Jardin zen { with kids }

May 01, 2019


{ Reconnexion du soir, bonsoir ! 😊


L'article du jour inaugure une nouvelle catégorie d'articles sur ce blog ! En effet, suite à vos demandes répétées, je me décide : je vais VRAIMENT essayer de partager nos petites reconnexions familiales (courrez lire CET ARTICLE si vous vous demandez de quoi je parle) au fur et à mesure qu'elles ont lieu.

Ce ne seront certainement pas des articles très bavards - l'idée est de partager très rapidement, avant de me coucher, notre reconnexion du jour si elle a eu lieu  - et si elle est "photographiable" et "racontable" ... Vous savez que ce n'est pas toujours le cas !


J'espère constituer ainsi, au fil du temps, une réserve d'activités qui :

- ne nécessitent pas d'autres matériel que ce que nous avons déjà sous la main, et "se montent" en 5 minutes chrono.

- favorisent l'interaction enfant(s) / adulte (s), le "faire ensemble", l' " être ensemble".

- sont propices au délassement, et donc à l'émergence du dialogue, des confidences, du récit de sa journée ... cependant que les mains s'activent et que la créativité se libère ! 😊

L'activité de ce soir est dédiée à mon amoureux et aux temples de Kyoto où nous méditâmes au temps de notre folle jeunesse ... ❤


Vous connaissez certainement les petits jardins zen japonisants, qui sont à la mode depuis quelques dizaines d'années. Les vrais jardins de pierres, eux, existent depuis des siècles, et leur réalisation nécessite une force physique et une agilité d'athlète doublée d'une technique ancestrale. Les versions miniatures sont, quant à elles, à la portée de tous, ouf !

Les vertus anti-stress que l'on attribue à la réalisation de tels jardins sont néanmoins réelles, puisqu'il s'agit de composer un tableau naturel en veillant à l'harmonie des éléments entre eux. Rien de tel, c'est certain, pour s'extraire des tracas de la journée et se vider l'esprit. Le soin requis, les gestes précis, le contact du sable sous le doigt, son parfum, son crissement sous le râteau ... Tout ici est invitation au recueillement !


Matériel :

- Un bac ou un plateau étanche.
- Sable fin - naturel ou coloré. À défaut, il est possible d'utiliser du sel, de la semoule ou du sucre !
- Éléments naturels au choix de l'enfant : pierres (fines ou non), coquillages, bâtons ...
- Et pourquoi pas : végétaux (frais ou artificiels), figurines, véhicules miniatures ...
- Fourchette, gratte-dos, pique-à-brochette ...

Pour la petite histoire, la patte d'ours a été offerte à Antonin pour son demi-anniversaire dernier ... C'est un cadeau qui lui a fait très plaisir - c'est lui qui l'avait réclamé d'ailleurs ! C'est le genre d'objet qui a acquis un tel prestige qu'il fera partie, à coup sûr, des symboles de l'enfance du Damoiseau. Après, pour le sujet qui nous occupe, je l'admets : la bête fourchette ou la pique à brochette sont plus efficaces pour tracer des sillons dans le sable ! 😁


Processus :

Une fois le projet défini, nous avons cherché un récipient approprié, et nous sommes accordés sur un plateau inutilisé dans l'atelier (un contenant plus petit fera aussi bien l'affaire). Antonin a garni le fond de sable, nous avons commencé à tracer dedans, avant de nous apercevoir qu'une mince couche était suffisante et d'en retirer une partie. Le Damoiseau a sorti sa collection de pierres fines, et les a disposé en cercle sur le sable.


Il a ensuite tout retiré et a ratissé le sable en expérimentant plusieurs outils. Au bout d'un moment, il a choisi la fourchette, à l'aide de laquelle il a quadrillé le plateau de manière très régulière et rectiligne. Sur les sillons ainsi constitués, il a ensuite tracé au doigt une forme qui lui a plu ...


... et qui allait constituer le "squelette" du jardin à venir.


