Dessins animés vintage { for kids}

August 22, 2019


Après David le gnome et Nils Holgerson, mes enfants ont découvert Bouba très récemment, et ils aiment tant que cette série parvient à faire un peu d'ombre à leurs chers Pokémon - ce n'est pas peu dire ... 😅

Alors, oui, j'assume totalement mes goûts vintage en matière de dessin animé. Mais ce qui est amusant, c'est que je m'aperçois que je suis loin d'être la seule Maman de ma génération à montrer ces vieilles productions à mes enfants. Les explications de ce phénomène sont sans doute multiples : désir de partager un morceau de notre propre enfance avec nos rejetons, nostalgie pure et simple, rejet plus ou moins avoué des productions d'aujourd'hui... Mais aussi, et surtout : 

Les années 70-80 sont l'âge d'or de la série jeunesse
(à mon humble avis).

Vers 1970, le Japon, fort de sa colossale expérience en animation, s'ouvre au monde (et fiche une sacrée pâtée à Disney). Des équipes internationales se tissent, par delà les frontières, regroupant les réalisateurs les plus inspirés. Les grands noms des séries animées enchainent les contrats et les succès : Hayao Miyazaki, Claudio Biern Boyd, Jean Chapolin, Albert Barillé, Hiroshi Saitō ... Dans les années 80, la télévision française relaie le phénomène - et qui sont les petits pitchounets d'alors qui frétillent devant Croque Vacances ou RécréA2 ? Nous. 😊

Ce qui est drôle, c'est qu'à cette époque déjà, il n'y avait pas de télévision dans ma maison. Mais mes cousins et mes amis l'avaient, eux. La plupart des postes étaient en noir et blanc - il fallait parfois taper dessus pour qu'ils s'allument, puis régler l'image en tournant des boutons comme sur les vieux postes TSF. Les écrans en couleurs se démocratisèrent ensuite - je devais être en CE1. La télévision, chez ceux qui l'avaient, était souvent allumée, en "toile de fond", quand je me rendais chez eux. Je n'ai jamais suivi une série, je tombais sur certains épisodes au hasard de mes visites, mais j'ai été profondément impressionnée, comme tout le monde ! Décidément, je crois que si ces dessins animés ont tellement marqué notre génération, ce n'est pas uniquement parce que nous étions enfants lors de leur diffusion. C'est surtout parce qu'ils étaient bons. 😊

Pour mes enfants aujourd'hui, le rythme est d'un dessin animé d'une vingtaine de minutes par jour en vacances. En période scolaire, le dessin animé est visionné en fin d'après-midi, une fois les devoirs faits, la douche prise, les chambres rangées, etc. Seulement, nous décidons parfois de faire autre chose, et, les soirées étant courtes, le dessin animé passe souvent à la trappe au profit d'une lecture ou d'une activité. Ce qui est très bien.

{ Plus de détails sur notre relation avec les écrans dans cet article
"Mes enfants et les écrans" }

Lorsque nous débutons une série, j'ai à cœur que mes enfants visionnent les épisodes dans l'ordre - ils ont ce pouvoir et cet avantage sur la "Génération Télévision" que nous fûmes. Nous, si nous n'étions pas devant le Poste à telle heure, nous rations l'épisode ! À présent, grâce aux DVD ou au streaming, nous sommes beaucoup plus libres. Libres quant aux horaires et libres aussi de suivre à la lettre la progression telle qu'elle a été écrite. Je trouve cela intéressant pour suivre de l'intérieur la manière dont une série mûrit !

