Coschooling : octobre 2015

novembre 04, 2015


Me voici - avec quelques jours de retard sur le calendrier - pour la petite récap' mensuelle chère à mon cœur...

J'essaie de faire court : beaucoup de photos et peu de blabla... Hum... Ce n'est pas gagné !😊

ART : Premier bonshommes

Les premiers bonshommes sont arrivés, très naturellement, sous la plume de Louiselle à la mi-octobre.


Ils revêtent des apparences très variées selon les jours, et ne sont pas toujours identifiables, tant les éléments caractéristiques (yeux, bouche etc.) disparaissent rapidement sous un flot de fioritures... 😉


Mais une chose est sûre : ce sont des bonshommes ! Car Louiselle le dit, l'explique et le développe...
"Élodie sous la pluie", Louiselle, aquarelle, le 28 octobre 2015.

ART : découverte des pastels secs


Les enfants ont découvert les pastels secs aux couleurs si riches et intenses, un régal !😊


Mon invitation comprenait ici un livre d'art sur l'oeuvre d'Hunderwasser, dont l'usage de la couleur me paraissait en harmonie avec la palette du jour.
"Est-ce qu'il faut faire la même chose ?, m'a demandé Antonin.
- Non, pas du tout, répondis-je. Je mets ça là pour que vous ayez quelque chose de beau sous les yeux."
Je ne sais pas dans quelle mesure cette proposition l'a inspiré, mais il m'a demandé à plusieurs reprises de tourner les pages pour "changer un peu". 😉


Les enfants ont très vite compris comment déposer de vastes aplats et multiplier les effets en jouant sur la force et l'épaisseur du tracé. Mais attention ! Contrairement aux pastels gras, les pastels secs sont poudreux et donc très salissants ! Hélas, ils s'usent également très vite et se cassent facilement. Ici, aucun bâtonnet n'a encore été brisé, mais sachez qu'on peut utiliser les chutes pour les réduire en poudre à travailler en lavis.

"Volcan géant", Antonin, pastels secs, le 19 octobre 2015.

"Orage", Louiselle, pastels secs, le 19 octobre 2015.

SENSORIEL : Mise en paire tactiles (ou presque...)

Voyez, voyez la belle pêche réalisée au Bon coin ce mois-ci...


Une superbe boite à toucher en bois, dotée de deux compartiments... et garnies de dix paires de planchettes texturées à mettre en paire ! Je suis ravie !!😉

Voici comment nous l'utilisons :

La Damoiselle prend connaissance du matériel et décide spontanément de mettre les plaquettes en paires, en s'appuyant sur la vue.


Elle vérifie ensuite tactilement les équivalences...


Puis les planchettes sont remises dans la boite, et il s'agit cette fois de les apparier en n'utilisant que le toucher !


L'exercice est encore difficile pour Louiselle qui ne peut s'empêcher de jeter un œil dans la boite...C'est normal, mais je sais qu'un jour viendra où elle sera ravie de faire l'exercice en aveugle, comme son grand frère aujourd'hui.😉

L'exercice peut être décliné à l'infini. Le revoilà avec les petits coussins sensoriels cousus par mon amie Clo il y a déjà bien longtemps (et avec lesquels mes enfants jouent quotidiennement, soit dit en passant...) ou encore avec des minis solides dont il s'agit de reconnaitre la forme au toucher :


SENSORIEL : exploration de poids


Celles et ceux qui me suivent sur Facebook connaissent déjà notre balance de Roberval... dûment complétée ici par les prismes Goki. Leur utilisation est très variée : mise en paire, mémory, gradation... et, plus prosaïquement, ils font office de poids de balance quand on n'en possède pas !😊

Antonin soupèse et compare, montrant dans son geste qu'il a bien compris le principe de la balance...


... et nous tâtonnons pour obtenir des équivalences - un poids rouge vaut un jaune + un orange +... quelques herbes du jardin.😉


LECTURE :

Nous avons profité des vacances pour reprendre un travail systématique sur les lettres cursives, de façon à ce que je sois sûre que mes enfants les connaissent toutes. Il est vrai que j'avais laissé les choses se faire un peu naturellement jusqu'à présent, mais j'avais besoin de savoir à présent où en était chacun.


Ici, vous voyez Louiselle manipuler l'abécédaire correspondant à la série rose : elle doit trier des images (que j'ai imprimé en petit format et en nuances de gris pour des raisons d'économie...) selon le son initial de l'objet représenté. L'autocorrection se fait en retournant les cartes.


Je lui propose de travailler seulement trois sons à la fois, en m'assurant toujours qu'il s'agisse de lettres dont elle connait le son sans hésitation. Elle les sait si bien et joue avec une telle aisance avec les sons de la langue, que j'attends son déclic à elle d'un instant à l'autre !😉


Du côté d'Antonin, l'apprentissage de la lecture poursuit son petit bonhomme de chemin. Le voilà travaillant, comme sa sœur, sur l'abécédaire de la série rose (avec 6 lettres à la fois, cette fois).

