauteur d'enfant, car il faut se rappeler qu'à l'époque où Laura Ingalls et ses parent progressent vers l'Ouest, naissent les pensionnats autochtones. Les enfants étaient arrachés à leur famille et élevés par des religieux.ses, avec interdiction absolue de vivre leur culture. Il y a eu énormément de mauvais traitements, voire de sévices de toutes sortes. C'est une face très sombre de la colonisation, où la politique de "tuer l'indien dans le coeur de l'enfant" a fait (et continue, par ricochet générationnel) de faire des ravages. On en entend peu parler, mais c'est vraiment important de l'évoquer aussi.

    je ne connais pas les références aux Etats Unis, mais aborder la conquête et les pionniers peut aussi se faire en passant par la case "nouvelle France" (eh oui, la France a aussi tenté d'avoir sa part du gâteau américain). Au Québec, il y a beaucoup d'ouvrages jeunesse qui tentent de rétablir la balance historique, en parlant de toutes les cultures des premières nations mais aussi en évoquant des récits traditionnels, des modes de vie ou en témoignant des pensionnats. Je te mets une petite sélection pour avoir des idées :

    - Radio Canada : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1698011/livres-jeunesse-autochtone-litterature

    - Quoilire.ca : https://quoilire.ca/liste_litterature_jeunesse_autochtone.php

    - Communication jeunesse : https://www.communication-jeunesse.qc.ca/theme/litterature-jeunesse-autochtone/

    - Collection "je découvre et le comprends" sur les premières nations québécoises : https://www.auzou.ca/catalogue?search_api_views_fulltext=je+d%C3%A9couvre+et+je+comprends

    Je ne veux pas jouer les rabats-joie, mais juste faire part de mon expérience : la "conquête" de l'Ouest, c'est pas mal plus complexe que la petite maison dans la prairie :) !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Couette, tu me donnes plein d'idée pour un futur panier thématique ! ;-)

      Delete
  10. AnonymousMay 29, 2021

    Dans la catégorie « vie des pionniers » et « animaux »,je recommande l’excellent livre de Allan w.Eckert «  la rencontre ».
    Anne

    ReplyDelete