Le bocal à causette

March 15, 2021


"Maman, j'ai envie de parler, là, j'ai envie de parler ... Mais je ne sais pas quoi dire !!!"
 
Cette phrase vous est familière ??
 
Alors, vous avez un Damoiseau à la maison. 😄
 
Voilà longtemps que je louche sur les "déclencheurs" de conversation - si, si, vous connaissez forcément le concept.  On trouve assez facilement sur le Net des listes de "sujets de discussion" à amorcer en famille ou entre amis, et je me suis toujours dit que cela pourrait plaire à Antonin ...
 
Seulement, je trouvais ça tellement (tellement !) artificiel ! Je n'avais jamais sauté le pas. Vous vous voyez dire à vos proches : "Nous nous mettons à table ! Lavez-vous les mains, mettez votre serviette et prenez notre liste de sujets de conversation !" ? Non, hein. Je sais que l'on n'était pas loin de fonctionner ainsi au XVIIIe siècle, mais la mondanité des discours sociaux à cette époque ne me fait pas rêver, non !

L'idée est donc restée à l'état d'idée - d'idée pas convaincante, d'idée qui se cherche.

Pour naitre, elle avait besoin de rencontrer une autre idée. 😊

Un soir de la semaine dernière, je me suis sentie submergée par l'amour que je porte aux miens. 😄 Ce n'est sans doute pas grave, docteur, en tout cas, cela m'arrive assez souvent, et j'ai appris à ne pas paniquer. 😁 Seulement, à cet instant, je n'avais personne sous la main à câliner pour assouvir et exprimer mon incommensurable affection - mon homme bossaient son piano, les enfants jouaient dans une chambre et semblaient à fond ... Pas question de déranger qui que ce soit.

Je me suis donc rabattue sur les brosses à dents.

 
Ben, oui, une brosse à dent, c'est un lieu de rendez-vous, en quelque sorte. Je suis sûre et certaine que ce soir, chacun de mes amours empoignera la sienne. C'est l'endroit parfait pour y glisser un petit mot gentil ... 😅

Je me sentais un peu bêbête en le faisant, et je ne savais pas comment les choses allait être prises.

Le premier à foncer à la salle de bain, après le dîner, c'est Antonin. Et au son de sa voix ravie lorsqu'il s'écria : "Ooooh ! Mais c'est quoi, ça ?", j'ai su que je lui avais fait plaisir. 😊

Le lendemain, j'ai trouvé un joli scotch autour de ma brosse à dent. ❤ Mais il n'y avait rien d'écrit dessus. Antonin est venu m'expliquer :

"Tu sais, Maman, j'ai essayé de scotcher un message à ta brosse à dent ... J'ai vraiment essayé, j'ai envie d'y arriver, mais c'est duuuuur ! Je n'ai pas trouvé de phrase ..."

Je l'ai rassuré en lui racontant que moi aussi, j'avais eu beaucoup de difficulté à formuler mes messages, mais je n'étais pas au bout de mes surprises.

Quelques heures plus tard, je constate qu'une main est passée derrière le Damoiseau ; je reconnais l'écriture de mon Homme, qui me répond :


Et le lendemain, je m'aperçois que Louiselle, a, à son tour, mis son petit grain de sel, au dos de l'étiquette :


Cette histoire a, je crois, plusieurs moralités :
 
- D'abord : si Antonin n'avait pas installé le scotch, personne ne l'aurait fait, et personne n'aurait écrit dessus. Les pannes d'inspiration ne sont donc pas très importante, du moment que nous lançons dans le monde la possibilité à quelqu'un de s'exprimer sur un sujet ! 

- Ensuite, il est tout à fait naturel de ne pas trouver les mots, et il faut parfois se mettre à plusieurs pour formuler un sentiment - surtout s'il est très fort et que nous sommes pudiques.

- Enfin, lorsqu'on donne, on reçoit ... au centuple !! ❤


Crac, boum, les deux idées (déclencheur de conversation + mots d'amour à distiller dans la vie de famille) se sont mêlées et ont muté : je vous présente le bocal à causette !

Le concept est fort simple : je remplis un bocal de petits messages
 
1. Ceux imprimés sur papier violet sont ceux que l'on garde pour soi. Je veux dire, on a tout à fait le droit de les partager, de les afficher, de les faire circuler ... mais ils n'ont pas vocation à appeler à la discussion. Ce sont des mots-brosse-à-dents, des mots d'amour, à piocher quand le moral est bas, quand on se sent seul, ou juste pour le plaisir. Les adultes ont le droit de se servir aussi, hein, c'est bon pour le moral et moins sucré que le chocolat. D'ailleurs, à propos de sucre, ces billets-là me rappellent un peu ces infâmes biscuits de mon enfance, que j'adorais pour leurs messages mystérieux ! 😄


2. Ceux imprimés sur papier orangé sont débattus en famille. On les tire quand on ressent le besoin de parler - généralement au moment du repas, je constate. À vrai dire, je ne crois pas qu'un seul repas, depuis l'instauration du bocal à causette, ne s'est déroulé sans qu'un enfant ne pioche un papier orange ! J'ai immédiatement établi une règle : pas plus d'un billet par repas ! Le déclencheur de conversation n'est qu'un déclencheur, le but du jeu est de se laisser emporter là où il nous mène ... Il serait artificiel d'enchainer les messages ! Mais souvent, on s'aperçoit, à la fin du repas, que toutes nos discussions ont découlé d'un billet, et qu'elles s'en sont éloignées loin, très loin, sans qu'on n'y songe.

