Lire les déterminants

avril 18, 2016

 

Il y a quelques mois, je fournissais à Antonin une enveloppe de "mots outils", vous souvenez-vous ?

Seulement, voilà : si le Damoiseau aime toujours beaucoup ces étiquettes, il n'apprend pas les mots en les "photographiant" visuellement ; il a un rapport très analytique aux choses. Pour l'anecdote, les fameux exercices de "pré-lecture" proposés à l'école, typiques de la maternelle, dans lesquels on demande à l'enfant de reconnaitre un mot dans une série, l'ont longtemps mis en échec... Un jour, je lui ai glissé que face à ce type d'exercice, s'il n'arrivait pas à "reconnaitre", il pouvait LIRE, tout simplement ! 😄 Depuis, il les exécute les doigts dans le nez ! 😄

Bref, j'ai ressenti dernièrement son besoin de faire un petit point sur certains mots archi-courants, les déterminants : le "un" était parfois confondu avec le "une". De plus, je voulais m'appuyer sur le fait qu'Antonin sache reconnaitre le "les" sans hésitation pour ancrer du même coup tous les déterminants ayant la même structure orthographo-phonique (oui, j'invente des mots, et alors ? 😄) : des, ses, mes, tes.

Au boulot ! Voilà donc la petite séquence qu'il a réalisé hier :

1. Tri d'objets selon le genre et le nombre


On part du concret : Antonin trie quelques objets récoltés dans la maison sous les étiquettes correspondantes. Ce genre d'exercice se passe de consigne, et il adore ! C'est l'occasion de lire, sans en avoir l'air, ces fameux "un", "une" et "des" en situation. et de vérifier que l'enfant connait la nature des mots - de plus, pour "jumelles" et "ciseaux", le pluriel s'impose.


L'exercice ne pose aucun problème au Damoiseau, comme je m'y attendais. Il ne s'agit pas de mettre l'enfant en difficulté, mais de lui permettre de manipuler ce qu'il connait déjà afin d'approfondir et de construire des liens entre ses savoirs.

2. Pêche aux mots


Voilà un exercice que j'adore et qui permet de mettre le jeune lecteur dans une situation authentique : après avoir étudié un son ou un mot, on recherche ses occurrences dans un album. Ici, nous nous apercevons vite que le "des" a de nombreux cousins : "les", "mes", "ses"...

3. Exercices d'application : entourer...


On termine par quelques "exercices" rapidement improvisés sur l'ardoise magique : ici Antonin doit entourer tous les "un", par exemple.

... ou lire.


Ou bien : voici une série de mots à lire. Je m'appuie sur le connu ("les" et "des" sont maitrisés) pour aller vers le moins familier ("ses", "tes", "mes"). Je donne toujours des exemples à l'oral ("Ses : comme ses chaussures à lui, les chaussures de Papa.") : c'est essentiel pour que l'enfant lie l'orthographe du mot à sa signification - en fait, à sa nature grammaticale, même si nous ne faisons pas encore d'analyse logique modélisée.

Un autre jeu de lecture consiste à lire très vite un mot que j'écris (en me cachant théâtralement) sur l'ardoise : un, une, des, son, mes, le... Succès garanti ! 😊

Antonin a voulu clôturer la séance par la lecture de quelques lignes dans son livre de lecture. Ce n'était pas prémédité, mais c'est idéal pour ancrer tout cela dans un contexte de phrases.

Le tout prend à peu près 15 minutes. Il est plus long d'écrire le présent article que de monter et exécuter cette modeste (mais efficace !) activité ! 😄

Je profite de ce petit article du matin pour souhaiter une bonne journée à tout les travailleurs, petits et grands, qui ont fait leur rentrée aujourd'hui... et aussi à tous les veinards qui sont encore en vacances !

Bon lundi à tous ! 😊

You Might Also Like

0 commentaires