J'ai décidé de fournir à Antonin les fameux "mots outils" - ces petits mots archi-fréquents dans notre langue qu'il est parfois difficile de décoder en s'appuyant sur la seule syllabique ("les/des/mes/tes/ses", "c'est", "et", "avec", "dans", sous", etc.). J'ai fabriqué une carte pour chaque mot en collant chaque étiquette sur un morceau de papier cartonné, et j'ai glissé le tout dans une enveloppe. 


Le Damoiseau était ivre de joie !! Il en faut peu, hein ?😉


Il faut dire qu'il raffole des enveloppes (?). Et ce matériel-là le fait se sentir grand. Il le traine dans toutes les pièces de la maison, et montre son contenu à toutes les personnes qu'il rencontre !

Côté lecture, Antonin fait des progrès quotidiens et ne passe pas une journée sans demander à s'exercer...Il n'y a plus qu'à dérouler, les avancées me semblent si aisées et logiques...


L'alphabet mobile script ci-dessus a été réalisé en deux temps trois mouvements en imprimant cinq fois cette page-là ; on plastifie, on découpe, on aimante, et le tour est joué ! 😊


Les enfants ont découvert l'alphabet cursif mobile que j'avais acheté au Bois des lettres. Ci-dessus, ils mettent en paire les lettres détourées et les lettres rugueuses...


... Et on déroule... Antonin compose quelques mots de la série rose en cursive...


Lorsque nous révisons une nouvelle lettre, Antonin tient beaucoup à la trouver tout seul parmi ses lettres rugueuses et s'appuie donc, en cas d'oubli, sur son  Extraordinaire abécédaire, qui met en vis à vis lettres capitales et lettres cursive. Il retrouve ensuite la lettre rugueuse, la repasse pour se la mettre dans les doigts ("Trois fois, Maman, hein ?") et je lui offre alors les exemplaires en bois de l'alphabet mobile. Reste à travailler quelques mots qui la comprennent, à s'auto-corriger, et c'est ancré.

Et on déroule... Antonin lit sans aucun effort ses premiers mots en cursive correspondants à la série rose, et tracé par moi sous ses yeux... Il est toujours bon de donner à voir le geste de l'écriture aux petits !


Et on déroule... premiers groupes nominaux et phrases courtes (les majuscules cursives l'intéressent fortement, et les plus fréquentes sont déjà acquises)...


Et on déroule... Premières phrases longues...


... et premiers textes ! 😊

Léo et Léa, page 21.

La signification de la segmentation (le mot est une unité de sens !) s'installe peu à peu. Je vois le visage d'Antonin s'éclairer lorsque, après avoir déchiffré une phrase, il reconstruit mentalement sa signification : "Ah ! Milo a filé ! Il a filé ! Il s'est enfui, quoi !". Ce qu'il y a de drôle, c'est qu'Antonin déchiffre très consciencieusement - pas question d'essayer de deviner ! - et ânonne parfois. Ce qui nous donne des épisodes cocasses...

ANTONIN, concentré :
Mi-looo a fff...

LOUISELLE, en arrière-fond sonore, avec un zeste d'impatience :
Milo a filé !

😊

CALCUL :

Attention, nous testons une application sur tablette !😉


Je suis très prudente vis-à-vis des écrans en tout genre. Nous n'avons jamais eu de télévision, mais les enfants sont autorisés à regarder un petit dessin animé court une fois par jour (type "Trotro", "Peppa Pig", "Barbapapa", "La petite taupe" et compagnie...). Il y a quelques mois, ils ont découvert des jeux de points à relier sur tablette et, plus récemment, quelques exercices de manipulation de la souris sur ordinateur. Ils n'en abusent jamais, et se détournent assez naturellement de ces supports une fois le premier engouement passé.

Dans ce cadre, j'ai décidé d'acheter notre première application pédagogique. J'ai choisi "Premières opérations Montessori" pour permettre à Antonin de s'entrainer tout son saoul aux calculs simples et je suis ravie - lui aussi ! Le premier jour, il a enchainé plus de 120 additions, et je ne vois pas trop quel fichier lui permettrait de travailler ainsi sans interruption.  Du coup, Louiselle, très motivée, s'est initié seule aux additions simples...😊

Le jeu est très progressif : l'adulte choisit les nombres sur lesquels portent les exercices (inférieurs ou supérieurs à 10...). Les premiers exercices offrent la possibilité de dénombrer les éléments additionnés ou soustraits, et puis l'enfant est invité à travailler de tête. Pour l'instant, Antonin est un peu frileux concernant les jeux soustractifs car il se sent plus compétent lorsqu'il additionne... Je le laisse avancer à son rythme, c'est l'objectif visé ! 😊

SCIENCES :


Voici notre "table de la Nature", comme s'obstinent à l'appeler les enfants, sur le thème des oiseaux de notre jardin. C'est vrai, l'automne est une saison ornithologique captivante : on peut aborder le sujet des migrations, les observations sont facilitées par le fait que les arbres se dénudent, certains passereaux (comme le rouge-gorge...) deviennent moins farouches et se rapprochent des maisons dans leur quête de nourriture... c'est aussi la saison où on décroche les nichoirs pour les laver, et où l'on a souvent la bonne surprise de trouver un nid en taillant une haie...

Et pour le reste, en vrac...







 


Etc.

See you... soon ?? 😉

You Might Also Like

0 commentaires