{ Bibliok'lipop : Chen Jiang Hong }

février 11, 2019


Je veux prendre prétexte du nouvel an lunaire pour rendre hommage ce lundi à un artiste chinois contemporain dont nous admirons beaucoup le travail - j'ai nommé le très raffiné Chen Jiang Hong. Et ce n'est pas une, mais trois œuvres que je vous propose de feuilleter ensemble aujourd'hui ! 🎉




Les récits de Chen Jiang Hong sont toujours magiques. Toujours. Ils s'enracinent profondément dans les motifs des légendes traditionnelles de l'Empire du milieu. Par exemple, cette petite Lian : un petit bout de fille née de la dernière pluie, espiègle, expressive et vivante. Une vraie petite fille, dans laquelle se reconnaitront toutes les petites filles de la Terre. Et bien figurez-vous que toute "vraie" qu'elle soit, Lian est née dans un lotus. Et qu'en plus de n'avoir pas froid aux yeux, elle a beaucoup d'amour dans le cœur ... et une belle dose de pouvoirs merveilleux.


D'un point de vie technique, l'album (à lire de préférence en grand format !) fiche d'emblée une jolie claque : les teintes subtiles se fondent dans le grain du papier qu'on pourrait presque sentir sous nos doigts tant il respire. Les encres se fondent, contenues soudain par un trait de pinceau charbon, vif et précis. Les vignettes éclatent, la narration se fait visuelle dans une conception dynamique qui évoque parfois la bande dessinée ...  

Et un chef d’œuvre, et de un ! 😊


Le cheval magique de Han Gan,  Chen Jiang Hong, L'école des loisirs, 2004.


Han Gan est un peintre bien réel, spécialiste du genre "peinture équestre" qui était à la mode au VIIIe siècle. Vous pensez bien qu'avec un tel pedigree, il a d'emblée toute la sympathie de Louiselle. 😉 C'est elle qui a glissé Le cheval magique de Han Gan dans notre panier à la bibliothèque, et elle se plonge dedans avec volupté dès qu'elle a cinq minutes. La peinture chinoise du VIIIe est visiblement un aller direct au pays des rêves !


Chen Jiang Hong comble à sa manière les béances de la biographie du grand peintre : il l'assaisonne ... de magie, bien sûr ! Et d'un talent tel que vous pourriez bien ne jamais vous remettre de ce livre ... Pour réaliser Le cheval magique, Chen Jiang Hong a utilisé des techniques traditionnelles - celles-là même du peintre auquel il rend hommage. Il est vrai que les chevaux de Han Gan semblent vivants. Mais ceux de Chien Jiang Hong le sont pour de vrai. Demandez à la Damoiselle, elle confirmera et vous racontera pourquoi, et comment, et même que parfois, la nuit... 😉

Et deux chefs d’œuvre, et de deux ! 😊




Dix ans après Lian, nous retrouvons une petite bouille ... Sann pourrait être son petit frère, vrai ! Sauf que le pauvre Sann n'a pas un gramme de magie dans les veines, lui. C'est un pauvre enfant de pauvres, et la vie est dure dans son désert de cailloux. C'est aussi un garçon au grand cœur, mais quel entêtement ! Figurez-vous qu'il a décidé de déplacer la montagne ...


Cela ne fait pas l'ombre d'un doute : il va y parvenir. Avec un soupçon d'aide magique, d'accord. Mais je crois qu'en vrai, chez Chen Jiang Hong, la magie a toujours un nom. Amour filial chez Lian, Inspiration chez Han Gan ...

... et Amitié pour notre petit Sann. Non, mais c'tte bouille ! 😍

Et trois chefs d’œuvre, et de trois ! 😊


Si vous en voulez encore, voici d'autres titres de cet auteur que nous aimons tellement : La légende du cerf-volant, Dragon de feu,  et l'incontournable Prince Tigre ... qui sera peut-être l'objet d'un prochain article !

Et chez vous, qu'y lit-on ? 😊

You Might Also Like

5 commentaires

  1. Bonjour Elsa,
    Ici, on lit .... beaucoup des livres que vous nous conseillez et nous nous régalons!! Sinon, les intérêts du moment étant botaniques, nous avons : "Je découvre les fleurs et j'apprends à les reconnaitre" éd. Millepages par Claire Lecoeurvre et Laurianne Chevalier. Dessins à l'aquarelle, double page d'explication des différentes formes des pétales, 1 double page par fleur, des infos sous forme de question (comment la reconnaître? Où la trouver ? à quoi sert-elle ?) et des fleurs que l'on trouve vraiment lors de nos promenades, même en ville (les deux premières étant la paquerette et le pissenlit!) Parfait pour mes 5 et 7 ans. En attendant que maman reçoive sa flore Bonnier !
    Le suivant :"Chapeau les champignons!" par FLeur Daugey et Emilie Vanvolsen aux éditions du ricochet. Une histoire toute douce pour nous expliquer la vie des champignon. Une très belle introduction à laMycologie.
    Vient ensuite un opus qui plait beaucoup :" Les plantes qui puent, qui pètent, qui piquent" de chez Gulf Stream par Lionel Hignard et Alain Pontoppidan. Pour chaque plante au comportement bizarre : une explication de ce qu'elle fait, de pourquoi elle le fait, des différents noms qu'on lui donne et des illustrations complémetaires très humorisques... tout comme les plantes du livre!
    Encore merci pour vos sélections et j'espère avoir apporté ma pierre à l'édifice.

    RépondreSupprimer
  2. Ici on révise Tomi Ungerer bien sûr. Sinon nous aimons tout particulièrement les illustrations de la magnifique histoire "Je ferai des miracles".

    RépondreSupprimer
  3. Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban avec mon grand et le chouchou de Pierre ce soir de retour de la bibliothèque : "il y a un alligator sous mon lit"<3 <3

    RépondreSupprimer
  4. C’est l’auteur qu’on lit en ce moment avec mes élèves et c’est vrai que ses illustrations sont superbes tout comme les textes.

    RépondreSupprimer
  5. Je l’adore. Il peint à l’encre de Chine sur des feuilles de papier de riz ou de soie.

    RépondreSupprimer