Histoire de fil

octobre 24, 2017


Il y a un principe pédagogique que j'aime beaucoup, et qui dit : si tu veux que tes enfants soient curieux, deviens-le. Si tu veux que tes enfants aiment les maths, aime-les toi-même. Si tu veux qu'ils écrivent, lisent, ou cuisinent, montre l'exemple.

Ce soir, j'avais envie que les enfants aient envie de broder. 😉 Alors, j'ai brodé pour moi-même. Non seulement les enfants ont observé et désiré l'activité, mais j'ai passé de surcroît un très bon moment d'auto-reconnexion.

NB 1. Le principe pédagogique énoncé ci-dessus ne signifie pas sa pseudo-réciproque, à savoir que : si vous exécrez une discipline, votre enfant fera de même par mimétisme. Non, heureusement. Il ne s'agit pas de déterminisme ici, mais au contraire de l'ouverture de tous les possibles. 😊

NB 2. Je suis déjà en train de réfléchir aux cadeaux de Noël (rassurez-moi, je ne suis pas la seule ??) et suis en train de monter un nécessaire à ouvrage pour mes enfants. J'ai déjà réuni tout un tas de jolis outils - bien sûr, je vous tiens au courant et vous aurez une photo du kit achevé .... - mais j'hésite encore pour le contenant... Les boites à ouvrage classiques, avec charnières, me semblent bien chères, d'autant que la qualité n'est pas toujours au rendez-vous ... Je m'adresse ici aux couturières averties : comment rangez-vous votre matériel ? Quel type de boite vous semble le plus adapté pour des enfants ?

Merci d'avance pour vos grains de sel ! 😊

You Might Also Like

0 commentaires