La valeur des notes (+ Printables)

septembre 12, 2018




L'exercice avait beaucoup plu aux enfants, et à Louiselle en particulier, mais quelque chose me chiffonnait et m'empêchait de rebondir ... J'ai fini par mettre le doigt dessus, voilà : Mitsouko prend la noire, de valeur 1, comme note "de référence", qu'elle fractionne ensuite en demis (croches), en quarts (double-croches) et ainsi de suite.

A l'usage, il m'a semblé plus intuitif de reprendre les choses ainsi : la noire reste la note de référence (= 1 temps), et on s'interroge : comment appelle-t-on une note qui dure 2 temps ? Et 3 temps ? Et 4 temps ? 

On en profite pour introduire le soupir : c'est le silence de référence, qui vaut 1 temps. 

Non seulement cela me parait plus logique, mais cette approche recoupe les premières partitions que les enfants travaillent, qui ne comportent généralement pas de croches - mais bien souvent les 5 symboles travaillés ici : noires, blanches, blanches pointées, rondes et soupirs.


Voici donc une petite séquence qui visant à introduire à la valeur des notes auprès d'un enfant qui n'en aurait jamais entendu parler - ce n'était pas le cas chez nous, mais j'avais besoin, moi, de reprendre les choses depuis le début pour mieux ancrer la suite ! 😄

1. J'ai commencé par fabriquer mes propres cartes, sur le modèle de celles de Mitsouko, comportant cette fois les notations musicales "de base" que je souhaitais travailler.


2. On s'en sert à la manière de flashcards, de manière à fixer le vocabulaire : "Oh regarde ! Connais-tu ce signe ? Oui, c'est une note ! Connais-tu son nom ? Oui, c'est la Noire, bien sûr, elle a la tête toute noire !". Lorsque tous les signes ont été présentés, on en montre un au hasard à l'enfant qui essaie de le nommer le plus vite possible.

3. On introduit l'idée de durée : "La Noire dure 1 temps. UN. Comme ceci." On chante alors une note brève, en même temps qu'on tape une fois dans ses mains. On passe ensuite à la blanche, qui vaut deux temps : on chante une note plus longue, qui dure le temps de deux battements de mains réguliers. On procède de même pour la blanche pointée (3 temps) et la ronde (4 temps). On introduit le soupir : on frappe dans les mains une fois, sans chanter. Il est possible de reprendre cet exercice avec un métronome (les enfants adorent cet instrument !) en variant les tempos.

N.B. Concernant la blanche pointée, je n'explique pas pour le moment que le point augmente la note de la moitié de sa durée. Je donne la blanche pointée comme le symbole équivalent à une note de 3 temps, et on affinera par la suite. 

4. Les enfants disposent, à côté de chaque carte, le nombre de billes plates correspondant à la valeur de la note représentée. On propose d'abord les cartes dans l'ordre, puis dans le désordre, et on encourage à chaque fois l'enfant à verbaliser la figure de note représentée ("Noire", "Blanche", etc.).


5. L'enfant passe en revue chaque carte et frappe lui-même le rythme tout en chantant des sons courts ou longs. On peut ensuite lui  proposer de construire une petite phrase avec les cartes (par exemple : "Noire-Soupir-Ronde"), et de la chanter en mesure. 


6. Le même exercice est repris au piano. Je demande à l'enfant d'appuyer sur n'importe quelle touche : on travaille ici la valeur de la note et non sa hauteur (do, ré, mi ...). Ce qui est chouette, c'est que l'enfant se rend bien compte que la succession de sons aléatoires EST musicale à condition d'être rythmique.

Ce qui amène un beau sujet de réflexion : et si le plus important, dans la musique, c'était le rythme, et non, comme on le croit souvent, la mélodie proprement dite ? D'ailleurs que se passerait-il si je jouais une mélodie connue ("Au clair de la Lune", par exemple) en changeant la valeur des notes ? L'air d'origine est-il reconnaissable ? 😊


7. Un autre jour, je propose aux enfants de dessiner les figures de notes abordées : c'est l'occasion de se les remémorer et de se les approprier !



8. Le dernier exercice propose à l'enfant de tracer la barre de mesure tous les quatre temps sur la fiche ci-dessous:

On montre à l'enfant comment compter : 1-2-3-4, je trace un trait, 1-2-3-4, je trace un trait ! L'index pointe chaque note en rythme, et la désigne une, deux, trois ou quatre fois de suite selon sa valeur

Ainsi, pour la première ligne : "Noire-noire-noire-noire", on compte "1-2-3-4" en avançant d'une note à chaque nombre. Mais ensuite, la blanche sera pointée deux fois ("1-2"), le soupir une fois ("3") et la noire une fois ("4"). Et on trace la barre de mesure ! 😊

Louiselle a vraiment bien aimé cet exercice-là !


N.B. J'ai considéré tout au long de cette leçon que la noire était la valeur de référence. Cela n'est vrai qu'en binaire (lorsque les temps d'une mesure sont divisibles par deux). Je ne rentre pas dans ces considérations pour l'instant, mais je n'oublie pas le chiffrage traditionnel 4/4 à gauche de la mesure. Mes enfants ne le savent pas, mais sans cette petite fraction, l'exercice n'aurait aucun sens !! 😊


J'espère que tout cela vous inspirera ... Faites-moi un petit retour si vous testez cette séquence !

Bon mercredi chez vous !! ❤

You Might Also Like

0 commentaires