Nous sommes libres aussi de choisir ce que nous souhaitons regarder sans dépendre d'une programmation - et nous sommes libres d'abandonner une série quand elle nous lasse. Cette liberté n'est pas des moindres ! Jusqu'à présent, mes enfants n'ont jamais regardé une série jusqu'au bout. Pour David le Gnome, ils sont passé à autre chose quelques épisodes avant la fin. Quant à Nils Holgersson, et ses 52 épisodes ... 😩 Disons que si nous n'allons pas au bout d'une série, c'est certainement qu'elle est trop longue !! 😉

Il peut être intéressant, dans ce cas, de visionner quand même le dernier épisode, pour vivre la chute. Attention : le gnome David meurt dans le dernier épisode - qui est vraiment beau, par ailleurs, c'est une approche de la mort absolument magnifique. Nils, amendé, retrouve sa famille, et c'est une manière de mettre un terme au voyage, même si l'on n'en a pas suivi les innombrables péripéties ...

Suite à une superbe conversation sur Instagram, j'ai eu envie de compiler les dessins animés produits entre 1957 à 1987 ... Vous devriez y trouver votre Madeleine de Proust ! Tout n'est pas à porter aux nues, loin de là, mais tant mieux : de toute façon nos enfants n'auront jamais le temps de tout regarder, alors ... 😄

Certaines d'entre vous me l'ont demandé : j'ordonne donc la liste ci-dessous par âge conseillé - je m'appuie pour cela sur mon expérience propre. Il est vrai qu'on manque souvent de repères en terme d'âges pour les productions "Tout public"... Quoi qu'il en soit, je vous conseille de (re)visionner le premier épisode d'une série avant de décider si vous allez la montrer à vos enfants ou pas. À chacun sa sensibilité, mais en matière d'animé, nous pourrions dire que, pour les regarder, il n'est jamais trop tard - mais bien souvent, trop tôt. Oui. 😏

J'ai marqué mes coups de cœur personnels d'un petit , mais je suis loin de tout connaitre de cette liste ! Faites-moi part des vôtres !


Dès 3 ans :


- La petite taupe (Taupek), 1957, Zdenĕk Miler, 25 épisodes de 6 à 14 minutes.


Dès 4 ans :


Barbapapa, 1974, Annette Tison, 45 épisodes de 5 minutes.


Dès 5 ans :


- Wattoo Wattoo, 1978, Hubert Ballay, 56 épisodes de 5 minutes.



Dès 6 ans :


- La panthère rose, 1969, David H. DePatie, 82 épisodes de durées variables.

- Heidi, fille des Alpes, 1974, Hayao Miyazaki,  52 épisodes de 22 minutes.

- Vic le Vicking, 1974, Runer Jonsson,  78 épisodes de 22 minutes.

- Calimero, 1974, Nino Pagot, 9 épisodes de 20 minutes.
 
Le merveilleux voyage de Nils Holgersson au pays des oiseaux sauvages, 1980, Hisayuki Toriyumi, 52 épisodes de 22 minutes.

- Sherlock Holmes, 1984, Hayao Miyazaki, 26 épisodes de 26 minutes.

David le gnome, 1985, Claudio Biern Boyd, 26 épisodes de 23 minutes.


Dès 7 ans :


- Maya l'abeille, 1975, Hiroshi Saitō, 52 épisodes de 22 minutes.

Bouba, 1977, Fumio Kurokawa, 26 épisodes de 26 minutes.

- Les Minipouss, 1983, Jean Chapolin, 29 épisodes de 26 minutes.


Dès 8 ans :


Il était une fois ... l'Homme, 1978, Albert Barillé, 26 épisodes de 26 minutes.

- Belle et Sébastien, 1981, Benji Hayakawa, 52 épisodes de 24 minutes.

Les Trois Mousquetaires, 1981, Claudio Biern Boyd, 26 épisodes de 22 minutes.

- Flo et les Robinsson suisses, 1981, Oshirô Kuroda, 50 épisodes de 20 minutes.

- Inspecteur gadget, 1983, Andy Heyward, 86 épisodes de 22 minutes.

- Les Entrechats, 1984, Jean Chapolin, 86 épisodes de 22 minutes.


Dès 9 ans :


- Candy, 1972, Yumiko Igarashi, 115 épisodes de 26 minutes.

Conan le fils du futur, 1978, Hayao Miyazaki, 26 épisodes de 24 minutes.