L'activité s'est déroulé dans le calme de rigueur, c'était vraiment un chouette moment de tête à tête avec mon garçon - qui a tenu à placer le jardin achevé sur son bureau, dans sa chambre. 😊

🙏

N’hésitez- pas à me raconter vos propres reconnexions, histoire que nous nous inspirions mutuellement ! Merci par avance et douce nuit à tous !

You Might Also Like

14 comments

  1. ClémentineMay 02, 2019

    Merci Elsa 😊

    ReplyDelete
  2. Thanks a lot! bizzz!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Des bises chez toi, ma Lucie ! ;-)

      Delete
  3. Aaaah merci !!!

    ReplyDelete
  4. DizoloadennMay 03, 2019

    Oh oui, je suis preneuse. La vie va si vite qu'on a bien besoin de ces reconnexions!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oh que oui, pour nous, c'est vital !!

      Delete
  5. Merci pour cette jolie reconnexion. Ca fait du bien de partager une activité avec son enfant après une journée bien remplie... Mais chez nous il faut plutôt que la proposition vienne de l'enfant : dès que moi ou leur papa faisons une proposition, c'est non presque systématiquement! Ma fille aînée de 6 ans a toujours mieux à faire avec ses propres idées... C'est parfois un peu frustrant, mais je suis heureuse de la voir autonome, et de partager ses projets... sans compter que ça m'évite du travail ;-) Je mémorise tout de même un grand nombre d'idées de ce blog... pour mes garçons, ou pour plus tard si ma poussinette change de mode de fonctionnement!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oui, ce n'est pas simple ... Je connais aussi cette frustration ...

      Ceci dit, le thème vient souvent des enfants aussi, ici ... Mais quand ça vient de moi, ils adhèrent en général, c'est vrai. Mais parfois, non. Mais alors, je ne fais pas d'articles et vous n'en savez rien !! :-D

      Comme tu dis, on est tellement heureux de partager leurs projets ... Je me dis toujours que cette attention que nous avons à leurs activités, à leurs idées (ou tout simplement à ce qu'ils nous racontent) nourrit ensuite l'attention qu'eux portent à nos propositions. Une sorte de donnant/donnant inconscient, en quelque sorte, et puis cette idée profondément ancrée en chacun de nous qu'une idée peut venir à n'importe qui n'importe quand, et qu'elle mérite qu'on s'y embarque tous.

      Le truc, c'est que c'est parfois difficile pour moi de partager sur ce blog leurs projets à eux - qui ne sont donc pas les miens. Je m'y applique au maximum, mais ne sait pas toujours comment les modéliser ... Pourtant, rien qu'aujourd'hui, j'en aurai des exemples ! Quand Antonin a rapporté une mallette de matériel pédagogique de sa classe (qu'il n'utilisera plus car il change de maitresse) et que les enfants ont inventé des activités avec pendant plus d'une heure... Ou cet après-midi quand Antonina a fait tout un exercice de probabilité en s'appuyant sur son jeu vidéo préféré (Mario Kart) : quel bonus doit-on avoir selon la place qu'on a dans la course pour que le jeu soit juste ? L'exercice était tellement complexe que je ne saurai pas en rendre compte ... Mais je me dis que le temps viendra vite où je pourrai leur laisser la plume sur ce blog, et mon travail en sera facilité !! :-D

      Delete
    2. Tiens, ça me revient ! Une fois j'ai fait le travail de rendre compte d'un de leur projet de A à Z - cela m'a demandé une énergie considérable, et c'est ici :
      http://www.mercimontessori.com/2016/04/projet-vroum-ville.html

      Maintenant qu'ils sont plus grands, je trouve que c'est encore plus difficile - mon rôle d'assistante se fait de plus en plus ténu ... Et je ne peux quand même pas les coller comme une paparazzi !! :-D Dur, dur tout ça, je vais y réfléchir ...

      Delete
  6. Je vais voir pour proposer cela à mon fils, lui qui adore ratisser mon petit bout de jardin zen décoratif placé sur mon buffet :p
    Il aurait ainsi le sien et personnalisé en plus ! ;)

    ReplyDelete