{ Ce moment }

décembre 21, 2018


Hier soir, Antonin a appris que la maitresse de sa sœur serait absente et non remplacée aujourd'hui.

Ce qui, en clair, signifiait que Louiselle allait rester à la maison tout le vendredi pendant que lui serait à l'école.

Ce qui signifiait qu'elle allait rester à la maison avec Papa qui a justement posé un RTT aujourd'hui.

Ce qui signifiait qu'elle était déjà en vacances - en vacances de Noël !!! - et pas lui.

Alors, Antonin a tempêté. Pendant une heure la maison a  résonné de ses cris de rage. 

Au bout d'un long moment, le Damoiseau est sorti de sa chambre où il s'était enfermé, il s'est blotti dans mes bras. Après un gros silence, il s'est redressé et a dit, d'une voix encore tremblante de larmes :

"Sur une échelle de 1 à 10, j'ai mal en 5.

Et puis, mon émotion, c'est de la jalousie.

Je suis Jaloux en 5."

Après une petite pause, il a ajouté, plus fermement :

"Bon, en fait, ça pourrait être pire. Demain, c'est le dernier jour et la maitresse nous a laissé choisir notre emploi du temps. On ne va faire que des trucs trop bien."

La gestion des émotions, ce n'est pas facile, ni à 7 ans, ni jamais.

Mais on y arrive. 😉


You Might Also Like

36 commentaires

  1. Oui... Et alors on fait comment, nous, parents, pour rester zen pendant que ça tempête? Tu as des outils efficaces?
    J'ai pensé à toi en expliquant le solstice d'hiver à mes enfants ce matin (pourquoi l'éclairage public est-il encore allumé alors que nous quittons la maison après 8h?).
    Meilleurs vœux pour les fêtes avec ta jolie famille!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rester zen pendant que ça tempête : c'est effectivement nécessaire. Ne pas rajouter ses affects sur ceux de l'enfant, ce n'est pas le moment !! C'est très dur, et je n'ai pas trop d'astuces ... J'essaie de voir la scène "comme dans un film", pour m'en détacher et ne pas en faire une affaire personnelle. J'essaie aussi de me connecter dans ma tête à mon fils ... Je crois que j'en parlais dans un article, mais lequel ? Antonin se laisse pas approcher quand il est en colère et toute tentative d'aide (même un simple regard d'amour) attise le brasier. Alors, je le laisse, mais je me connecte à lui à l'intérieur de moi, en respirant (c'est une sorte de méditation, je crois !). On y croit ou on y croit pas, mais ça me permet de vivre la crise sans sombrer dans une apparente "indifférence" : je lui envoie plein de bonnes ondes, quoi !! :-D

      Supprimer
    2. Meilleurs vœux chez toi !!

      Supprimer
  2. Liliy, chaque enfant étant différent je ne sais pas si cela va aider mais pour notre petite tempétueuse volcanique la meilleure des choses à faire c'est tout simplement rien.
    On a tout essayé, sa colère est un orage qu'elle ne contrôle pas du tout et toute tentative de communication pendant qu'elle est aux prises avec ses émotions ne fait qu'ajouter du carburant. Alors on attend sans attendre, on a appris à faire totalement abstraction pour rester zen et continuer notre vie et nos activités comme si de rien n'était, et ce n'est que lorsque la tempête s'essouffle qu'on peut accueillir le chagrin caché derrière la colère (et trouver une éventuelle solution, ou expliquer pourquoi la cause de la frustration va rester mais qu'on l'aidera à faire avec).

    RépondreSupprimer
  3. Wow... Il y a plein d'adultes qui ne savent pas aussi bien mettre des mots sur leurs emotions! Bien joué Antonin.
    Et merci à vous qui partagez vos techniques face aux effusions de nos petits volcans :)

    RépondreSupprimer
  4. J'adore! Quelle maturité cet Antonin, il a de qui tenir! Tu dois être fière :) bonnes fêtes à toute la famille

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, quels sont vos outils pour arriver à ce résultat (impressionnant)?
    Livres? Jeux? Ecoute?
    Merci pour vos articles, merci pour vos réponses.
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie !

      Ah et bien ... TOUT ! Je crois que depuis le plus jeune âge d'Antonin, on a TOUT fait ! :-D

      Je vous renvoie au libellé du blog "Le corps et l'esprit" dans lequel je raconte notre périple ... qui est loin d'être achevé ! :-)

      Supprimer
  6. Les graines plantées depuis sa naissance commencent à porter leurs fruits. Bravo à tous les quatre!

    RépondreSupprimer
  7. Bravo à lui d'avoir su si bien verbaliser, c'est un grand pas qui dénote beaucoup de maturité ! Il y a bien des adultes incapables de faire cela hélas.

    RépondreSupprimer
  8. Que c’est beau, qu’il sache identifier aussi bien ce qu’il ressent ��

    RépondreSupprimer
  9. Wow je suis impressionnée <3 savoir décrire précisément son émotion puis réussir à la gérer à 7 ans c'est génial!! Certains adultes en sont incapables :-D

    RépondreSupprimer
  10. ça donne de l'espoir pour plus tard avec ma fille :) ^^

    RépondreSupprimer
  11. Quel bel exemple !