Tom Sawyer, 1980, Hiroshi Saitō, 49 épisodes de 26 minutes.

Le tour du monde en quatre-vingt jours, 1981, Claudio Biern Boyd, 26 épisodes de 24 minutes.

Les mystérieuses cités d'or, 1982 , Jean Chapolin, 39 épisodes de 28 minutes.

- Gigi, 1982, Kunihiko Yuyama, 63 épisodes de 23 minutes.

- Il était une fois l'espace, 1982, Albert Barillé, 26 épisodes de 25 minutes.

- Princesse Sarah, 1985, Ryūzō Nakanishi, 46 épisodes de 24 minutes.

- Clémentine, 1985, Bruno-René Huchez, 39 épisodes de 22 minutes.

- Il était une fois ... la Vie, 1987, Albert Barillé, 26 épisodes de 25 minutes.



Dès 10 ans :


- Edgar de la cambriole, 1971, Kazuhiko Katō, 23 épisodes de 22 minutes.

- Goldorak, 1975, Go Nagai, 74 épisodes de 23 minutes.

- Rémi sans famille, 1977, Osamu Dezaki, 51 épisodes de 24 minutes.

- Capitaine Flam, 1979, Edmond Hamilton, 52 épisodes de 30 minutes.

Ulysse 31, 1982, Jean Chapolin, 26 épisode de 24 minutes.

- Dragon ball, 1986, Daisuke Nishio, 153 épisodes de 23 minutes.


Dès 11 ans :


- Lady Oscar, 1979, Riyoko Ikeda, 40 épisodes de 23 minutes.


Dès 12 ans :


- Albator, le corsaire de l'espace, 1978, Shinji Aramaki, 42 épisodes de 24 minutes.

- Signé Cat's eye, 1983, Yoshio Takeushi, 73 épisodes de 24 minutes.

- Cobra, 1985, 1985, Akio Sugino, 31 épisode de 24 minutes.

- Nicky Larson, 1987, Kenji Kodama, 140 épisodes de 22 minutes.


Merci de me signaler mes oublis, je les ajouterai avec plaisir ! 😊

You Might Also Like

21 comments

  1. Salut.
    Comme toi j'amais beaucoup "il était une fois... La vie" mais je trouve que c'est daté et que parfois, avec les avancées scientifiques, il y a des informations erronées.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bonjour Poopoobeedoo !

      Oh, cela ne m'étonne pas, cela fait longtemps que je n'ai pas visionné un épisode, mais c'est toujours le problème avec les documents scientifiques : ça se périme. :-)
      Après il peut être intéressant de pointer cela avec l'enfant et de travailler sur l'écart entre les savoirs d'hier et ceux d'aujourd'hui.

      Delete
  2. Alors chez nous, les grands succès c'est les barbapapa et pat patrouille (pas trop mon truc, mais ils connaissent ça de l'école et ils adorent). On a Netflix donc du coup ils regardent pas mal de chose là dessus. Ils adorent les documentaires (gros coup de cœur pour frozen mais malheureusement Netflix a arrêté de le diffuser en mars). En dessin animé, on aime bien puffin rock, peppa pig, timmy's time et les storybots.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Qu'est-ce que Frozen (j'ai l'impression que tu ne parles pas de la Reine des neiges, là ...) ? :-D

      Delete
  3. Bonsoir Elsa ! Merci pour ce nouvel article qui me fait remonter quelques souvenirs ! Me concernant, je suis de la génération du club Dorothée ! Néanmoins, j'aimais beaucoup Denver, le dernier dinosaure; Bouli; Jeanne et Serge; Lucille, Amour et Rock N'Roll; Tortues Ninja; Les Chevaliers du Zodiaque; Scoubidou; Les Petits Malins, Batman. Mon petit frère est très nostalgique de cette époque et quand il voit des coffrets de ces anciens DA, il aime bien les offrir à mes enfants! Maintenant, avec ton article, je saurai vers quoi l'orienter ! Merci beaucoup !! Laurène

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ah, oui, c'est la génération juste après ! Denver, c'est 1988, et j'avais décidé de m'arrêter en 87 ... :-D Après on passe à une autre scène, je trouve, dont je garde de très bons souvenirs moi aussi.
      Sauf Scoubidou (1969 !!), qui sévissait déjà de mon temps et que j'ai oublié dans ma liste, tiens ... :-)

      Delete
    2. Attention aux Chevaliers du Zodiaque dont les héros ont la fâcheuse tendance à perdre au moins 10 litres de sang par combat !

