Un peu d'orthographe

July 13, 2017


Je suis toujours à l'affût de petites idées ludiques pour travailler certains domaines réputés rébarbatifs, comme l'apprentissage des tables de multiplication, la grammaire, ou ... l'orthographe.

Ah. L'orthographe. La matière noire des petits Français, qui, il faut bien l'avouer, ne sont pas gâtés par leur langue natale, dont il faut apprendre chacun des mots par cœur (rien à faire, en Français, écrire "en phonétique", ça ne marche pas).

Cette année a été, pour Antonin, celle de l'entrée en orthographe lexicale. Chaque semaine, son maître lui donnait une dictée (de mots, puis de phrases) à préparer pour la semaine suivante. Si Antonin n'a pas pris un plaisir forcené à préparer ces dictées (qui le ferait ?), il s'est néanmoins plié à l'exercice de bonne grâce et, je dois dire, avec beaucoup d'efficacité. Quelle mémoire lexicale, ce Damoiseau ! Il enregistre la manière dont les mots s'écrivent durablement : un mot acquis est acquis. J'en suis la première surprise, moi qui ne suis entrée en orthographe que très tard (en 4e, oui, oui !). Il semblerait que mon fiston ne tienne pas de moi sur ce point ... Tant mieux ! 👍

Bref, je suis toujours à l'affût, vous disais-je, et en farfouillant sur le blog de Family and Co, je suis tombé sur ce vieil article dans lequel cette Maman offre un petit support à télécharger : il s'agit d'écrire le nom de chaque couleur en regard d'une cartouche colorée - la correction se présente sous forme de rabat qu'on peut cacher ou déplier.


Je l'ai imprimé (non sans avoir changé la police en cursive), et je l'ai plastifié. Le rabat, préalablement découpé, a été fixé à la feuille principale avec du scotch, de manière à pouvoir se replier facilement.

La plastification permet à l'enfant de refaire plusieurs fois l'exercice. La répétition est indispensable lorsqu'il s'agit d'apprendre à écrire des mots - il s'agit d'exercer la mémoire visuelle et motrice, c'est aussi bête que ça...


Family and co précise dans son article qu'elle a proposé un exercice similaire avec les formes géométriques. Quelle bonne idée ! Seulement, elle a égaré son document, et ne peut le partager. J'ai donc confectionné le nôtre, et je me dis qu'elle ne verra sans doute pas d'inconvénient à ce que je le partage ici : LE VOILÀ donc.

Ce support tout simple permet à l'enfant d'aller à son rythme : s'il n'est pas sûr de lui, il peut commencer par recopier les mots en gardant les modèles sous les yeux. Ensuite, il peut décider le lire les mots, et de replier le rabat pendant qu'il les écrit, ce qui suppose de garder en mémoire la forme orthographique - au moins quelques minutes. Enfin, lorsqu'il se sent prêt, l'enfant écrit les mots sans modèle, et s'auto-corrige à la fin, en dépliant le rabat.


Je termine par un petit point technique : vous connaissez certainement tous les fabuleux crayons Woody de Stabilo, qui permettent d'écrire sur du plastique sans s'asphyxier d'émanations toxiques ? Et oui, ces gros crayons sont fabuleux, mais... gros. Vraiment très très gros pour les petites mains. Cela faisait longtemps que je cherchais un équivalent en diamètre standard et j'ai enfin trouvé ! Il s'agit des crayons Staedtler Lumocolor non-permanent. Bon, ne rêvons pas, ils n'ont pas l'éclat et la souplesse des Stabilo, mais pour écrire, il font le job. À condition de les choisir en bleu, car les autres couleurs s'effacent très mal ! A fuir ! 😐

Bonne journée à tous ! 😊

You Might Also Like

0 comments