Je m' ❤

January 30, 2020


J'ai reçu cette semaine un jeu des plus particuliers dont je voulais absolument vous parler ! ❤

Un jeu de cartes sur l'estime de soi
47 cartes et une règle du jeu
Création auto-éditée en petit tirage, 2019

Je connaissais déjà le travail si soigné de Clerpée, et j'avais eu, je crois, l'occasion d'évoquer sa merveilleuse Météo des émotions ...


Vous vous souvenez de ces épaisses cartes carrées, au carton velouté et aux couleurs si tendres ? Les nôtres ont été tant et tant manipulées (je les utilise aussi en classe), mais elles n'ont pas vieilli d'un poil ... Mon engouement du début est intact, lui aussi : c'est un jeu si ouvert, aux exploitations infinies ! 

Le  nouveau jeu de Clerpée, "Je m' ❤ ", a été créé en association avec une sophrologue, et alors ...

Dès que j'ai décacheté l'enveloppe, j'ai retrouvé le plaisir sensoriel. Voici une boite en métal aussi mignonnette que pratique : les angles sont doux, les matériaux lisses et frais, le graphisme sobre quoique pétillant. Le couvercle s'ouvre dans un souffle, et découvre un gros paquet de cartes. Elles ont le format de cartes à jouer classiques. Sur chacune, une illustration délicate illustre un énoncé simple, et favorise son appropriation.

Antonin s'est jeté dessus. 😉


À la base, "Je m' ❤ " n'est pas pensé comme un jeu pour enfant. J'ai d'ailleurs fait une partie avec une amie qui vit une phase compliquée de sa vie, et je dois dire que ce jeu se prête parfaitement aux discussions entre adultes - vous savez, ce genre de discussions (intimes) qu'on a avec ses ami(e)s (intimes) autour d'un petit thé, pendant que les enfants jouent aux étages ... 😏

Néanmoins, les auteures stipulent qu'il est parfaitement possible d'y jouer à partir de 5 ans - à l'âge où l'enfant commence à "objectiver" ses émotions et ses ressentis. 

À la maison, les enfants le manipulent autant que moi, et il fait à présent partie intégrante de notre réserve d'outils "pour se faire du bien".


C'est un jeu multiple, bienveillant et singulier - au deux sens du terme : unique et étonnant.

Il est fourni avec une règle du jeu. L'approche est facile, suffisamment structurée pour apporter un cadre favorable à l'émergence du discours sur soi (qui n'est pas un exercice facile !), mais suffisamment simple pour être "prise en main" tout de suite. Je trouve particulièrement intéressant le fait que :

- Trois cartes tirées représentent un moment distinct - le passé, le présent, le futur. Idéal pour structurer le temps avec les plus jeunes, revenir sur nos émotions de la veille et se projeter dans celles qu'on aimerait vivre dans un avenir proche.

- Les cartes qui ne correspondent pas à notre vécu sont défaussées - c'est-à-dire qu'on les passe au joueur suivant. C'est intéressant de voir qu'une même carte peut provoquer des réactions différentes selon les personnes ; on se met à la place de l'autre, et on est invité à voir les choses sous un autre angle ...

- Au final, le tirage, qui tenait du hasard, se trouve ajusté à notre vécu. Et chacun argumente pour expliquer pourquoi il rejette telle ou telle carte, et comment il se reconnait dans une autre.


Il y a bien d'autres manières d'exploiter ce jeu multiple. Les enfants aiment le parcourir, tout simplement, en effeuillant les cartes une à une et en lisant les légendes. Chacune des affirmations positives se grave en eux, et devient un outil émotionnel ... C'est tout simple !

On peut aussi décider de tirer une carte au hasard, le matin par exemple, et de voir en elle un défi à relever dans la journée. Mes enfants aiment les défis ... et ce petit rituel ne prend que 3 secondes !

Ce matin, par exemple, Louiselle a tiré la carte "Je fais un cadeau". Elle a immédiatement décidé de coudre un calamar en feutrine pour son Papa, qui rentre de déplacement dans quelques jours.

"J'ai demandé à Papa : quel est ton animal préféré ? Et il m'a dit : le calamar ! 
Alors, il sera trop content !" 

(Mmm ... Je lui dis ou pas, que son Papa a certainement dit ça pour rire ? 
Non. Va pour le calamar. 😄)


Lorsque je veux modéliser un peu le jeu et en faire une petite séance d'introspection, je procède comme suit :

Nous nous asseyons par terre ; une dizaine de cartes sont étalées face visible devant nous, et je demande aux enfants :

"As-tu un exemple d'un moment où tu te sens aimé ? 

(Variante : Peux-tu me citer un moment où tu t'aimes toi-même ?)

Choisis une ou deux cartes qui t'aident à répondre à cette question."

Ce sont là des questions difficiles et sans le jeu il y a fort à parier que nous ne saurions y répondre. Les cartes nous permettent de préciser notre ressenti et de l'approfondir, d'explorer notre moi facilement, et de nous émerveiller d'y découvrir tant de jolies choses.

