Ma bibliothèque bienveillante... en cinq ouvrages

December 18, 2016


Si vous me rendez quelque fois visite, sur ce blog, c'est certainement que vous êtes persuadé, comme moi, que l'éducation est une grande question. Peut-être la plus grande de toutes, quand on y réfléchit bien. Et sans doute êtes-vous également convaincu du fait que le modèle dominant d'éducation formelle, aujourd'hui, est un système bancal basé sur des paradigmes dépassés. Il y a des jours où j'ai l'impression que les choses sont en train en changer - et des jours où je me dis que décidément, cela n'est qu'une impression...😕

Toujours est-il que les rayons des librairies regorgent ces derniers mois d'ouvrages d'éducation bienveillante, et que je ne vais pas m'en plaindre. Si je lis nombre de ces parutions avec beaucoup de plaisir, je m'aperçois aussi que je reviens toujours à une dizaine (une quinzaine ?) de classiques, dans lesquels "tout est dit", à mon sens. Même que pour certains d'entre eux, cela fait même un bon moment qu'ils ont tout dit.


Aujourd'hui, j'ai fait le point sur mes cinq livres préférés... du moment - qui ne seront peut-être pas les mêmes le mois prochain, mais cela me donnera une bonne raison de ré-aborder ce sujet... Je vais essayer de vous présenter brièvement chacun de ces ouvrages, avec lesquels j'entretiens une relation très particulière - et très personnelle. Je me suis dit que le mieux était, pour chacun d'eux, de vous offrir le scan d'une page ouverte au hasard. D'abord parce que j'aime ce jeu (la page tirée au sort semble souvent apporter une réponse sur mesure à mes interrogations du moment), et parce qu'il vous permettra d'avoir, à votre tour, un rapport direct à l'univers de l'auteur, sans passer par le bla-bla d'un tiers. 😉


Voilà bien longtemps que ce livre repose à mon chevet - enfin, "repose" est une façon de parler, je puis vous assurer qu'il ne prend pas la poussière ! Il s'agit d'un précis bouddhiste (et c'est un précis plutôt... précis !) au sens plein du terme - inutile de l'acquérir si vous ne vous sentez pas d'accointance avec cette philosophie. Dans le cas contraire, ce manuel pourrait bien devenir votre bible : il est à la fois très pratico-pratique et très spirituel... Le bonheur ne peut venir que de vous-même et vous n'y trouverez pas de réponses toutes faites !


Sommaire :

1. Bouddhisme et maternité (Qui est le Bouddha ?/ Qu'a enseigné le Bouddha ?/ La souffrance existe, etc.)
2. Être parent en pleine conscience (Pour le bien de nos enfants / Pour notre propre bien / Développer la pleine conscience, etc.)
3. Trouver le calme ( Gérer les états d'esprit négatifs / Culpabilité / Tout embrasser : l'équanimité, etc.)
4. Gérer la colère ( Le problème avec la colère / Dompter la colère / Gérer les lendemains, etc.)
5. Se faire du souci pour ses enfants ( Le prix du souci / Accepter une certaine dose de souffrance / Gérer le souci, etc.)
6. Créer des relations aimantes (Attachement à nos opinions et avis / L'attachement à nos amis et aux êtres chers / L'importance de l'amour, etc.)
7. Vivre avec un compagnon ( Les dégâts causés par les enfants dans notre vie amoureuse / Aimer nos compagnons d'un amour plus pur / Assumer la responsabilité, etc.)
8. Trouver le bonheur et perdre l'image de soi (Là où le bonheur n'est pas / Le dilemme de l'image de soi / La quête d'identité, etc.)
9. Méditer (Commencer par le commencement / Méditation de la pleine conscience de la respiration / L'effort juste, etc.)
10. Pratiquer (Quand une mère en plein dilemme met en pratique le bouddhisme / Alors, c'est quoi encore, le bouddhisme ? / Ce que j'aime particulièrement dans le bouddhisme, etc.)


- Enseigner avec bienveillance, Marshall B. Rosenberg.


J'ai une tendresse particulière pour l'auteur de Les Mots sont des fenêtres, que mon mari m'avait offert au tout début de notre relation. Le petit livre ci-dessus a le mérite de reprendre la théorie de l'inventeur de la Communication Non Violente  en moins de 100 pages. Certes, on peut lui reprocher de n'être pas aussi abouti que les travaux écrits de Rosenberg (il s'agit de la retranscription d'une conférence), mais pour moins de 5 euros, ce petit texte donne des clefs d'une importance capitale pour la vie de tous les jours... et qui ne serviront pas qu'aux enseignants !



