Le Racontoir, et autres coins lecture

août 18, 2016


Pourtant, je vous assure : je n'achète plus de livres. Du moins, presque plus. Il faut dire que nous sommes abonnés à TROIS bibliothèques, alors je serais de mauvaise foi si je disais que nous sommes en manque... 😄

Bien sûr, tout est dans le "presque"... Je craque parfois, car certains de mes coups de cœur, admirés en librairie, ne figurent pas au catalogue de nos bibliothèques... Lorsque j'achète un album, j'aime bien lier cet écart à un évènement - cela me donne bonne conscience... 😊 Mon dernier craquage datait de juin dernier, au prétexte de notre "fête de l'été", et à la veille de notre départ en vacances, alors que je préparais quelques petites surprises à distiller aux enfants tout au long des huit heures de voiture nécessaires pour traverser la France, j'ai eu envie d'y joindre deux albums "géographiques".


Voyager, c'est faire de la géographie concrète. L'occasion était bonne pour introduire ces deux albums, contrastés mais complémentaires, qui ont fait l'unanimité non seulement auprès de mes enfants (4 et 5 ans), mais aussi auprès des personnes de tous âges qui ont eu le loisir de les feuilleter durant notre périple.

Nous voici de retour, et mon premier article sera donc pour eux ! 😊


Voici tout d'abord Et toi, où habites-tu ?, de Gaïa Stella (La Joie de Lire, 2014). En voilà une bonne question à poser, lorsqu'on passe dix jours à gauche et à droite, loin de chez soi ! 😊 L'originalité de l'ouvrage réside dans l'angle d'attaque : ici, point de cartes, c'est par l'architecture qu'on entre en géographie. Les illustrations sont précises et réalistes, absolument magnifiques. L'auteure nous demande de deviner où se situe la scène représentée, qu'elle bourre d'indices. Les clichés surannés sont parfois de sortie (comme chacun le sait, les Français se promènent avec leur baguette sous le bras et mangent des escargots à l'ail...), mais personnellement cela ne me dérange pas : il est intéressant, pour de jeunes enfants, de connaître ces clichés, d'en évoquer l'histoire... et de les déconstruire ! 😊

J'aime les multiples prolongements que l’œuvre permet. Gaïa Stella nous invite à reconnaître la ville représentée, mais on peut tout aussi bien commencer par identifier le continent, ou le pays. On peut situer tout cela sur une carte. On peut mener une recherche d'images sur la ville en question, et réaliser, par collages, une vision bigarrée de ses rues. On peut creuser les coutumes des pays évoqués : qu'y mange-t-on, comment s'y habille-t-on , quelle langue y parle-t-on ? Dès le CE1, on peut s'inspirer des textes courts qui chapeautent chaque double page pour rédiger quelques phrases sur sa propre relation à sa région ou à sa commune... et afficher tous les travaux (illustrés !) en mosaïque sur une grand mur de façon à donner à voir la multiplicité des regards possibles...

Bref, voilà un ouvrage qui m'inspire et que je suis bien contente d'avoir dans notre bibliothèque ! 😊


Mon deuxième achat fera encore plus de profit, s'il est possible ! Il s'agit du somptueux Atlas des animaux, d'Emmanuelle Tchoukriel et Virginie Aladjidi (Albin Jeunesse, 2013). On ne présente plus ce binôme, dont le travail d'équipe a mainte fois fait ses preuves ! 😊

Un soin particulier est accordé ici aux détails et à la scientificité, et l'approche par continents convient tout à fait à mes petits montessoriens ! Après une introduction de quelques pages, chaque "chapitre" se découpe de la même manière : le continent observé est représenté par une large carte en couleur, autour de laquelle quelques animaux peints à l'aquarelle prennent la pose : une double page est consacrée aux animaux terrestres, une autre aux animaux volants et une dernière aux animaux aquatiques. Chacun d'eux est situé sur la carte à l'aide d'une pastille de couleur. Mes enfants passent de longs moments à les mettre en lien avec leur zone géographique, j'adore ! Avec ce système, c'est très simple, effectivement, et ce petit jeu permet à l'enfant d'approfondir sa compréhension de ce que la carte abstraite représente une portion d'espace.


Entre ces trois pages s'intercalent d'autres doubles pages, qui reprennent chacun des animaux représentés à la page précédente et les présentent brièvement. L'ensemble ne vise pas l'exhaustivité, mais sait piquer la curiosité et servira volontiers de point de départ à des recherches plus approfondies.

Si vous avez des références d'autres "beaux livres" géographiques, merci de partager ! 😊

You Might Also Like

0 commentaires