Lire à petits pas

mai 25, 2016


Je ne résiste pas au plaisir de faire un point sur les acquisitions de mes petits lecteurs-scripteurs... L'apprentissage de la lecture me semble si rapide, et elle est pourtant tellement progressive !! 😊 


Antonin a franchi le palier dont je vous parlais récemment, et est à présent très fier d'explorer les digrammes "inutiles" de la langue française ! 😄

Avant de le laisser encoder une nouvelle série, je lui présente le son du jour, et nous passons toutes les cartes en revue : nous nous mettons d'accord sur le mot à écrire ("autobus" et non "bus" ou "car", "mauve" et non "violet", etc.), puis je formule toutes les difficultés orthographiques des mots en question. Par exemple, sur cette série en "au", j'énumère les mots qui comportent un "e" muet à la fin et celui qui n'en comporte pas, et j'attire l'attention d'Antonin sur le fait que le deuxième [o] dans "autobus" s'écrive d'un simple "o". Par la suite, je l'encourage à prendre lui-même en charge cette phase de "débroussaillage" orthographique, dans la mesure de ses possibilités. 


Puis Antonin écrit tous les mots, en s'auto-corrigeant après chacun.

"Tadam !!", s'exclame fièrement Louiselle en me désignant le mot qu'elle vient d'écrire. 😊

Quant à la Damoiselle, elle poursuit la série rose avec beaucoup d'enthousiasme.


Certaines lettres en cursive (le "v", le "s", le "d"et le "r", notamment) ne sont pas encore assimilées. Puisque parallèlement la Damoiselle a très envie d'utiliser l'alphabet mobile et qu'elle en est capable, nous nous appuyons sur L'extraordinaire abécédaire de Balthazar, qui présente sur la même page la lettre capitale - qu'elle connait bien - et la lettre cursive.


Et bien sûr, après chaque encodage, on vérifie grâce au modèle. La Damoiselle déchiffre consciencieusement le mot sur l'étiquette : après l'analyse (écriture), la synthèse (lecture) !


Louiselle m'impressionne par son endurance : encoder 6 mots plutôt longs ne lui pose aucun problème. Pour autant, la Damoiselle n'a pas changé, et son esprit (un peu moins son corps, mais cela dépend des jours...) vagabonde librement pendant l'activité. Parfois, je crois lire dans cette attitude une fatigue, un désir de changer d'activité, mais non : Louiselle veut aller jusqu'au bout. Mais en empruntant autant de détours qu'elle le souhaite. 😉

Le "é" et le "i" sont particulièrement appréciés parce qu'il faut les "fabriquer" !! 😄

A suivre ! 😉

You Might Also Like

0 commentaires