Sommaire :

1. Le langage du cœur ( Des chacals et des girafes/ Observation ou évaluation/ Le "pouvoir avec", etc.).
2. Une conversation de cœur à cœur (Ne pas émettre de critique/ Notre objectif : nouer un lien empathique, pour satisfaire les besoins de chacun/ Entendre les sentiments et les besoins, etc.).

- Papa, maman, écoutez-moi vraiment, Jacques Salomé.


Jacques Salomé était l'auteur préféré de ma mère lorsque j'étais adolescente. J'ai vu, j'ai senti, j'ai vécu tout le bien que ce passionné de communication lui a fait.. Autant dire que je suis tombée dans la soupe Salomé lorsque j'étais petite. 😊 Et en cachette (adolescence oblige, je ne voulais pas avoir l'air d'aimer les mêmes livres que ma mère !!), je lisais, moi aussi, ces pages étranges... Typographies insolites, dessins oniriques, calligraphies sauvages, poèmes et contes, jeux de mots... Jacques Salomé a bien des langages à son arc, et d'ailleurs, le passage ci-dessous ne lui rend pas hommage comme il faudrait... A lire de toute urgence !


Sommaire :

1. Les langages non verbaux chez l'enfant (La gestuelle/Les passages à l'acte/Les rituels, etc.)
2. Échanges - Partages et commentaires
3. Quelques contes à guérir (Conte de la petite fille kangourou qui avait un très grand chagrin secret/ Conte de la petite hirondelle qui avait enfermé sa peur dans un gros bouton tout noir/ Conte de la petite belette qui se posait de vraies questions, etc.)



Bon, Faber et Mazlish, c'est la quintessence de l'art. C'est du concret, c'est du vécu, c'est du bon sens tout azimut et du prêt à l'emploi. Tous les ouvrages de ces dames se recoupent largement, il est vrai, mais les niveaux de lecture sont multiples, et la connaissance de leur sujet qu'en ont les auteures est telle, qu'elles nous permettent de (ré-)apprendre quelque chose à chaque relecture. Tous les fondamentaux de la communication saine sont là, et j'apprécie particulièrement le rythme de l'ouvrage, qui permet une digestion, une mise à l'épreuve des idées suggérées, et un questionnement personnalisé.


Sommaire :

1. Aider les enfants aux prises avec leurs sentiments
2. Susciter la coopération
3. Remplacer la punition
4. Encourager l'autonomie.
5. Utiliser les compliments.
6. Aider les enfants à se dégager des rôles qui les empêchent de s'épanouir.
7. Tous ensemble.
8. De quoi s'agit-il, au juste ?
9. Épilogue : Bien des années plus tard.
10. Quelques livres susceptibles de vous intéresser.
11. Comment poursuivre la démarche.

- Vivre heureux avec son enfant, Catherine Gueguen.


Bon, on doit à Catherine Guegen l'intégration du terme "bienveillance" dans les derniers textes cadres de l’Éducation nationale... Ce n'est pas trop tôt, et rien que pour cela, je me devais d'acheter son livre, hein ? 😉 En toute honnêteté, son ouvrage ne m'a absolument rien appris. Mais. Il a l'immense mérite de mettre les dernières conclusions des neuro-sciences au service de la pensée sur l'éducation. En clair : pour chaque situation évoquée, l'auteure vous offre un schéma en coupe du cerveau et vous montre, concrètement. C'est là, regardez : voici le cortex orbito-frontal, dont on sait aujourd'hui qu'il ne se développe bien que si l'environnement autour de l'enfant est empathique. Et là, voyez, ce fabuleux circuit qui va du cortex pré-frontal à l'amygdale : il s'altère si les pleurs du nouveau-né ne sont pas entendus... En bref : on se doutait bien que des adultes bienveillants rendaient les enfants sociables, motivés et créatifs. Mais maintenant, c'est prouvé. 😄


Sommaire :

1. L'enfant est fait pour la joie.
2. L'empathie.
3. Les repas.
4. Le sommeil.
5.Les pleurs et... les sourires.
6.Quel mode d'accueil choisir ?
7. Mon enfant fait des colères, il est agressif, il tape, il mord.
8. Je ne vais quand même pas céder à tous ses caprices ?
9. Mon enfant ne m'obéit pas.
10. Humiliations, menaces, punitions et récompenses.
11. Ils se disputent tout le temps.
12. L'école.
13. Il est scotché à ses jeux vidéo, à sa tablette.
14. Notre couple, ce n'est pas toujours facile.
15. Quand on n'en peut plus.
16. Comprendre, apaiser, soutenir, encourager.

Et chez vous, qu'y a-t-il sur votre table de chevet ? 😊

You Might Also Like

0 comments