Cyanotypes

October 04, 2019


En grec ancien, "photo" signifie "lumière" et "graphie" veut dire "dessiner".

Photographier, c'est donc, littéralement, "dessiner avec la lumière". 

Voilà une bien jolie définition, que l'activité du jour va fixer dans les jeunes mémoires ... ❤

À l'occasion de notre fête de l'automne, les enfants ont reçu douze feuillets de papier photosensible, ainsi que Le manuel des petits photographes des éditions Eyrolles. Ces cadeaux nous ont entrainés dans un petit voyage dans l'Histoire de la photographie, à travers une excellente leçon de sciences et une connexion avec le monde naturel et celui des objets !

Le manuel des petits photographes, Lumi Poullaouec, Eyrolles, 2016, p. 11

Mais surtout, surtout : il n'y a rien de plus magique et enthousiasmant que de réaliser des cyanotypes ! C'est à tester absolument, au moins une fois dans sa vie, je vous le dis : vos enfants s'en souviendront pour toujours ! 😃

Le manuel des petits photographes, Lumi Poullaouec, Eyrolles, 2016, p. 16

La question du matériel :

1. Pour réaliser cet atelier, donc, il nous faut des feuilles spéciales réagissant à la lumière du soleil. Mauvaise nouvelle, ce n'est pas tout à fait évident à dégoter. Les nôtres sont petites (10 x 10 cm), et j'aurais aimé un format plus généreux - même si, au final, ces dimensions se sont révélées bien pratiques et plutôt mignonnes. 

J'ai repéré ce lot artisanal sur Etsy (non testé) : les feuilles sont un poil plus grandes, et surtout, surtout !, se parent de jolies couleurs, j'adore ! 😊

Il est également possible de réaliser ses feuilles photosensibles soi-même en les enduisant de produits chimiques (inoffensifs) : ferricyanure de potassium et citrate d'ammonium ferrique. Si vous ne vous sentez pas l'âme d'un chimiste, il existe des kits qui devraient vous simplifier la tâche Je n'ai pas essayé, mais il parait que cela se fait bien ! Choisissez comme support un papier rigide sans être grossier et prévoyez un éclairage à la lumière noire pour travailler ...

Sachez enfin qu'il existe du tissu photosensible : idéal pour convertir ses cyanotypes en sacs ou en T-shirt !


2. Vous êtes parés ? L'étape suivante est déjà très amusante : il s'agit de collecter les objets dont on souhaite immortaliser l'empreinte. Quelques pistes à explorer :

- Les plantes : suivons les traces d'Anna Atkins ! Le cyanotype se prête à ravir à la confection d'herbiers ! Amenez votre enfant à prendre conscience de la forme des végétaux qu'il choisit : plus ils sont découpés, mieux c'est ! À nous les fougères, les fleurs et les épis ! 🍁🌿

- Les objets : bijoux, dentelle, pochoirs, cotillons, ficelle, clefs, passoires ... Cette attention à la forme, aux contours, peut être portée aussi sur les objets du quotidien. Pensez aux objets transparents, ils laissent des traces tout à fait intéressantes : règle graduée, boussole, petits dessins sur papier calque, négatifs de photos ou radios si vous en avez ! 

Si votre enfant ne trouve pas la forme dont il a besoin pour son petit tableau, pas de souci : il peut la fabriquer lui-même, en la dessinant sur du papier rigide et en la découpant ensuite !

L'astuce en plus : utilisez des vermicelles en forme de lettres pour écrire de petits textes ou signer vos œuvres d'art !


3. Nous avons besoin d'un autre élément indispensable pour réaliser un cyanotype : du soleil !

Si le ciel est nuageux, remettez l'activité à plus tard, sous peine d'être déçu du résultat. Par contre, il est tout à fait possible de réaliser des cyanotypes en intérieur, à travers une vitre !

4. Procurez-vous enfin une plaque en plastique ou en verre transparent (nous avons utilisé une étagère vitrée de notre réfrigérateur). Elle risque d'être indispensable si vous exposez vos cyanotypes à l'extérieur : les objets légers risqueraient d'être soulevés et déplacés par le vent !

Pensez que les végétaux se prêtent bien à l'usage de cette presse transparente, mais que ce ne sera peut-être pas le cas d'autres objets plus volumineux ... Choisissez dans ce cas de travailler en intérieur : en l'absence de vent,  la plaque ne sera pas nécessaire.


Comment procéder ?

Attention : les feuilles enduites ne seront sorties qu'au dernier moment de leur emballage. N'oubliez pas qu'elles sont photosensibles !

