Des nouvelles de la rotation des jouets

mars 19, 2016


Depuis mon dernier article sur le système de rotation des jouets, les choses ont beaucoup évolué à la maison, et vous êtes nombreux à souhaiter un petit point sur la question... Je m'y colle donc aujourd'hui ! 😊

Mes enfants ont grandi, ont considérablement gagné en autonomie et ont musclé leur capacité d'exercer leurs choix, et c'est un doux euphémisme de dire que cela me simplifie la vie, dans tous les domaines ! La rotation des jouets ne fait pas exception, et voici le système simplissime que j'applique depuis quelques mois déjà :

Lorsque nous souhaitons faire une rotation, j'extrais simplement de leur placard les jouets en attente. Les enfants, s'ils souhaitent prendre un jouet, doivent me l'échanger contre un autre qui se trouve dans leur chambre. Lorsque tous les échanges ont eu lieu, je remplis à nouveau le placard avec ce qui s’étend sur le sol, et c'est fini ! 😉

Je laisse les enfants complètement libres dans leurs choix : il peuvent échanger un gros objet contre un petit (ou inversement), sélectionner divers objets de la même catégorie (plein de jeux de construction, plein de jeux d'imitation...) ou bouder carrément une famille d'objets. La seule règle est : "Si tu veux ce panier, donne m'en un autre en échange !". 😊

Je n'ai pas de jour déterminé pour cette rotation. Nous la faisons quand les enfants en manifestent l'envie et que je suis disponible, un mercredi, un samedi ou un dimanche. Je dirais qu'elle a lieu à peu près une fois par quinzaine.

Le placard où j'entrepose les jouets se trouve sur le palier des chambres d'enfants, entre leurs deux portes. Il est profond, et vraiment spacieux. Sa position est également idéale : chacun des enfants a accès aux jouets que je pose au sol par un côté opposé, et vont et viennent de ce butin à leur chambre pour gérer les échanges.


Un mot sur la nature des objets en rotation :

- D'abord, il y a les jouets, bien sûr. Mais pas tous. Certains sont trop volumineux pour être engrangés dans notre placard (malle à déguisements, cheval à bascule, cuisinière, bac à peluches...). Je ruse en déplaçant ces jouets d'une chambre à l'autre de temps en temps, voire des chambres au salon, au jardin ou à l'atelier... Cela permet de relancer l'intérêt très efficacement.

- Les jeux et les puzzles. Il fut un temps où ces deux catégories de jouets s'entreposaient au salon, dans de grands bacs en rotin fermés. Il est vrai que c'est surtout au salon que nous y jouons, et cet emplacement est le plus pertinent, mais j'opère à présent une rotation. Entasser des objets plats dans de grands paniers profonds n'est vraiment pas efficace ! Quand il y a en a moins, il est plus facile de les retrouver - ils restent néanmoins dans les bacs, pour des raisons d'esthétique. Un meuble à tiroir serait parfait pour les contenir, mais nous n'avons pas encore trouvé le meuble qui nous convienne ! 😊
Sans compter ceux que nous empruntons à la ludothèque, je demande aux enfants de choisir 3 jeux et 5 puzzles, que nous faisons tourner dès que l'intérêt s'essouffle. Ici encore, pas de jour défini pour opérer la rotation. De toute façon, les enfants sont assez grands maintenant pour exprimer leurs besoins : "Maman, où sont les Triominos ? J'ai envie d'y jouer ! - Bien, je vais les chercher : que me donnes-tu en échange ?".

- Les livres : après avoir testé plusieurs contenants, je préfère maintenant les ranger à plat sur une étagère, je trouve qu'il s'abîment moins. Pour les faire tourner, voici comment je procède : je divise notre stock en six piles. Deux piles (appelons-les A et B) sont réparties dans les bibliothèques des enfants - ils en ont chacun une, dans leur chambre. Les quatre autres (C, D, E et F) sont donc en attente. J'ai deux post-it vierges, que je colle sur les piles C et D. A la rotation suivante, je range donc les piles A et B, je sors les piles C et D (je sais que c'est leur tour grâce aux post-it) et je déplace les post-it sur les piles E et F. 😊

J'ajoute que nous avons aussi un gros stock de livres au salon, qui se compose de ce que nous empruntons aux bibliothèques municipales. Les favoris voyagent d'une pièce à l'autre, bien sûr, mais j'essaie, quand je range la maison, d'entreposer les livres qui ne sont pas à nous au salon. On gagne du temps le jour où il faut remettre la main sur les 20 albums qui vient de cette bibliothèque-là (mais pas des autres) afin de les rendre ! 😄

S'il n'y a pas de jour prédéfini pour exécuter ces rotations, on ne fait jamais deux rotations le même jour. Généralement, opérer une rotation (surtout celle de livres) me garantit un long moment de calme... Alors, échelonnons les plaisirs ! 😊

D'autres remarques sur ce vaste sujet que sont les jouets...