Ainsi, aujourd'hui, Antonin a choisi la carte "Je me promène" :

"Quand je me promène, je m'aime moi-même, car je suis toujours de bonne humeur dans la nature. J'aime marcher loin devant les parents, en bavardant avec les autres enfants sans que les adultes nous entendent. Je me sens grand."


Le nouveau jeu de Clerpée ? Il nous dit :

Je m' ❤ ... et je sais comment faire pour m'aimer.
Je m' ❤ et même : je sais pourquoi je m'aime ! 😊

Un enseignement vital ... 😉

You Might Also Like

7 comments

  1. Oh ! On avait déjà beaucoup aimé les cartes des émotions, je sens que celui-là va s'inviter chez nous très prochainement !

    ReplyDelete
  2. Coucou!
    merci beaucoup pour cette présentation! ce matériel a en effet l'air vraiment très riche!
    je voulais également pour te remercier pour le partage de ton texte de "la course du zodiaque". On l'a utilisé le we dernier pour le nouvel an chinois, toute la famille a adoré!! c'était vraiment rigolo à faire! ;-)
    et s'il te plaît, rien à voir mais mon fils va fêter son anniversaire la semaine prochaine.. j'aimerais beaucoup faire le rituel montessori, je n'ai encore jamais sauté le pas. Peux tu me donner des conseils, astuces? Il me semble que vous le faites chez vous? combien de photos sélectionnes tu? comment les présentes tu? j'aimerais vraiment que ce soit un moment magique pour mon fils!! des idées stp?...
    Merci encore et bonne fin de semaine!
    Marie.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bonjour marie !

      Oh merci pour cet adorable retour, et que je suis contente si mon texte sur la course du zodiaque vous a plu ! <3

      Pour le rituel montessorien, je te conseille de ne pas sélectionner trop de photos - une ou deux par année, pas plus. Si cela vous laisse sur votre faim, vous pouvez décider d'anchainer sur les albums de famille, bien sûr, mais ici, il vaut meiux faire bref, afin de bien montrer l'évolution de l'enfant.
      Le rituel propose d'interrompre l'enfant à chaque tour de soleil (ou même en cours de tour) pour raconter où il en dans sa vie. Personnellement, je ne trouve pas ça fluide, et on sépare les deux : d'abord les tours de soleil, l'enfant marche tout doucement, et on compte les tour solennellement (on peut dire juste une phrase en passant le tour, en citant un fait marquant : - ans, tu sais lire ! 7 ans, on déménage ! etc.)
      Dans un second temps, on regarde les photos bien tranquille, blottis sur le canapé. Je raconte la vie de l'enfant un peu comme une histoire : "Antonin n'était pas encore né. Ses parents attendaient sa naissance avec beaucoup d'impatience, d'autant qu'il se décidait pas à sortir du ventre de sa maman. On attendait, n attendait ... Les médecins commençaient à s’inquiéter, mais ses parents savaient très bien qu'il viendrait, quand il en aurait envie ! Et la nuit de Noël ... " Je réfléchis toujours un peu en amont à comment je vais raconter, mais je n'écris rien, je ne veux pas me retrouver en train de lire.
      J'essaye de rendre le récit vivant et de mettre l'accent sur ce qui va faire rire l'enfant, le prendre fier ... J'essaie de trouver de nouvelles choses à dire chaque année, ce n'est pas facile !! :-D
      Le récit se transforme vite en dialogue, car les enfants ont des questions, ils ont leurs propres souvenirs à raconter, etc.
      En espérant que cela t'inspirera ! :-)

      Delete
  3. Sympa ! Est-il possible de jouer plusieurs fois, ou est-ce que le jeu perd de l’intérêt au bout de plusieurs parties ?
    Sinon il faudra quand même expliquer à Louiselle que son père lui a fait une blague avec la seiche (j’arrive de votre compte Instagram). La pauvre ! Elle le réalisera bien un jour et comprendra que vous vous êtes moqués d’elle. Le plus vite vous lui expliquerez, le moins cruel ce sera.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bonjour Anonyme,
      Oui, le jeu se joue à plusieurs ! Pour le moment, il n'a pas perdu son intérêt ici - nous y jouons depuis un mois.

      Pour le calamar (calamar, hein, pas seiche, rien à voir ! : -D ), rien de cruel, rassurez-vous. Nous ne nous moquons de personne - "se moquer de" : tourner en ridicule, s'amuser de" - même pas des calamars, alors ... ;-)

      Delete
    2. Super pour le jeu !
      Je comprends mieux : Louiselle a compris la blague de son père et lui a fait une peluche calamar pour le taquiner à son tour. Je ne sais pas pourquoi j’avais mal interprété et cru que Louiselle n’avait pas compris la blague, ce qui aurait été surprenant, effectivement, à son âge.

      Delete