    RépondreSupprimer
  12. Pouvoir l'exprimer si bien, je suis admirative. Bravo à Antonin.

    RépondreSupprimer
  13. Vous avez abordé à froid cette échelle ? Quels outils ? ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai découvert qu'on pouvait "quantifier" ainsi la douleur lors d'un séjour à l’hôpital : "Sur une échelle de 1 à 10, j'ai mal "combien" ?". Cela m'a été bien utile. Du coup, je l'ai transmise à mes enfants, c'est vraiment vraiment utile, d'abord pour se mettre à distance ("Ah, mais finalement je n'ai mal qu'en 4, ça pourrait être pire !"), mais aussi pour communiquer avec les autres sur quelque chose de subjectif ("Non, mais là, j'ai VRAIMENT mal, j'ai mal en 8, il faut aller voir un médecin !!").

      C'est tout naturellement que nous nous sommes mis à utiliser cette échelle pour les émotions aussi !

      Supprimer
    2. Pour avoir passé beaucoup de temps à l'hôpital, quand je t'zt lu, j'ai trouvé ça extrêmement intéressant. Merci !

      Supprimer
  14. Ma grande de 6 ans a vécu la même tempête émotionnelle quand elle a su que la maîtresse de sa petite sœur faisait grève et pas la sienne... surtout que je suis en congé maternité et qu ´elle allait rester avec moi! En tout cas il a bien su exprimer son ressenti !

    RépondreSupprimer
  15. Quelle belle victoire que d'arriver a les exprimer comme ça! Même nous adultes n'y arriverions pas toujours..

    RépondreSupprimer
  16. Bravo Antonin! Et félicitations aux parents qui ont su lui modéliser cette réaction au fil des années. Ce n’est pas facile, et c’est très motivant et encourageant pour nous tous! Merci!

    RépondreSupprimer
  17. Je suis impressionnée hélas mon aînée de 10 ans ne pose pas ce genre de choses sur ses émotions... On a raté un truc c dommage car elle est hyper sensible ! Bravo à lui!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, non, on ne peut pas dire "qu'on a raté quelque chose" à 10 ans ! Dix ans, c'est petit, et c'est encore tôt pour "cueillir les fruits" de l'éducation qu'on a reçu. Courage, garde le cap !!
      Ici, Antonin m'a bluffée, il y a un côté un peu "exceptionnel" à cette anecdote, qui fait que je la rapporte ici. Mais il n'est pas toujours aussi lucide sur ses émotions, car c'est très difficile !!

      Supprimer
    2. C'est vrai, 10 ans c'est encore petit ! Merci pour ce rappel.

      Supprimer
  18. Belle réussite ! (Un chemin difficile pour encore beaucoup d'adultes! )

    RépondreSupprimer
  19. Super ! Ici ça compte aussi par rapport aux autres mais ça comprend en prenant du recul, parfois avec l'aide du parent. Mais mon deuz a 5 ans et demi, pas toujours évident ! Et pour la photo un tuto ?? Ça a l'air vachement sympa ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de tuto pour l'instant car notre technique n'est pas au point à 100% : on obtient de très jolis bols, mais trop fragiles. Mais je peaufine, et je reviens !! ;-)

      Supprimer
  20. Bravo . Les émotions c’est un vrai apprentissage et c’est tellement nécessaire pour l’équilibre . Absent de nos cultures pendant si longtemps . Il est vraiment temps de s’y mettre . Merci pour cet exemple !

    RépondreSupprimer
  21. Whouahh respect à Antonin. Ok il était en colère du à la jalousie et après tout n'a t'il pas le droit et a su prendre du recul sur tout ça et même analyser. Respect !

    RépondreSupprimer
  22. C'est magnifique ! Quelle belle réussite ! Bravo a tous les 2 !

    RépondreSupprimer
  23. Jemaismereveilledécembre 28, 2018

    Bravo !! C est fabuleux !!

    RépondreSupprimer
  24. Mam de la Montagne et ses Lutinsdécembre 28, 2018

    Quelle belle auto analyse! Que ça fait du bien quand ils ont ce genre de remarques / pensées: on se rend compte que le travail qu'on fait depuis longtemps pour les aider là dedans "paye" et qu'on est dans la bonne direction!! Ça encourage à continuer sur ce chemin, parce que, je ne sais pas chez toi, mais ici, c'est parfois tellement dur que ça fait douter... Alors un épisode comme ça, ça regonfle les parents :-) <

    RépondreSupprimer
  25. Bravo Antonin pour cette belle gestion !

    RépondreSupprimer
  26. J'adore ! Bravo au grand bonhomme !

    RépondreSupprimer
  27. Quelle belle capacité à mettre des mots sur ce qu'il ressent, à prendre du recul sur ce qu'il vit !

    RépondreSupprimer