Invitez votre enfant à réunir toutes les formes qu'il souhaite utiliser pour son tableau.

Lorsque tout est prêt, l'enfant sort une feuille, referme bien le paquet et dispose rapidement les objets choisis. Il recouvre le tout d'une plaque transparente, si c'est possible.


Le temps d'exposition varie selon les modèles, de 5 minutes (comme les nôtres) à 30 minutes. Notez que la plupart des feuilles pour cyanotypes sont enduites de produits photosensibles des deux côtés et permettent donc de réaliser un deuxième cyanotype dans la foulée du premier. Mais notre Sunprint kit n'était pas à double face, lui, dommage ! 😔


Lorsque la feuille a pris suffisamment le soleil (gare à la surexposition, respectez le mode d'emploi !), l'enfant enlève tout ce qui se trouve dessus et, sans attendre, rince la feuille à l'eau froide jusqu'à ce qu'elle devienne claire : c'est l'étape du développement ! Le bleu devient blanc et le blanc devient bleu ... Cela ne vous rappelle rien ?


Il ne reste plus qu'à faire sécher le précieux cyanotype : laissez-le s'égoutter quelques minutes, puis glissez-le entre deux feuilles de papier absorbant sous un livre lourd.
Le manuel des petits photographes, Lumi Poullaouec, Eyrolles, 2016, p.21

Quelques idées pour valoriser vos cyanotypes :

Les fixer sur un support en bois poncé et préparé par les enfants.
- En recouvrir des carnets de notes.
- Les encoller sur des abats-jours, des photophores ou des "sun-catchers".


Voici une belle manière de célébrer le soleil doré d'octobre, vous ne trouvez pas ? ❤

You Might Also Like

18 comments

  1. Le loup et la beletteOctober 04, 2019

    Ça me rappelle mon enfance. J'en faisais à l'école. 👍

    ReplyDelete
  2. C’est vraiment chouette comme activité / expérience, merci pour le partage.

    ReplyDelete
  3. Oh c'est superbe !!! Je ne connaissais pas j aimerais bien essayer

    ReplyDelete
  4. DizoloadennOctober 04, 2019

    Ah non, je ne connaissais pas mais grâce à toi, c'est un tort réparé ! Je me noté car j'ai très très envie de tester !

    ReplyDelete
  5. Whaou ! Je ne connaissais pas et gros coup de cœur immédiat. J'ai trop envie d'essayer.
    Je vois aussi que pour le même objet, l'effet peut être différent en fonction de la position du soleil (haut dans le ciel comme en été ou un peu plus bas comme en ce moment. On le voit sur les empreintes des porte bougies d'anniversaire :)
    Vraiment merci pour cette découverte !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bien observé : je voulais le préciser dans cet article, mais j'ai oublié de parler de la passionnante conversation que nous avons eu sur le fait que c'est L'OMBRE de l'objet qui laisse une trace. :-)

      Delete
  6. C’est génial ! Et beau !

    ReplyDelete
  7. J'adore 😀 Et l'anthotype au jus d'ėpinard ou de betterave, tu as testé ?

    ReplyDelete
    Replies
    1. je veux bien voir ça aussi😋

      Delete
    2. Non, Marie-Estelle, mais c'est une excellente idée ! Voir ici pour ceux qui se demande ce que c'est : http://wiki.scienceamusante.net/index.php/Les_anthotypes

      Delete
  8. Il me semble que la boutique de Beaubourg vend des feuilles pour cyanotypes, mais petites.

    ReplyDelete
  9. 😍 J’en ai fait quand j’étais à l’université ! Mais c’est une chouette idée de le proposer aux enfants !

    ReplyDelete
  10. Bonjour. De notre côté, nous achetons les feuilles ici, elles sont un peu plus grandes :
    https://www.amazon.co.uk/gp/product/B00650PR66/

    ReplyDelete
  11. Mais c'est excellent ce truc !
    Je sens que ce sera notre cadeau de fête du printemps !

    En plus, mon alors 2 ans pourra lui aussi participer sans problème.

    Je ne connaissais pas du tout du tout. Et je tenterai bien sur la version à faire soi même les feuilles en second temps (rien que pour m'extasier moi même ça vaut le coup)

    ReplyDelete
  12. Génial, ado j'avais fait de la photo avec ce procédé et une boîte de conserve !!!

    ReplyDelete
  13. Testé hier à la fête de la science au Village des sciences : le musée des Confluences invite le CNRS
    Au top !!!

    ReplyDelete