Une semaine de menus "de base" à télécharger (et goûters-dîners)

March 29, 2016


Ah, ah, je craque. Cela me manquait trop de ne plus parler cuisine et nutrition sur ce blog, alors zim-boum ! C'est officiel : la catégorie "Alimentation" est (ré)ouverte ce soir ! 😊

Si vous suivez nos tribulations quotidiennes sur Facebook ou Instagram, peut-être savez-vous que j'essaie de faire dîner mes enfants vers 17h30. Cela présente à mes yeux deux avantages de taille : d'abord cet horaire permet de sauter le goûter qui n'était vraiment pas un modèle d'équilibre par ici, ayant de plus en plus la fâcheuse tendance à se composer de biscuits industriels... Ensuite, il permet de respecter l'heure du coucher - mes enfants se levant à 6h30, ils ont besoin d'être au lit vers 19h30...

Bien sûr, j'ai une chance incroyable : mes horaires me permettent de rentrer chez moi de très bonne heure - du moins, lorsque je n'ai pas de réunion. Nous poussons généralement la porte de notre chez-nous vers 16h30 (Pas taper !! Et si ça peut vous consoler, je passe une partie de mes nuits à préparer ma classe, donc nous dirons que ceci rattrape cela...), ce qui me laisse en théorie une belle heure devant moi pour m'organiser.

Sauf que cette "belle" heure se la joue "peau de chagrin" au possible : pas question de se mettre aux fourneaux dès en arrivant ! J'ai besoin d'une transition, et les enfants aussi ! Il y a beaucoup à faire : lire une histoire tous ensemble, faire un jeu ou une activité, jouer dehors... Parfois les enfants ont simplement besoin de jouer entre eux en toute intimité, et j'ai un peu de temps pour moi pour déballer mon sac, lancer une machine ou donner deux ou trois coups de pioche au potager...

Bref, le temps passe à toute vitesse. Si bien que je ne m'attèle pas à la confection du repas avant 17h15... Autant dire que le menu a intérêt à être simple ! 😄

Pour m'aider, j'ai établi des menus "de base". Le but n'est pas de les suivre à la lettre, mais de gagner en sérénité : je peux compter sur ces menus planifiés. La liste des ingrédients qu'ils nécessitent est toujours inscrite sur notre liste de course - disons qu'il s'agit de notre "kit de survie". Et tant qu'à faire, j'ai essayé de miser sur des repas qui plaisent à peu près - c'est assez  compliqué, et si je suis affranchie de l'idée de devoir satisfaire tout le monde, je remarque que les repas sont tout de même plus quiets quand tout le monde MANGE.

Ah, c'est d'ailleurs un autre avantage du "gouter-dîner", comme nous l'appelons : il permet éventuellement d'adapter le repas aux enfants - ils se régalent de pâtes au fromage, et nous nous réservons le caviar d'algues pour notre repas à nous, que nous prenons au calme, une fois les enfants couchés.

Bref, s'ils vous intéressent, ces menus de base, prévus pour une semaine, et 100% kid friendly (quoiqu'il vous faudra forcément les adapter aux goûts de votre enfant à vous...) sont téléchargeables  ICI. Il s'agit de menus végétariens à tendance végétalienne. 

Concernant les desserts, les enfants sont libres de choisir un fruit ou une compote. Sous certaines condition, ils ont droit en plus à un "laitage" qu'il choisissent parmi une catégorie que j'impose en fonction du reste du repas : 
- Si notre repas ne contient pas de produits animaux : fromage ou laitage au lait animal.
- Si notre repas contient des produits animaux, mais pas de légumineuses : yaourt au soja éventuellement (nous en achetons 4 par semaine, et quand il n'y en a plus, il n'y en a plus, car il en est du soja comme du reste : à consommer avec modération !).

Ça a l'air compliqué comme ça, mais on s'y fait vite ! Et les enfants commencent à faire eux-mêmes le calcul : "Ah, non, il y a du fromage dans le gratin, alors pas de yaourt !!". 😊

Les "laitages" sont toujours nature et on les parfume au sirop d'agave ou au sucre complet. J'ai essayé, il fut un temps, de réaliser mes yaourts maison, mais personne ne les mangeait (et surtout pas moi, il est vrai !), alors j'ai arrêté...  

Enfin, je n'hésite pas à proposer de temps en temps (deux fois par semaine environ) des dîners sucrés. Puisque le goûter saute, c'est sans scrupule !! 😉 Et cette fois, plutôt que de se jeter, par manque de temps et faute de mieux, sur les biscuits de commerce (que nous n'achetons d'ailleurs plus, yeepee !), je prends le temps de concocter une espèce de brunch, incluant des glucides de qualité.


Voilà à titre d'exemples quelques menus "sucrés" qui plaisent à tous les coups :

- Porridge nature + mélange de fruits secs et d'oléagineux (acheté en vrac en magasin bio) proposé à part.
- Muffins tigre (à préparer la veille), raisins secs, pomme.
 - Corn-flakes au lait de riz + Banane (servie séparément) + Mélange de fruits secs et d'oléagineux.
- Fruits de saison + tartines de pain de mie tartiné de purées de noix, de beurre de cacahuète ou de Nocciolata + chocolat chaud au lait de vache ou lait de riz.
- Repas tartines de pain complet : pâté végétal, fromage, confiture. Lait fraise au lait de vache ou de riz.

Avez-vous des recettes des recettes et des astuces qui fonctionnent bien chez vous ?

Merci d'avance pour le partage ! 😄

You Might Also Like

0 comments