      Delete
  4. Merci pour cette liste qui va m'être utile. effectivement les âges indiqués, c'est pratique. ma bibliothèque a rajouté dernièrement un autocollant sur tous les DVd enfants pour indiquer un âge conseillé, et je trouve ça vraiment bien. Souvent je trouve qu'on montre trop tôt.

    ReplyDelete
  5. Oh là là, je viens de me souvenir de Conan le fils du futur en lisant cet article ! J'avais compètement oublié, mais c'était génial ! J'étais en CE2 quand ça passait ! Et je ne savait pas que c'était Miyazaki qui l'avait fait !!
    Par contre j'ai regardé, et visiblement c'est dur à trouver en DVD, dommage.
    Amélie.

    ReplyDelete
  6. Je ne retrouve pas Clémentine dans ton listing... Un bien joli dessin animé pour ma part !
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cl%C3%A9mentine_(s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e_d%27animation)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Je l'ajoute, merci pour ton grain de sel !! <3

      Delete
  7. bonjour
    merci pour cette liste!
    gros coup de cœur de mes détectives en herbe : "Sherlock holmes" d'après Miyazaki; offert pour les 7 ans de mon fils, et il les regarde encore à bientôt 10 ans, avec sa petite sœur de presque 7 ans qui est fan aussi; ils ont visionné les épisodes plusieurs fois. cette série est un très bon souvenir pour moi; j'en connaissais encore le générique!

    ReplyDelete
  8. Bonjour
    Gros coup de cœur de mes deux aînés, détectives en herbe! : "Sherlock Holmes" d'après Miyazaki. Offert pour les 7 ans de mon grand, qui regarde encore les épisodes 3 ans après, avec sa petite sœur de presque 7 ans qui est fan à son tour! J'en gardais un bon souvenir, et me souvenais du générique : "courez courez, mon cher Watson..." ;)

    ReplyDelete
  9. Bonjour
    Gros coup de cœur de mes deux grands, détectives en herbe: "Sherlock Holmes", d'après Miyazaki, offert à mon aîné pour ses 7 ans, et qu'il prend toujours plaisir à regarder 3 ans après, avec sa petite sœur de presque 7 ans; je gardais un bon souvenir de cette série, et avais encore le générique en tête : "courez courez, mon cher Watson..." ;)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Comment ai-je pu oublier Sherlock Holmes ???? :-o
      Je l'ajoute vite !

      Delete
  10. Je sais pas si c'est la même génération mais moi j'ai aussi montré à mes enfants qui adorent : Albert le cinquième mousquetaire et le bus magique.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Je ne connais ni l'un ni l'autre, merci pour la référence ! J'étais trop grande quand ces dessins animés ont été diffusés, mais je jetterai un œil !

      Delete
  11. Hou là un grand coup de vieux.

    Miyazaki quel régal que ce soit en "dessins animés" qu'en films d'animations. Un must have !

    Nous possédons beaucoup de coffret DVD de vielles séries (la plupart de celle que tu as cité en fait :p) et nous aimons les visionner en famille (Attention certains animés ont parfois mal vieilli je pense notamment à Goldorak ou Vanessa et la magie des rêves).