- Depuis la naissance d'Antonin, je collectionne les paniers et les bacs de toutes tailles. Ils sont la condition sine qua non d'un rangement efficace et esthétique. Mais ils ont un autre atout : ils attribuent un certain volume à un type de jouets. Par exemple, Louiselle a dans sa chambre - de manière permanente, il n'est pas question de le lui enlever ! - un grand coffre en rotin avec couvercle. C'est le "bac à doudous". Les peluches sont LE jouet des enfants, ils jouent avec en permanence. Mais pas avec toutes, si on observe bien. Il y a les nounours favoris, et ceux qui ne quittent jamais le fond du bac. Et au fur et à mesure que les enfants se voient offrir de nouveaux nounours, il se peut que le bac déborde.

Alors, de deux choses l'une
Soit le contenant n'est plus adapté au type de jeu, il faut donc le changer. C'est ce qui peut arriver quand on acquière de nouveaux éléments pour le circuit de train ou les Smartmax.
Soit c'est la quantité de jouets qui n'est pas adapté au contenant, il faut donc en éliminer. Pour reprendre l'exemple de mon bac à doudous, dès que le couvercle ne se referme plus, on sélectionne les nounours qui prendront le chemin d'Emmaüs...

Finalement, cette règle s'applique aussi au placard tout entier : si l'espace de stockage des jouets déborde, c'est qu'il y en a trop... Plus on a une petite maison, moins on entreposera donc d'objets... Mais, c'est bien connu, on gagnera en sagesse du même coup !! 😄 Il est important d'avoir en tête qu'une maison est surtout faite pour vivre dedans : nous avons tous besoin d'espace, et personne ne souhaite vivre dans un placard géant !!


- La rotation menée par les enfants eux-même donne des indications précieuses sur ce qui sert et ce qui ne sert pas. La moitié des jouets que vous voyez sur la photo du placard ne sont quasiment jamais demandés par les enfants. Je vais donc opérer un tri drastique prochainement - lorsque j'ai du mal à donner un jouet auquel JE suis attachée, je le stocke au grenier quelque temps. Quelques mois plus tard, j'y vois souvent plus clair : bon, alors, je le donne ou pas ??

Mes enfants jouent beaucoup, mais il ne leur faut pas grand chose. Par exemple, la dînette a la cote, mais la cuisinière est boudée : ils préfèrent jouer à même le sol... De même pour les petites voitures, qui se passent très bien de garage depuis plusieurs mois... Honnêtement, c'est un vrai casse-tête à chaque fête, car je ne sais pas quoi leur offrir ! Et pour la petite histoire, Antonin commence à faire des listes en vue de son demi-anniversaire : il veut un zafu, des bonbons et des cadeaux pour sa sœur (...). Pas de jouets.

J'ai toujours voulu que mes enfants aient ce rapport aux objets, mais j'avoue que cela me fait un peu drôle, quand même ! 😄

- Je termine par l'analyse de la première photo de cet article.

Cette étagère se trouve dans la chambre de Louiselle. Mon mari l'a achetée en supermarché - c'était une "affaire". En fait, l'idée est d'en faire une maison de poupée si un jour la Damoiselle daigne s'intéresser à ces "minis-moi" (pour le moment, c'est le rejet total !). En attendant, le meuble sert d'étagère à jouets - puisque je n'ai pas encore dégoté le petit bijou en bois massif auquel je rêve... 😉

Elle contient : 

- Un panier de perles à enfiler. C'est le gros succès depuis quelques mois. La Damoiselle est dans une phase coquette, je pense qu'elle a besoin de s'affirmer en tant que fille. Donc : jupe et collants TOUS LES JOURS sous peine de gros chagrin, et colliers de perles home-made autour du cou en permanence... 😄

- Un tout petit panier dans lequel sont rangées des étoiles en plastique phosphorescentes (grand trésor rapporté de courses par Papa).

- Le petit arc-en-ciel Grimm - qui ne connait pas un succès monstre. Et comme toujours face à un désintérêt, je me questionne : est-ce le type de jouet qui ne plait pas, ou ses caractéristiques ? En clair : dois-je renoncer à cette catégorie d'objets ou acheter le modèle au dessus, peut-être plus attrayant ?? 😄

- Un bocal plein de billes chinoises.

- Des sabliers.

- Un panier plein de cailloux.

- Un xylophone à touches vintage chiné sur un vide-grenier.

- Un panier de Playmag.

- Un panier de pommes de pin.

- Sur le côté : le panier de figurines, qui servent tous les jours !

Je vous laisse déduire de cette liste l'acception très large de ce que j'évoque quand je parle de "jouets" !! 😄 

Et aussi : ces étagères n'auraient pas été plus "équilibrées", en terme de propositions, si j'avais conçu leur organisation à l'aide d'un planning serré et complexe... Voilà, c'est Louiselle qui a choisi, et c'est parfait ! 😊

J'espère que ce petit point du jour répondra à vos attentes...

Si vous avez le temps de me dire ce que vos enfants aiment ou aimaient lorsqu'ils avaient l'âge des miens, je vous serai reconnaissante... Help, il y a deux anniversaires qui se profilent, par ici, aille, aille, aille !!! 😄

You Might Also Like

0 commentaires