 
Ces billet oranges sont de deux sortes : ce sont soit des citations inspirantes (avec lesquelles on n'est pas obligé d'être d'accord !), ou des questions ouvertes, sérieuses ou farfelues.
 

J'aime beaucoup les citations, elles me rappellent un peu les papillotes de Noël, et elles sont toujours très riches à exploiter : "Connais-tu l'auteur de cet extrait ? À quelle période vivait-il ? Pourquoi est-il célèbre ?". J'adore accompagner la compréhension de ces phrases en guidant l'enfant par des questions, et ils ont toujours beaucoup de choses à en dire une fois qu'ils les ont cernées ! Bref, chacun de ces papiers est à lui seul un petit cours de philo ! 😊


Conclusion : mes craintes n'était pas fondées. Car nos causettes, même déclenchées, n'ont rien d'artificiel ! 
 
Vous ne me croyez pas ? Essayez ! 😊


Papier violet ou orangé ? 
 
Que choisiriez-vous selon votre besoin de l'instant ? 😊

Si l'idée vous amuse, mes billets sont à télécharger
 
P.S. L'idée prenant racine chez nous, je reviendrai certainement enrichir cet article de nouveaux messages à déguster ! Mais en attendant, sachez que j'enregistre ce qui m'inspire sur un tableau Pinterest consacré

Et prenez soin de vous ! ❤

You Might Also Like

10 comments

  1. MERCIiiiiiiiiiiiiiiiiiii
    Pour l'idée, le recit les imprimables modifiables et de nouvelles citations car depuis des années je fais des calendriers de l'avent à mes 3 enfants de...... 38 37 et 33 ans ... (et ma belle fille marié au 38 ans) et je mets des citations et j'avoue que apres toutes ces années je deviens " à court" !! alors MERCIiiiii

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oh, mais que ce retour me fait plaisir !!! Mille mercis d'avoir pris le temps de l'écrire ! <3

      Delete
  2. C'est imprimé, nous verrons bien si cela "prend" ici aussi. C'est vrai que parfois, durant les repas, nous nous regardons un peu dans le blanc des yeux... Bon, généralement, c'est juste après avoir repris l'un de mes enfants sur sa tenue à table...

    ReplyDelete
  3. Quelle magnifique idée !! J'aurai vraiment aimé ça il y a 20 ans !!

    ReplyDelete
  4. Bonsoir,

    Merci pour cette idée géniale !
    Belle soirée.

    ReplyDelete
  5. Je trouve ça génial! Je ne suis pas tout à fait certaine qu'on ait besoin de déclencheur de discussion chez nous! L'un des adultes est plutot en train de gérer les échanges pour éviter que tout le monde se coupe la parole ;-) Ca fuse et part dans tous les sens. Le repas est souvent chez nous le temps du débat, de la découverte scientifique ou philosophique... après un temps de reconnexion et d'expression de sa journée. Mais je garde l'idée pour calmer les esprits quand les discussions s'échauffent ou quand mes dissdouz deviendront ado et n'auront plus rien à dire à leurs vieux parents ;-)

    ReplyDelete
  6. Bonjour,

    Merci beaucoup pour cette super idée ! Je l'utilise très fréquemment dans mes cours de français langue étrangère, mes apprenantes adorent, et moi aussi!

    Bon après-midi,
    Anne

    ReplyDelete
  7. Merci pour ce partage! Ici nous cherchons plutôt un moment pour réussir à parler que des sujets de conversation, mais ces petits rouleaux sont tellement chouettes que je vais les imprimer tout de même et on verra bien!

    ReplyDelete
  8. Très chouette idée !

    Ça m'évoque un rituel que nous avons remis en place pendant le premier confinement : mon amoureux et moi avions ressorti un vieux cadeau "5 aas de réflexions, journal à compléter". Il s'agit d'un livre avec une question par jour ("la chose la plus vieille que vous portez aujourd'hui / l'achat le plus inavouable récent / si vous aviez 1h de plus dans la journée, vous feriez... / ..."
    Bon, dans notre cas, on a ce livre depuis 2014 et il est loin d'être rempli car on est pas très assidu mais c'est assez chouette de pouvoir commencer à y répondre avec notre enfant de 5 ans ! Ça ouvre des discussions et maintenant il ne manque pas de demander "la question du jour".

    ReplyDelete