    Alors j'ajouterai à ta liste :

    Catégorie Magical Girl : (comme GIGI)
    Merveilleuse Creamy - 52 épisodes - 1983-84
    Emi Magique - 38 épisodes - 1985-86
    Susy aux fleurs magiques - 25 épisodes - 1986
    (plus récent) Sailor Moon - 200 épisodes - 1992-97

    Pour les Sportifs :
    VolleyBall : Jeanne et Serge - 58 épisodes - 1984-85 / Les attaquantes - 52 épisodes doublés - 1988
    FootBall : Olive et Tom - 128 épisodes - 1983-86/ L'école des champions - 52 épisodes - 1991
    GRS : Cynthia ou le rythme de la vie - 19 épisodes - 1986
    BaseBall : Théo ou la Batte de la victoire - 101 épisodes - 1985-87


    Autres :
    Sous le signe des mousquetaires - 52 épisodes - 1987-89
    Ranma 1/2 - 161 épisodes - 1989-92
    Juliette je t'aime - 96 épisodes - 1986-88
    Max et Compagnie - 48 épisodes 1987-88
    La Bataille des planètes - 105 épisodes - 1972-74
    Le sourire du Dragon (inspiré du jeu de rôle Donjons et Dragons mais assez kitsch) - 27 épisodes - 1983-85


    Pour les plus jeunes :
    Moomins - 104 épisodes - 1990-92

    Et j'en oublie encore pleins d'autres ;)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oh, merci pour cet ajout si riche !!
      Est-ce que ce serait abuser de nous indiquer les âges approximatifs auxquels ces animés s'adressent ? Comme je ne les connais pas, je ne peux pas juger ... (Et pas trop le temps de tout visionner, lol). Comme ça, je pourrais les ajouter dans le corps de l'article ?!
      En tout cas merci, ça me donne du grain à moudre !

      Delete

    2. Moomins - 104 épisodes - 1990-92 => Dès 6 ans

      Merveilleuse Creamy - 52 épisodes - 1983-84 => Dès 9 ans
      Emi Magique - 38 épisodes - 1985-86 => Dès 9 ans
      Susy aux fleurs magiques - 25 épisodes - 1986 => Dès 9 ans

      Sailor Moon - 200 épisodes - 1992-97 => 12 ans et +

      => Dès 9-10 ans encore plus si l'enfant est intéressé par le sport.
      VolleyBall : Jeanne et Serge - 58 épisodes - 1984-85 / Les attaquantes - 52 épisodes doublés - 1988
      FootBall : Olive et Tom - 128 épisodes - 1983-86/ L'école des champions - 52 épisodes - 1991
      GRS : Cynthia ou le rythme de la vie - 19 épisodes - 1986
      BaseBall : Théo ou la Batte de la victoire - 101 épisodes - 1985-87

      Le sourire du Dragon (inspiré du jeu de rôle Donjons et Dragons mais assez kitsch) - 27 épisodes - 1983-85 => 10 ans

      Sous le signe des mousquetaires - 52 épisodes - 1987-89 => + 12 ans
      Ranma 1/2 - 161 épisodes - 1989-92 => + 12 ans
      Juliette je t'aime - 96 épisodes - 1986-88 => + 12 ans
      Max et Compagnie - 48 épisodes 1987-88 => + 12 ans
      La Bataille des planètes - 105 épisodes - 1972-74 => + 12 ans


      NB concernant Gigi : la série peut être un peu difficile pour les plus jeunes (notamment le décès de l'héroïne)

      NB 2 : Il faut aussi prendre en compte que la pluspart des "dessins animés" diffusés à cette époque et à destination des enfants sont en fait des mangas destinés au mieux pour les adolescents mais avant tout pour les adultes.


      Delete
    3. Merci Gwen, tu es chou, je modélise tout ça dès que possible ! :-)

      Oui, la plupart de ces mangas sont en fait destinés aux adultes dans leurs versions japonaises ... Et les producteurs français se sont empressés de couper certaines scènes et d'édulcorer les dialogues avec l'intention de les "vendre" au jeune public ... Ça donne des trucs bizarres - genre le gros méchant qui, en plein combat, fait une grimace de haine atroce et s'exclame gentiment : "Oh, zut de flûte !". Le texte original était beaucoup plus trash ... :-D

      Delete