Fête du printemps 2016

mars 21, 2016


Pas de "Notre semaine" ce dimanche... 

Mais une "Fête du printemps en dix photos", à la place, ça vous tente ? 😉


Cette année, j'avais an-ti-ci-pé. Je voulais quelque chose de particulièrement magique... et la magie, comme chacun sait, suppose une certaine dose d'organisation !! 😄

Nous avons profité du beau soleil de samedi après-midi pour décorer le jardin : réalisation de guirlandes alternant perles et fleurs de Canson pastel réalisées à l'emporte-pièce...


... et disposition de fleurs en papier sur notre potentille bourgeonnante, élue officiellement "arbuste du printemps" cette année. Ces ornements resteront en place jusqu'à la prochaine pluie, prévue dimanche prochain.


Pour le lendemain, j'avais préparé une petite mise en scène. A la manière du storytelling, j'ai imaginé un petit spectacle interactif mettant en scène quatre petits lutins aux couleurs des quatre saisons. En voici la trame : le lutin d'hiver, juché sur son trône, s'y trouve bien. Il aime être le roi et refuse de laisser la place en ce jour au lutin du printemps, comme il est pourtant de son devoir.

Pour s'assurer de ne pas être détrôné, il a éparpillé dans le jardin (notre jardin !) dix-neuf des vingt diamants qui symbolisent la passation et qu'il était censé remettre au petit lutin vert en ce jour d'équinoxe. Le lutin du printemps est désespéré, et les autres saisons aussi ! Si le printemps n'accède pas au trône, la végétation ne va pas pouvoir se réveiller, les insectes et les escargots ne vont pas ressurgir, les migrateurs ne reviendront pas des pays chauds, les oiseaux ne feront pas de nids ! Et si le printemps n'arrive jamais, cela veut dire que l'été et l'automne, qui le suivent, n'auront pas leur tour non plus ! 


Alors, les lutins ont une idée : et s'ils demandaient aux deux petits enfants du public (très actifs dans le dialogue depuis le début de cette scénette) de les aider à rassembler les joyaux cachés ? 😉

Chacun des enfants se voit offrir une baguette magique et c'est parti pour une chasse au trésor échevelée dans le jardin... Les enfants sont très investis : Louiselle, du haut de ses trois ans, est littéralement transportée, Antonin a très à cœur de l'aider à compter et recompter les joyaux au fur et à mesure de leur découverte... C'est qu'il en faut 20 total, ça ne rigole pas, sans quoi le printemps ne pourra pas venir !!


Ouf, tout est bien qui finit bien : les enfants retrouvent tous les diamants, qu'ils offrent au lutin du printemps. Le lutin d'hiver pleure très fort, mais tout le monde le console : allons, allons, ce sera à nouveau son tour de monter sur le trône l'année prochaine...

 

Après une petite pause - car parallèlement, dans la "vraie" vie, nous sommes en pleine taille des figuiers... - nous nous attelons à la confection du pique-nique de rigueur. Le menu a été composé par les enfants eux-mêmes : radis, pizzas maison et muffins tigres (que nous avions préparé la veille).

Recette très appréciée et extraite de La cuisine des enfants, reçu à Noël dernier

Depuis la naissance d'Antonin, nous n'avons jamais dérogé à ce rituel de repas sur l'herbe le jour de l'équinoxe de printemps, ce qui me permet d'affirmer que ce jour ne fut pas pluvieux une seule fois dans notre région depuis 5 ans ! 😄

Et cette année, une petite surprise de printemps que je n'avais pas planifié nous attendait : au cours du repas, mon mari repère un nid dans la haie, et en m'approchant, je constate qu'il est habité par une dame merlette, visiblement en plein travail de ponte. Notre grande crainte est de l'avoir dérangée (nous n'avons pas fait exprès de la surprendre !) et qu'elle abandonne son nid. Nous nous faisons donc très discrets et expliquons aux enfants qu'il y a un nid, mais que nous ne pouvons pas le leur montrer ; que s'ils ne dérangent pas les parents, nous aurons l'occasion d'observer de loin, tout au long de la saison, les différentes étapes de la nidification. Du coup, les enfants mangent en chuchotant pour ne pas déranger la future Maman !! 😄

Après le repas, les enfants s'égayent librement dans le jardin. Je guette un moment où il ne font pas attention à moi et je glisse les petits cadeaux que j'avais prévu de longue date au pied de notre potentille. Il leur faudra un peu plus d'une heure pour apercevoir, ravis, les petits paquets colorés. A chaque changement de saison, c'est la même chose : les enfants oublient complètement qu'ils reçoivent des petits présents symboliques. Lorsqu'ils les découvrent, c'est une surprise sans nom, j'adore !


Ici, c'est l'histoire de notre spectacle qui continue : le lutin de printemps, pour remercier les enfants de l'avoir aidé à retrouver sa souveraineté, leur offre quelques cadeaux. Encore une fois, j'avais anticipé, puisque cela faisait plusieurs mois (depuis Noël, en fait) que je réfléchissais à ce que j'allais acquérir pour ce jour spécial. J'ai collecté un joli petit ensemble : quatre figurines dinosaures, alors en réduction sur Amazon, un lot de petits arbres miniatures, et des boutons en bois en forme d'arbres aux couleurs automnales (qui peuvent tout aussi bien figurer des feuilles)... Un kit à jouer, quoi !, que j'avais photographié il y a quelques semaines et dont je vous parlais Ici ou Là.


Des figurines (dinosaures, qui plus est, un des grands intérêts du moment !) et des "loose parts" : je commence à me faire confiance quant aux jouets à offrir à mes enfants - et bingo. Ils ont joué tout l'après-midi, en mélangeant tout cela  : méchants herbivores contre gentils carnivores (si, si), bébé dinosaure et sa maman protégés par les doudous chats, tris de boutons par couleurs, quête de diamants qui furent cachés et re-cachés dans le jardin une bonne douzaine de fois... Ce kit fut un aller direct au pays de l'imaginaire, et l'après-midi est passé vite !

Ce matin, ces accessoires ont été la première chose que les enfants ont réclamé à leur réveil, et il sont descendu prendre leur petit déjeuner les bras chargés et les têtes déjà pleines d'histoires... Et moi, pour prolonger mes réflexions du moment, je réfléchis à la nature des cadeaux que je fais à mes enfants, mais aussi aux occasions où leur offrir. Dans le passé, j'ai parfois eu la tentation d'offrir de petits rien comme ça, sans raison particulière, parce que je savais que cela leur faisait plaisir et relancerait leurs jeux : un sac de billes, un livre, une belle boite de pastels... Je fonctionne autrement à présent : lorsque j'ai une bonne idée de cadeau, j'acquière l'objet et je le mets de côté. Il est offert à l'occasion d'une fête quelconque, et il fait doublement (triplement !!) plaisir de ce fait. L'histoire de l'évènement reste attachée à lui - on peut dire : "Tu sais, le vélociraptor que vous aviez reçu pour la fête du printemps ?". 😉

Mais nous aborderons à nouveau cette question sans doute très prochainement... Car une autre grande fête se profile, qui est, sans rire, aussi importante que Noël aux yeux de mes enfants ! 😄

Et je crois qu'il est temps pour moi de commencer à la préparer... 😄

You Might Also Like

0 commentaires